Accueil > Vie affective et sexuelle > 25 et 26 avril dans les Yvelines : un nouveau festival pour apporter « des réponses concrètes » sur la sexualité et le handicap

25 et 26 avril dans les Yvelines : un nouveau festival pour apporter « des réponses concrètes » sur la sexualité et le handicap

« Ma sexualité n’est pas un handicap » : c’est le credo, et le nom, d’un nouveau festival consacré aux handicaps, au sexe et aux sexualités. La première édition se déroulera les vendredi 24 et samedi 25 avril à Buc, une commune près de Versailles (Yvelines). Deux journées durant lesquelles les personnes en situation de handicap, leurs proches et des professionnels pourront partager leurs expériences. Trois questions à Jean-Luc Letellier, le président de Crédavis, l’association à l’origine de ce festival.

Faire Face : « Ma sexualité n’est pas un handicap », le nom de votre festival sonne comme une affirmation de soi.

Jean-Luc Letellier : La sexualité des personnes en situation de handicap n’est plus un tabou. Des professionnels et des experts se sont emparés de ce sujet ; des établissements ont pris en compte cette dimension. Mais il faut écouter ce que les personnes concernées ont à dire. Elles sont les plus à même de défendre leurs droits et d’exprimer leurs désirs. Le festival va être un lieu de parole et d’écoute. Les participants vont pouvoir y trouver des réponses concrètes à leurs questions.

FF : Quelles réponses concrètes alors que l’assistance sexuelle reste interdite en France ?

J-L.L. : La question de la sexualité des personnes en situation de handicap ne se résume pas à l’assistance sexuelle. Des professionnels travaillant en établissement et des personnes y vivant vont nous raconter comment la vie intime est prise en compte, au quotidien : dans l’espace privé de la chambre, dans les rapports entre résidents, etc. Les festivaliers pourront également participer à de nombreux ateliers pratiques.

F.F. : Pouvez-vous nous donner quelques exemples ?

J-L.L. : Les adhérents de l’APF vont expliquer comment créer un profil attractif sur un site de rencontres en ligne et donner des conseils sur les manières de se valoriser pour être plus séduisant. Des intervenantes de la société Piment rose présenteront le soin énergétique et la méditation orgasmique, deux pratiques liée à l’énergie sexuelle. Elles animeront également une conférence sur les sextoys. Près de 500 personnes se sont déjà pré-inscrites au festival. Elles viennent de toute la France. Il y a une véritable demande. Propos recueillis par Franck Seuret – Photo DR

Au programme également du festival :

– une exposition photo de Jérôme Deya, l’un des photographes de Faire Face

– le spectacle Dans ma Chambre par la Drôle Compagnie, qui traite de l’assistance sexuelle ;

– un concert de GieDré, cette chanteuse au parler cru.

A propos de arichard

Lire aussi

Fleuve noir : derrière le polar, les violences sexuelles envers les personnes handicapées mentales

Dans Fleuve noir d’Érick Zonca, à l’affiche depuis mercredi 18 juillet, il y a une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *