Paris a la joie de vous annoncer la naissance de sa première crèche municipale ouverte à 1/3 d’enfants handicapés

Publié le 27 janvier 2014 par Axelle Minet

Vous habitez dans le 19e arrondissement de Paris ? Vous avez un enfant de moins de 6 ans en situation de handicap et cherchez une place en crèche ? La première structure municipale multi-accueil à réserver un tiers de son effectif aux enfants porteurs de différences a ouvert ses portes le 15 janvier.

« Je suis tellement heureuse que mon fils Alexis, 3 ans, soit accueilli ici, s’enthousiasme Hilda Ahmadi. Alexis est né prématuré, avec un retard de motricité. Il ne peut pas entrer à l’école pour l’instant. Il va être très bien pris en charge et moi, je vais pouvoir envisager de retravailler. »

Cette nouvelle crèche de 800 m2 accueille 66 bambins : 20 de 0 à 6 ans porteurs de handicaps (moteur, psychique, mental) et 46, âgés de 0 à 3 ans, valides. Les lieux, vastes, colorés, sont entièrement de plain-pied ; le mobilier et les aires de jeux adaptés, une tente permettant de placer les enfants autistes dans un noir complet rassurant a été installée.

Une équipe renforcée

Formée aux différents handicaps, l’équipe compte également plus de personnels que dans une crèche classique : deux auxiliaires de puériculture et deux éducatrices de jeunes enfants en plus d’un médecin, une psychologue et une psychomotricienne. « Nous sommes avant tout un lieu d’accueil et non de soins, précise le médecin Christine d’Yvoire. Mais nous pouvons assurer des soins simples au quotidien. »

Tout comme à l’école, les enfants disposent d’un projet d’accueil individualisé (PAI), mis en place avec la famille. C’est la Protection maternelle et infantile (PMI) qui les oriente vers la structure.

Une offre d’accueil en progrès, des critères d’attribution toujours opaques

Cette crèche multi-accueil, pas encore baptisée, complète désormais l’offre existante. Dans la Capitale, 60 % des établissements accueillent déjà -mais uniquement au cas par cas- des enfants handicapés ou atteints de maladie chronique et huit crèches associatives leur réservent 30 à 40 % de places.

Bien loin cependant de couvrir tous les besoins même si quatre nouveaux établissements municipaux avec un tiers de places réservées devraient voir le jour en 2015 : un dans le 12e, un dans le 14e et deux dans le 15e.

Quant à l’opacité des « critères » retenus entourant l’attribution des places dans les structures d’accueil de la petite enfance, à Paris ou ailleurs, elle demeure, elle, une constante, pour tous les parents. Estelle Nouel – Photo Pascal Menard

À savoir : La liste des crèches ayant, en France, un projet spécifique d’accueil des enfants handicapés est disponible sur www.enfantdifferent.org (Menu régional).

 

Comment 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sujets :
Autonomie