Accueil > Autonomie > Établissements et services > Russie : trop d’enfants handicapés parqués dans des orphelinats maltraitants

Russie : trop d’enfants handicapés parqués dans des orphelinats maltraitants

En Russie, 30% des enfants handicapés sont placés dans des orphelinats, selon Human Rights watch, ONG internationale de défense et de protection des droits humains. En cause : le manque de services et d’aides aux parents. De plus, ces établissements n’offrent pas une prise en charge adaptée.

C’est un chiffre à donner le vertige. En Russie, près de 30% des enfants en situation de handicap vivent dans des orphelinats publics, selon Human Rights watch (HWR). L’association de défense des droits de l’Homme dénonce la politique des pouvoirs publics russes à l’égard des enfants handicapés et de leur famille, dans un rapport publié le 15 septembre.

Pas assez de services et d’aides aux familles

« Le fort taux d’institutionnalisation est la conséquence du manque de services et d’aides qui permettraient aux familles de garder leurs enfants à domicile, notent ses auteurs. De plus, de nombreux parents doivent faire face aux pressions des travailleurs médico-sociaux, qui les poussent à les placer dans ces établissements. » D’où ils ne sortiront souvent qu’à l’âge de 18 ans pour aller dans une structure pour adultes.

Maltraitance institutionnelle

Pour ne rien arranger, les conditions de vie dans ces orphelinats sont généralement déplorables, selon HWR: manque de soins, de rééducation, d’attention… voire violences. Dans huit des dix établissements où les rapporteurs se sont rendus, des sédatifs étaient administrés aux enfants trop “actifs”. Les jeunes résidents présentent donc souvent des retards physiques et mentaux, comparés à d’autres enfants correctement pris en charge. Franck Seuret – Photo DR

A propos de Axelle Minet

Avatar

Lire aussi

Au foyer, résidents handicapés et salariés s’adaptent à l’isolement pour échapper au coronavirus

Les 53 résidents de ce foyer d’accueil médicalisé à Bordeaux n’ont plus le droit de …

4 commentaire

  1. Avatar

    Que je sache, ni l’URSS ni la Russie actuelle n’étaient ou seront une démocratie respectant les droits de l’homme. En même temps, ne pensons pas trop vite que notre pays et d’autres pays européens seraient des exemples parfaits dans ce domaine des enfants et jeunes touchés par l’handicap.

  2. Avatar

    A Pierre: bien sur il existe msemeureuaehlnt des trafics d’enfants . Et il faut tout faire pour les denoncer, les eviter .. Et les parents adoptants sont les premiers a les denoncer . Ces trafics n’ont absolument rien a voir avec les adoptions qui etaient en cours tout a fait legalement en Haiti . Si des parents voulaient en enfant a tout prix , ils ne se donneraient pas la peine de suivre scrupuleusement toutes les etapes necessaire a l’adoption en Haiti!!! 1) Il faut savoir que ces parents ont tous un agrement delivre par la France (qui est delivre apres de nombreux entretiens avec des travailleurs sociaux, ce qui prend entre 9 et 12 mois)2) Les enfants qui sont en cours d’adoption ont ete legalement abandonnes par leur famille biologique (acte d’abandon signe par la famille biologique devant notaire) et ont consenti a leur adoption (acte de consentement a l’adoption signe devant notaire), et ce des le debut de la procedure.3) Les creches en Haiti, ou se trouvent les enfants en cours d’adoption, ont toutes un agrement de la part des autorites haitiennes et sont agrees egalement par le ministere des affaires etrangeres en France (on pouvait trouver la liste de ces creches sur le site du MAE) 4) Les parents qui se sont adresses a ces creches pour adopter un enfant l’ont donc fait en toute legalite, en suivant les instructions du Service d’Adoption Internationale (SAI) qui depend du ministere des affaires etrangeres francais.5) Juste apres l’apparentement, c’est a dire au premier lien qui existe entre l’enfant et sa famille francaise, ces familles ont declare cet apparentement au SAI (le ministere des affaires terangeres a donc la liste des parents en cours d’adoption en Haiti ainsi que celle des enfants de ces familles) ..5) Les liens ensuite se tissent entre l’enfant et la famille adoptive, a travers des photos echangees, des coups de telephone, des rencontres . Les enfants attendent de pouvoir rejoindre leur famille adoptive avec impatience . Les procedures etaient souvent tres longues (de 18 mois a 3 ans pour certains!! ..) . Donc la plupart du temps, ces liens existent depuis tres tres longtemps ..Toute cette procedure est donc legale et completement transparente . et ces familles qui attendent depuis souvent tres longtemps d’etre reunies, sont actuellement en grande souffrance (les parents adoptants bien sur, mais aussi et surtout les enfants qui attendent de pouvoir partir et vivent dans des conditions terribles) .amicalementEliane

  3. Avatar

    C’est inadmissible de voir des choses pareilles !
    Le pire ce sont ces personnes qui tolèrent ce comportement complètement irresponsable et égoïste !!
    Ces pauvres enfants sont malheureux de base car jamais ils ne connaîtront la vie car leur handicap les en empêche.. Deuxièmement, leurs « indignes parents «  les abandonnent, sous prétexte qu’ils ont des soucis de santé physique ou mental ..
    Et ont s’en va les enfermer, SANS NOURRITURE ( ou très peu ) SANS HYGIÈNE !! Tout le monde a besoin de nourriture pour vivre, l’hygiène est elle aussi très importante pour développer une santé correcte.
    Comment voulez-vous que ces enfants puissent faire des progrès, ou même se sentir bien ???
    Je ne comprends pas et ne comprendrais JAMAIS les personnes qui acceptent cette MALTRAITANCE sans rien dire.
    On ne peut tolérer des choses pareilles ! A CEUX ET CELLES QUI TOLÈRENT, ACCEPTENT OU AGISSENT DIRECTEMENT À CETTE MALTRAITANCE VOUS ETS IRRESPONSABLES ET VOUS NAVEZ AUCUN RSPECT ET AUCUN SAVOIR VIVRE.
    Mettez vous à la place de ces enfants, et si ce serait vos enfants ! Ou même vous à leur place.
    C’est inadmissible. C’est un CHOC !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial