Accueil > Santé > Tiers payant généralisé : Doctissimo.fr veut mieux cerner l’avis des Français
6 Français sur 10 se disent favorables à la généralisation du tiers payant mais aussi inquiets de la surcharge de travail pour les médecins.

Tiers payant généralisé : Doctissimo.fr veut mieux cerner l’avis des Français

Alors que 60 % des Français se disent favorables à la généralisation du tiers payant, le site Doctissimo propose un questionnaire pour mieux évaluer leur opinion sur cette mesure décriée par les médecins.

Elle ne divise pas que les professionnels de santé. La généralisation du tiers payant, mesure phare du projet de loi santé de Marisol Touraine, qui sera débattue le 31 mars en séance plénière au Parlement, a révélé un étrange paradoxe dans un récent sondage Odoxa. Six personnes sur dix se disent favorables à l’avance totale des frais de consultation mais une grande majorité soutient également la grogne des médecins libéraux. 65 % des sondés estiment en effet que ce nouveau système représentera un « travail supplémentaire » et la moitié redoute que les médecins soient « pénalisés économiquement ».

Pour éclaircir ces contradictions, le site de santé Doctissimo a mis en ligne un questionnaire à destination des internautes. À travers dix questions, il tente d’affiner la perception de cette mesure selon le sexe, la situation géographique et plusieurs critères sociaux comme la profession ou le salaire des répondants. Pour y participer, rendez-vous directement sur le site de Doctissimo.

Le tiers payant va-t-il favoriser l’accès aux soins des plus démunis ?

Le questionnaire explore également les nombreux arguments qui ont animé le débat ces derniers mois. En tête, l’idée selon laquelle la généralisation du tiers payant facilitera l’accès aux soins des plus démunis. Début mars, le Collectif interassociatif sur la santé pointait, dans son baromètre annuel, que 17 % des Français ont déjà renoncé à se faire soigner en raison du coût des consultations.

Selon une autre enquête BVA, ils sont 50 % à opter, par choix ou par contrainte, pour le laisser-faire et l’automédication face à un problème de santé. Les syndicats de praticiens estiment, quant à eux, qu’il existe déjà des couvertures suffisantes, comme la CMU-C, pour les personnes les plus en difficulté.

Le tiers payant va -t-il déresponsabiliser les patients ?

Parmi les autres pistes abordées par Doctissimo : « Le tiers payant peut-il déresponsabiliser les patients ? » Jusque-là aucun chiffre n’a permis de confirmer cette hypothèse avancée par les opposants au projet de loi. « Les besoins de santé sont largement involontaires […]. Le tiers payant existe déjà dans les pharmacies et les hôpitaux et ça n’a jamais transformé les patients en consommateurs », affirmait même l’économiste Philippe Batifoulier dans une interview accordée à Metronews, en octobre 2014.

Le tiers payant entraînera-t-il une hausse des dépenses de santé ?

De nombreuses organisations opposées à cette mesure s’accordent à dire qu’elle entraînera une hausse globale des dépenses de santé. Là aussi, Doctissimo s’interroge. Il y a peu, Marisol Touraine affirmait que le tiers payant généralisé était appliqué dans la plupart des pays voisins. À l’heure actuelle, aucune étude européenne ne permet de comparer les retombées de cette mesure mais aucun pays ne semble avoir observé une inflation des tarifs médicaux.

Si la généralisation du tiers payant doit démocratiser l’accès aux soins, elle pourrait aussi avoir un effet bénéfique à long terme. Si les patients consultent davantage alors les maladies graves peuvent être détectées plus tôt évitant ainsi certaines complications et des hospitalisations coûteuses. Johanna Amselem

A propos de Johanna Amselem

Johanna Amselem
Journaliste spécialisée dans les thématiques de santé.

Lire aussi

Dossier douleur et handicap : trouver sa porte de sortie

Chronique, neuropathique, fantôme…  : la douleur altère le quotidien de nombreuses personnes en situation de …

3 commentaire

  1. Avatar

    C’est une norme bêtise qui ne rendra pas service aux patients et va sérieusement compliquer la vie des professionnels de santé NON au tiers-payant systématique, c’est le début de la fin pour la santé, patients qui ne savent plus que se soigner a un cout, médecins débordés qu attendent des remboursements et passe du temps à faire encore plus d’administration que de soins, ils savent très bien quand c’est juste et bien de pratiquer le tiers-payant c’est dans le serment d’Hypocrite Tact et mesure, le gouvernement n’a ni tact ni mesure dans cette affaire.

  2. Avatar

    Les plus démunis bénéficient de la CMU et n’ont donc pas à régler, les plus malades bénéficient de l’ALD qui fait une prise en charge à 100 pour 100 et n’ont déjà rien à régler, Le problème se trouve chez les spécialistes. Chez les généralistes aucun patient n’est empêché de se faire soigner, 23 euros remboursés sous 3 jours et le doc est toujours d’accord de patienter avant de déposer le chèque, les paramédicaux n’ont pas non plus vocation à faire la coptabilité de la Sécu, NON au tiers payant généralisé.

  3. Avatar

    Bonjour,

    pour ne pas surcharger les médecins, ils pourraient embaucher une secrétaire quitte à la « mutualiser », ça pourrait faire quelques chomeurs de moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial