Accueil > Santé > Tiers payant : bras de fer entre professionnels de santé et Marisol Touraine
17 % des français ont déjà renoncé à se faire soigner en raison du coût des consultations.

Tiers payant : bras de fer entre professionnels de santé et Marisol Touraine

Les médecins et autres professionnels manifestent contre la généralisation du tiers-payant. La ministre de la Santé a pourtant revu le calendrier de son entrée en vigueur mais ils jugent cette « concession « insuffisante, tout en étant conscients de la nécessité d’une réforme. Le Collectif interassociatif sur la santé (Ciss) confirme cette urgence, chiffres de son dernier baromètre à l’appui.

C’est le principal point d’achoppement du projet de loi santé de Marisol Touraine. Ce samedi 14 mars, la généralisation du tiers payant va mobiliser près de quarante syndicats de médecins, dentistes, pharmaciens, kinésithérapeutes et infirmiers appelés à la grève toute la journée. Une manifestation nationale est prévue dimanche 15 à Paris. Une nouvelle démonstration de force alors que le texte doit être présenté, mardi 17 mars, à la commission des Affaires sociales de l’Assemblée.

Les médecins diagnostiquent une surcharge de travail et une lenteur administrative

Avec cette généralisation, les professionnels de santé craignent de nombreux effets indésirables. D’abord, une surcharge de comptabilité car ce sera à eux de traiter avec l’Assurance maladie et les éventuelles mutuelles pour être payés. Par ailleurs, ils redoutent la lenteur administrative des Caisses primaires qui, par manque de moyens, mettent bien souvent plus d’une semaine à honorer les paiements. Les médecins ne sont pas non plus à l’abri d’impayés en cas d’irrégularités dans le dossier de leur patient, par exemple, une carte vitale non mise à jour. Enfin, selon eux, la généralisation du tiers payant pourrait déresponsabiliser le patient en entraînant une explosion du nombre de consultations – et donc des délais d’attentes encore plus longs – et des comportements irrespectueux comme oublier d’annuler un rendez-vous.

Quatre Français sur 10 renoncent à se faire soigner

Cependant, les syndicats ne sont pas opposés à l’extension du tiers payant aux personnes les plus défavorisées. Sur ce point, ils rejoignent un besoin largement exprimé dans le dernier baromètre du Collectif interassociatif sur la santé (Ciss) publié début mars. Selon cette enquête, 17 % des Français ont déjà renoncé à se faire soigner en raison du coût des consultations. Un chiffre qui bondit même à 24 % chez les moins de 35 ans et les personnes au revenu inférieur à 1 500 euros par mois. Les délais d’attente sont là aussi une préoccupation puisqu’ils poussent 4 français sur 10 à ne pas consulter, notamment chez les spécialistes.

Marisol Touraine promet une garantie de paiement

Démocratiser l’accès aux soins, c’est pourtant le mot d’ordre de la ministre de la Santé : elle espère voir sa mesure s’imposer comme « une évidence ». À quelques jours de la mobilisation, Marisol Touraine a tenté de calmer le jeu en proposant plus de temps aux médecins pour s’adapter. Pour les rassurer,  Marisol Touraine promet aussi qu’une « garantie de paiement » sera inscrite dans le texte final. Cela suffira-t-il à apaiser leur douleur ? Johanna Amselem

A propos de Johanna Amselem

Lire aussi

Bioéthique : réviser la loi pour favoriser la recherche

La mission parlementaire sur la loi de bioéthique avait pour rôle de préparer le débat …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *