Accueil > Vie Sociale > Ski accessible : une nouvelle association en Haute-Savoie

Ski accessible : une nouvelle association en Haute-Savoie

Une monitrice de ski d’Argentière (74) vient de lancer des prestations adaptées en tandem-ski. De futurs dons devraient permettre aussi la découverte du fauteuil-ski.

Les petites stations de sports d’hiver familiales, on aime, mais côté accessibilité, souvent, on peut rêver mieux. Après plusieurs années à Combloux, « la Mecque du handiski », Charlotte Danveau, monitrice de ski formée à l’accompagnement des personnes en situation de handicap, a déchanté en arrivant en 2013 à l’École de ski français d’Argentière, un des villages de la commune de Chamonix-Mont-Blanc.

Handi’Cap Mont-Blanc et le plaisir du tandem-ski

« Ici, c’est plutôt ski, sex and sun », s’amuse-t-elle. Elle prend alors les choses en main et crée, il y a un an, l’association tandem-ski handicapmontblancHandi’Cap Mont-Blanc, afin de récolter des fonds pour l’achat de matériel. Grâce aux premiers 6 500 euros de dons, elle a pu investir dans un tandem-ski et lancé ses prestations pendant les vacances de Noël. 150 euros les trois heures de sortie accompagnée, cela peut sembler cher. Elle affirme que c’est un petit tarif comparé à ceux pratiqués dans la vallée et emmène ponctuellement des personnes gracieusement. « Ma motivation est de faire plaisir, en partageant le plaisir de la glisse, du vent sur le visage », commente la travailleuse saisonnière de 28 ans, qui emmène ses clients en balade sur tout le massif de Balme.

Bientôt du fauteuil-ski

Depuis longtemps passionnée de handisport, Charlotte s’est formée avec l’association Loisirs assis évasion et continue à appréhender de nouveaux handicaps (dans les prochaines semaines, elle apprendra à s’adapter au handicap visuel).

Les prochains dons devraient permettre à Handi’Cap Mont-Blanc d’acheter d’autres équipements pour l’hiver prochain et de proposer des sorties adaptées à une plus large palette de personnes. Le tandem-ski, où la personne handicapée est assise dans un fauteuil, jambes allongées, dirigée par un moniteur debout derrière elle, sur les mêmes skis, s’adresse aux handicaps lourds. Le ski assis, lui, se pratique en autonomie et nécessite de pouvoir piloter avec ses bras, en actionnant des béquilles plus courtes que les bâtons traditionnels.

Chaque sortie se prépare en amont, avec un échange sur le type de handicap et la durée idéale. La famille ou les amis valides peuvent s’y joindre. Élise Descamps – Photos DR

Contact : handicapmontblanc@hotmail.fr et 06 50 42 90 23

 

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

Tangata balise vos loisirs en Île-de-France

L’annuaire gratuit en ligne Tangata recense l’offre culturelle et de loisirs d’Île-de-France dont on connaît …

3 commentaire

  1. une station de plus qui se met aux handi ski une bonne nouvelle. Le Beaufortain et la station d’Areches Beaufort et son ecole de ski le pratique depuis de nombreuses annees 2 moniteurs ont ete formes a la conduite du materiels adaptes .D’ailleur tout au long de la saison hivernal je croise regulierement le fauteil ski;les skieurs avec les stabilos et l’ete les joelettes qui se promenent

  2. Bonjour, Monitrice de ski dans les Pyrénées et maman de Hugo 16 ans handicapé.
    Sachez que les stations de ski des Hautes Pyrénées sont toutes équipées de matériel pour le handi-ski : tandem ou ski assis.Renseignements dans les écoles du ski français.

  3. président d’une assoc « Handicap Altitudes » située dans le Beaufortain, nous connaissons très bien le ski assis, la joëlette, le parapente handi mais c’est toujours utile de savoir ce que proposent d’autres assoc similaires.
    Soyons en contact pour échanger. A + Adrien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *