Accueil > Emploi > Secteur Ordinaire > Conférence sociale : davantage d’apprentissage et de contrats aidés pour les demandeurs d’emploi handicapés

Conférence sociale : davantage d’apprentissage et de contrats aidés pour les demandeurs d’emploi handicapés

Une grand-messe reste une grand-messe. Il ne fallait donc pas attendre de la Conférence sociale pour l’emploi des 7 et 8 juillet un catalogue de mesures ciblées pour les personnes en situation de handicap.

Néanmoins, elles n’ont pas été oubliées dans les annonces du gouvernement, ni dans l’agenda de négociations pour les mois à venir. Leurs associations n’en attendaient pas moins alors que le nombre de demandeurs d’emploi a été multiplié par deux depuis fin 2007.

Recentrer les contrats aidés sur les travailleurs handicapés

Le plan de relance de l’apprentissage fixe un objectif chiffré pour les apprentis en situation de handicap : doubler leur nombre, d’ici 2017, et atteindre 5 000. Par ailleurs, le doublement du nombre de contrats initiative emploi en 2015 (80 000) devrait bénéficier prioritairement aux travailleurs handicapés. Ces contrats aidés réservés aux entreprises seront « recentrés » sur eux, les chômeurs de très longue durée et les séniors.

Cibler les chômeurs de longue durée

Enfin, le gouvernement a repris l’idée, lancée par Alerte, d’ouvrir une négociation interprofessionnelle sur le chômage de longue durée. Ce collectif regroupe de nombreuses associations de lutte contre l’exclusion, dont l’APF.

« Le chômage de longue et très longue durée touche particulièrement les travailleurs handicapés », souligne Véronique Bustreel, conseillère nationale emploi de l’APF. 56% des 423 000 demandeurs d’emploi handicapés pointent effet à Pôle Emploi depuis plus d’un an, contre 43% de l’ensemble des chômeurs.

Les négociations démarreront en septembre

« La négociation de mesures sur l’accès à la formation, la levée des freins à la reprise d’emploi ou bien encore l’adaptation de l’apprentissage aux demandeurs d’emploi de longue durée bénéficiera mécaniquement aussi aux très nombreux demandeurs d’emploi handicapés, poursuit-elle. Surtout qu’Alerte a insisté sur l’importance de prendre en compte les besoins spécifiques de cette population. »

Le ministre du Travail devrait réunir, en septembre, les partenaires sociaux, les collectivités territoriales et Alerte afin de déterminer les priorités de cette négociation. Et passer d’une grand-messe à un chapelet d’actions. Franck Seuret – Photo Présidence de la République

 

A propos de Axelle Minet

Lire aussi

Travailleurs handicapés : le gouvernement veut tripler les accords d’entreprise

Une table-ronde consacrée à la négociation collective sur le handicap va être organisée, vraisemblablement en …

Un commentaire

  1. je reconnu comme travailleuse handycapee et sans permis ne trouvant pas de travail je touche l ass ou s adresser pour trouver du travail serieux a domicile merci j ai un oeil qui ne voit plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *