Accueil > Arrêt sur la toile > Le plan cul, pas cul-cul, de Lydie, étudiante handicapée

Le plan cul, pas cul-cul, de Lydie, étudiante handicapée

Elle a envie d’un coup d’un soir.

Elle a la maladie des os de verre. Elle demande : « Pourquoi un plan cul ? Pourquoi pas ? Pourquoi une femme en situation de handicap devrait-elle se contenter d’histoires sérieuses, romantiques ? Est-ce le handicap qui révulse la gent masculine ? Est-il synonyme d’asexualité ? Ou bien nous donnerait-il une telle respectabilité qui empêcherait ces messieurs de nous envisager comme un simple coup d’un soir ? » Elle cherche sur Adopteunmec.com, « LE site de rencontres dont tout le monde parle ». Elle raconte son expérience. Elle ? Lydie Raer, étudiante en droit. Amateurs d’idées convenues, effarouchés, penseurs étroits d’esprit, révulsés par le handicap, adeptes de l’esquive s’abstenir. Signalé par Valérie Di Chiappari

À lire sur Rue 89

A propos de Valérie Dichiappari

Valérie Dichiappari
Rédactrice en chef.

Lire aussi

Arlette et Alain, sous tutelle et unis pour la vie

Belle histoire que celle de ces deux nouveaux époux qui, longtemps, ont pensé qu’ils ne …

Un commentaire

  1. Avatar

    Bonjour,
    @Lydie : pour info, il existe des sites spécialisés pour faire des rencontres lorsque l’on est handicapé.
    Ces sites regroupent des personnes handicapées mais pas seulement ! Ils réunissent aussi des personnes valides qui n’ont rien contre le fait de sortir avec des personnes handicapées …
    Bon courage en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial