Accueil > Autonomie > Aides Techniques > Quand un robot remplace l’élève en classe

Quand un robot remplace l’élève en classe

Depuis la rentrée, un robot, le QB, peut remplacer les élèves malades ou hospitalisés en classe dans trois lycées de l’Académie de Lyon. Ils le pilotent à distance.

Se téléporter en classe ? Se balader de groupe en groupe jusqu’au tableau ? Interroger le professeur ? Zoomer sur la copie d’un camarade ? Le tout depuis chez soi ou sa chambre d’hôpital ? Science-fiction ? Non. Depuis la rentrée, le QB, le « Robot lycéenʺ, un robot mobile de téléprésence, a fait son apparition dans trois lycées de l’Académie de Lyon. Son objectif ? Remplacer les élèves absents (malades, accidentés, hospitalisés) en classe.

Retransmission en temps réel

Son allure ? Une grosse tête blanche à la E.T. percée de deux globes bleus, un cou maigre s’allongeant jusqu’à deux mètres, un corps blanc et deux grosses roues à la place des jambes. Équipé d’un écran et d’un haut-parleur, connecté par WiFi, le QB incarne l’absent qui le pilote depuis l’endroit où il se repose. Il lui retransmet en temps réel tout ce qui se passe dans la classe et lui offre la possibilité d’interagir avec ses professeurs et ses camarades.

Un projet, des partenaires

Expérimenté une première fois avec succès en janvier dernier dans un lycée lyonnais, l’appareil coûte pour l’instant 12 600 €. La région Rhône-Alpes finance ce projet d’école à distance à hauteur de 490 000 €. Un coût qui prend en compte le robot mais aussi le développement de l’interface logicielle ainsi que l’accompagnement des élèves et de leur famille dans la prise en main de QB. Elle a chargé la société Awabot de mettre en œuvre le projet avec l’Institut français de l’Éducation, l’Université Lyon 1 et le Learning Lab de Centrale Lyon et de l’EM Lyon.

La nouvelle expérimentation démarrera dès qu’un lycéen entrera dans les critères de sélection du projet : un élève qui souffre d’une pathologie temporaire nécessitant une absence d’au moins trois semaines. Avec son accord, celui de ses parents et de l’équipe enseignante.

Une mise à disposition gratuite

« C’est une initiative unique en France et même dans le monde puisque nous sommes les seuls à mettre le QB à disposition des élèves gratuitement », se félicite André Friedenberg, conseiller régional spécial délégué au développement numérique. Le ʺRobot lycéenʺ constitue une solution complémentaire aux dispositifs déjà existants mis en place par l’Académie de Lyon pour les élèves souffrant de maladies graves ou de handicaps lourds. Katia Rouff – Photo Franck Trabouille

A propos de Axelle Minet

Lire aussi

Camping-car accessible : deux nouveaux modèles à la location

Passer ses vacances en camping-car ? Pourquoi pas. D’autant que pour la saison 2018, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *