Accueil > Accessibilité > Alain Juppé tape sur les normes dans le bâtiment… mais se trompe de cible

Alain Juppé tape sur les normes dans le bâtiment… mais se trompe de cible

« Dans un T2 ou un T3, la pièce principale, c’est la salle de bains. » Pourquoi ? Parce ce que « quand vous faites un programme de construction, 100 % des logements doivent être accessibles aux personnes handicapées. » L’auteur de ces propos tout en finesse, repérés par le Lab d’Europe1 ? Alain Juppé, l’ancien Premier ministre, aujourd’hui maire de Bordeaux, ce 25 juin sur BFMTV (photo).

« Si on avait, je ne sais pas moi, la moitié, ou 25 % des logements accessibles aux handicapés, est-ce que ça ne suffirait pas ? Il y a tout un travail de simplification des normes à faire. » Des arguments frappants… mais totalement simplistes.

Une minorité de logements accessibles dans la majorité des nouveaux immeubles

Une superficie de 5 à 6 m² suffit en effet pour concevoir une salle de bains accessible. Pas de quoi crier au loup…Et l’obligation de construire 100 % de logements accessibles ne s’applique qu’aux immeubles desservis par un ascenseur. Or, installer un ascenseur n’est obligatoire que dans les bâtiments d’habitation collectifs comptant au moins quatre étages en plus du rez-de-chaussée. Dans ceux d’au plus trois étages et sans ascenseur, la majorité du parc sortant de terre chaque année, seuls les appartements du rez-de-chaussée doivent être habitables par des personnes en situation de handicap. On est bien loin des 100 %…

Franck Seuret – Photo BFMTV

A propos de arichard

Lire aussi

Nom de code Carlotta, mission accessibilité

L’illustratrice et artiste multiforme Carlotta vit à Paris. Atteinte de la maladie de Charcot, elle …

Un commentaire

  1. Impossible de se connecter pour svoiar of9 voter. Pas de nouvelles dans les boeetes e0 lettres; Et le PS veut diriger le pays. Organise t-il un petit vote entre amis?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *