Accueil > Accessibilité > Futurs trains Régiolis : une rame d’accessibilité d’avance

Futurs trains Régiolis : une rame d’accessibilité d’avance

S’il ne sera pas « 100% accessible », comme le vante le communiqué de presse de la SNCF, Régiolis va singulièrement faciliter les voyages des personnes à mobilité réduite. Les nouveaux trains régionaux, sur les rails à compter du 22 avril, prévoient tous au moins un espace adapté aux voyageurs en situation de handicap.

Un gros logo représentant un fauteuil roulant indiquera le ou les espace(s) aménagé(s) pour les passagers à mobilité réduite : le TER « nouvelle génération » de la SNCF se veut accessible au plus grand nombre et le fait savoir. Régiolis – c’est son nom – débarquera dans les gares d’Aquitaine, d’Alsace, de Lorraine et de Picardie fin avril. Huit autres régions suivront jusqu’en 2015. Au total, quelque 216 rames ont été commandées au fabricant Alstom pour une enveloppe de 510 millions d’euros, avec une option de 100 millions d’euros supplémentaire. Objectif à terme : remplacer les vieux Corail et Intercités encore en service.

 

Un train aux normes européennes

C’est une bonne nouvelle pour les voyageurs handicapés puisque ces trains répondent aux dernières normes européennes d’accessibilité : un plancher bas intégral, des ouvertures de portes automatiques, des places aménagées pour les personnes en fauteuil roulant aux côtés des autres passagers, des toilettes spacieuses ou encore des contrastes travaillés pour une meilleure lisibilité. Les différents types de handicap ont été pris en compte avec la collaboration des associations de personnes handicapées.

Laurent Quaranta, représentant de l’Association des Paralysés de France, siège à la commission d’accessibilité de la SNCF. En juin dernier, il a testé, en avant-première, l’une de ces rames dans les ateliers d’Alstom. Son verdict ? « L’avancée notable, c’est l’ouverture de la porte avec le déploiement automatique d’anti-lacune entre le quai et le train : on entre et on sort en fauteuil en toute autonomie, à condition que les quais soient normalisés. Dans le cas contraire, les boutons d’appel avec interphone sont désormais à la bonne hauteur. Il y en a également dans les W.-C. en cas de problème. L’ensemble est vraiment fonctionnel. »

Une avancée… si la SNCF ne recule pas

Chaque train pourra comporter une, deux ou trois rame(s) avec un espace aménagé pouvant accueillir à chaque fois deux passagers en fauteuil roulant. « Et éventuellement deux autres dans le sas d’entrée », ajoute Laurent Quaranta. Il insiste néanmoins sur un point : « Nous serons extrêmement attentifs à ce que cette avancée pour l’autonomie des voyageurs ne soit pas le prétexte à un recul des services d’accompagnement de la SNCF. Accès plus est et restera nécessaire à la mobilité de la plupart des usagers en situation de handicap. » Aurélia Sevestre – Photo SNCF

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

Moins de 0,1 % des entreprises devront rendre leur site internet accessible

L’obligation de rendre accessibles sites internet et applications ne concerne pas les entreprises réalisant moins …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *