Accueil > Accessibilité > Accessibilité : Waves, un nouveau centre commercial presque parfait

Accessibilité : Waves, un nouveau centre commercial presque parfait

En plein air et de plain-pied, Waves, nouveau centre commercial près de Metz inaugure un concept original.  Avec ses avantages et ses inconvénients. Visite guidée, accompagnée d’Antoine Geny, bénévole de l’APF de Moselle, pour en mesurer l’accessibilité.  Principal point noir : la navette électrique et son plan incliné à 45 %.

Un centre commercial d’un nouveau genre vient d’ouvrir à côté de Metz. Waves actisud ne ressemble ni aux traditionnels centre commerciaux, en centre-ville, couverts et sur plusieurs niveaux, ni aux zones commerciales d’entrées d’agglomérations, alignant les enseignes, aux airs de hangars avec leurs parkings.
Large vague de 40 boutiques toutes mitoyennes, totalement en plein air,  avec un auvent au-dessus de la promenade circulaire, Waves a un air de centre de marques. Mais là, sans prix réduits, avec les collections de l’année et des enseignes plus variées (jardinage, ameublement…).

Lieu plaisant et reposant

L’architecture harmonieuse, tout en aluminium, les nombreux arbres, le lac artificiel, les restaurants sans vue sur un parking, la scène et ses projections de son et lumière dès la nuit tombée en font un lieu plutôt plaisant pour qui n’est pas allergique à la société de consommation ! Halte au stress, avec la possibilité de recharger son smartphone, d’emprunter un parapluie ou une poussette, de se reposer dans un espace détente…

Déambulation aisée et sécurisée, prêt de fauteuils roulants

« C’est bien mieux que les zones commerciales de périphérie, impraticables en fauteuil, avec les trottoirs et la circulation automobile, à moins de monter et descendre de sa voiture à chaque boutique », indique Antoine Geny. On se fait déposer ou on se gare au milieu de la vague, au plus près du commerce de son choix, avant de se déplacer en toute sécurité sur une large promenade sans aucun trottoir, 100 % de plain-pied, et jalonnée de bancs pour se reposer. Des fauteuils roulants sont prêtés à l’accueil.

Pas d’étages, pas besoin de chercher les ascenseurs

Autre avantage par rapport aux centres commerciaux classiques : pas d’étages donc pas besoin de chercher les ascenseurs. Les revendeur apple centre commercial waves a metz credit photo Elise Descampssurfaces commerciales sont aussi généralement plus grandes, avec une déambulation plus confortable. « Accessibilité magnifique », applaudit Antoine Geny, en entrant chez Bonobo ou chez le revendeur Apple (photo ci-contre).
Ici, tout est neuf, donc aux normes. Largeur des allées, hauteur des étalages ou comptoirs, cabines d’essayage : quasiment rien à reprocher.

Des détails à revoir pour améliorer l’accessibilité

Cependant, le centre commercial couvert reste plus sûr pour du shopping au sec, au chaud et en économisant ses déplacements. « Sans fauteuil électrique, Waves est un peu grand », estime Antoine Geny. D’autant que la promenade piétonne est revêtue d’un relief en forme de vagues… joli mais inconfortable et fatigant en fauteuil, avec ces secousses permanentes ! »
Il manque parfois presque rien pour que l’accessibilité soit parfaite. Dans le magasin de décoration Zodio, par exemple, l’espace réservé aux cours de cuisine comporte un plan de travail surbaissé mais pas celui réservé aux cours de décoration, où l’animatrice promet de rectifier le tir en amenant sur demande une table d’appoint. Chez Sephora, il y a bien un comptoir adapté mais un présentoir en carton en barre l’accès !
Déception aussi côté toilettes : le promoteur immobilier, La Compagnie de Phalsbourg, nous en avait annoncé dans toutes les boutiques. En réalité, seules les plus grandes, comme Cultura, Intersport, Truffaut ou Zodio en disposent. Elles sont aux normes mais galère assurée avec les poignées des portes battantes placées trop loin de l’axe et les pistons de fermeture automatique.

Une navette électrique inaccessible en fauteuil

navette electrique du centre commercial waves à metz credit Franck BarylkoLa plus belle gaffe revient sans doute à la navette électrique gratuite qui fait le tour du centre commercial toutes les dix minutes. Pratique pour ceux éprouvant des difficultés de marche, elle est  certes dotée d’un plan incliné pivotant mais « impossible d’y monter en fauteuil, avec une pente à 45 % ! » Le promoteur étudie actuellement des solutions. Verdict de notre testeur ? « Le lieu n’a rien de révolutionnaire mais me donne plutôt envie. » À essayer avisé ! Élise Descamps – Photos DR

A propos de Valérie Dichiappari

Valérie Dichiappari
Rédactrice en chef.

Lire aussi

Toolib, nouvelle plateforme d’échange entre particuliers à besoins spécifiques

Un Airbnb tenant compte des besoins des personnes handicapées ou en perte d’autonomie. Voilà ce …

3 commentaire

  1. Avatar

    Une navette électrique inaccessible aux fauteuils :
    quelle gaffe !Quelle honte !
    Qui l’a conçue ?
    On est en 2015 bientôt !
    Il faut évoluer !

  2. Avatar

    Dommage qu’il n’y ait pas une photo de l’arrière de ce véhicule avec la rampe.
    Au-delà, Waves: original en plein air, vent et pluie dans une région un peu nordique quand même. Pour ceux qui aiment cela, pourquoi pas?

  3. Avatar

    Vérification faite, dans le fouillis des normes, ces rampes ne devraient pas dépasser 25 degrés. Ce qui demande pour les FR électriques une bonne puissance et pour le manuel l’aide d’une tierce personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial