Accueil > Autonomie > Aides Techniques > Villes accessibles grâce à l’application Eskelias
L'application Eskelias se veut un facilitateur d'accès pour toutes les personnes handicapées. © Eskelias

Villes accessibles grâce à l’application Eskelias

Pour les personnes à mobilité réduite, les déplacements en ville restent problématiques. Station de métro inaccessible, quai de gare inadapté, absence d’ascenseur,  travaux… Autant de données que l’application Eskelias intégrera en temps réel afin de faciliter la ville à son utilisateur.

Un smartphone relié à un service internet, un écran d’accueil et cinq touches élémentaires. Voici les fondamentaux d’Eskelias, une application en cours de développement visant à fournir une aide précieuse pour les déplacements. Son originalité ? Être destinée, sur le fond comme sur la forme, à tous les handicaps.

Assistant personnel de poche

Sur la forme parce que l’application se pilote de diverses manières : visuelle, sonore, tactile ou gestuelle ce qui confère une grande liberté dans son contrôle. Sur le fond car tout individu pourra être assisté dans ses déplacements selon ses propres contraintes grâce aux préférences contenues dans son profil.
Bien entendu, l’application s’adaptera en permanence à tout changement pratique en fonction des mises à jour effectuées par les fournisseurs d’information. Ces derniers seront des associations (de personnes à mobilité réduite, de commerçants, d’usagers, etc.), des administrations et institutions publiques (mairies, musées, médiathèques…), les transports en commun ou encore les centres commerciaux.
Bien qu’Eskelias n’ait pas entièrement bouclé son financement, –  ses développeurs font appel à un financement participatif via la plateforme Ulule, ce « facilitateur d’accès » devrait être testé dès le mois de janvier 2016 à Orléans. Le dispositif sera gratuit pour l’ensemble des utilisateurs. O. Clot-Faybesse

A propos de Olivier Clot-Faybesse

Lire aussi

Camping-car accessible : deux nouveaux modèles à la location

Passer ses vacances en camping-car ? Pourquoi pas. D’autant que pour la saison 2018, la …

4 commentaire

  1. Vaste projet qui prendra du temps. Difficile d’apprécier l’utilité finale: il existe déjà des applications, moins complets sans doute, basées sur des vecteurs similaires. Je ne participerai pas au financement participatif, car le projet demandera un temps long avant la naissance.

    • Vaste projet qui prendra beaucoup de temps pour couvrir l’intégralité de la France et même de l’Europe effectivement. Nous avons lancé une campagne dans le but que les gens puissent nous soutenir et commencer a développer le projet. Le but est de mobiliser les gens autour, aujourd’hui, pour développer demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *