Accueil > Société > Télévision : les personnes handicapées ne crèvent pas l’écran

Télévision : les personnes handicapées ne crèvent pas l’écran

Seulement 0,7 % des personnes apparaissant sur les chaînes de télévision sont en situation de handicap selon le baromètre de la diversité publié, le 16 janvier, par le Conseil supérieur de l’audiovisuel. Beaucoup moins que dans la société française.

Joséphine, Ange gardien et pas grand-chose d’autre… Mise à part l’héroïne campée par l’actrice de petite taille, Mime Mathy, les personnes en situation de handicap sont peu présentes à la télé. « La représentation du handicap à l’écran est toujours très faible », note le Conseil supérieur de l’audiovisuel. Selon son baromètre de la diversité 2014, rendu public vendredi 16 janvier, 0,7 % des personnes apparaissant sur le petit écran sont en situation de handicap, visible ou exprimé (1).

Pas de tendance nette à l’amélioration

C’est certes un peu mieux qu’en 2013 (0,4 %) mais mois bien qu’en 2012, année de Jeux paralympiques d’été (0,8 %), et à peu près autant qu’en 2011 (0,6 %). Plusieurs émissions et documentaires consacrés au handicap ont été diffusés l’an passé. Caïn, le flic en fauteuil, a squatté quatre soirées de France 2… Mais, au final, la présence des personnes handicapées dans la petite lucarne reste sensiblement dans les mêmes eaux.

2,7 % de la population dans « le noyau dur du handicap »

Difficile, en revanche, de dire quelle part elle devrait atteindre pour refléter leur place dans la société. Selon l’Insee, 12 millions de Français âgés de plus de 16 ans, soit 26 % de la population de cette tranche d’âge, souffrent d’une incapacité, d’une limitation d’activité ou d’un handicap. Mais le « noyau dur du handicap » (2) regrouperait 1,2 million de personnes, soit 2,7 % de la population. Allez, les chaînes, encore un effort ! Franck Seuret – Photo USB

(1) Le CSA a répertorié les 36 000 personnes apparaissant du 19 au 23 mai et du 8 au 14 septembre 2014, de 17 à 23 h et sur les programmes d’information de mi-journée, 16 chaînes hertziennes gratuites et Canal+, hors publicités et bandes-annonces.

(2) Personnes qui déclarent à la fois une ou plusieurs incapacité(s), une limitation des activités et une reconnaissance d’un taux d’invalidité ou d’incapacité.

A propos de Franck Seuret

Franck Seuret
Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

Confinement – Halte aux violences : des mesures et des numéros d’urgence

Femmes battues, enfants maltraités : le confinement est un facteur aggravant pour les violences dans …

3 commentaire

  1. Avatar

    Eh oui, le handicap n’est pas assez sexy pour l’audiovisuel ! Posons-nous aussi la question du nombre d’handicapés du noyau dur (selon la définition donnée en fin d’articles) parmi les politiques !

  2. Avatar

    JE SUIS UN HOMME DE 78 ANS PORTEUR D’UNE SEP EN FAUTEUIL ROULANT ET AIMERAI BIEN ETRE INVITE PAR LAUENT RUQUIER POUR EXPRIMER TOUTES LES ERREURS DE NOS DIRIGEANTS. J’AI DIRIGE UNE ENTREPRISE DE 15 P DE BATIMENT EN EURE ET LOIR

  3. Avatar

    rUQUIER INVITE CET GOMME IL A DES CHOSES A NOUS APPRENDRE ET NOUS A PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial