Accueil > J'ai regardé pour vous > Objectif InDépendance saison 3 : une liberté retrouvée pour les aidants familiaux
Isabel, auxiliaire de vie : "Quand Alizée vous sourit, vous savez que, quoi qu’il arrive, votre journée sera belle." © Objectif InDépendance /Adhap Services

Objectif InDépendance saison 3 : une liberté retrouvée pour les aidants familiaux

Après deux saisons diffusées en 2013 et 2014 ayant réuni plus de 80 millions de téléspectateurs, le réseau d’aide à domicile Adhap Services propose un nouveau programme court, axé sur la liberté retrouvée de l’aidant familial, diffusé sur France 3 depuis le 31 août 2015. 35 nouveaux témoignages mettant en lumière l’importance d’une collaboration étroite entre aidants familiaux et professionnels. Des intervenants dont la relation avec les personnes aidées va parfois bien au-delà de leur rôle d’accompagnement et de soutien. Isabel Lhors, 56 ans, auxiliaire de vie, et Alizée, jeune fille polyhandicapée de 18 ans, vivant près de Valenciennes (Nord), ont participé à cette troisième saison.

Faire Face : Pourquoi avoir accepté de figurer dans cette série ?

Isabel Lhors : Tout le réseau de centres Adhap Services a été sollicité. Le message de la série est de rappeler aux aidants familiaux l’importance de prendre du temps pour soi, pour se ressourcer, pour garder une vie sociale. Beaucoup de familles n’osent pas franchir le pas. Elles sont généralement épuisées et en souffrance.

FF : Et pourquoi avoir sollicité Alizée et sa maman ?

I.L. : Depuis deux ans, je m’occupe de cette jeune fille deux heures par semaine le samedi pendant que sa maman s’octroie un peu de répit. Au fil de ces après-midi et de mes visites en semaine pour les toilettes et l’aide aux repas, nous avons noué des liens très forts, au-delà de la relation de soins.

FF : Comment décririez-vous votre relation ?

I.L. : Je fais un peu partie de la famille. Polyhandicapée depuis la naissance, Alizée ne parle pas mais beaucoup de choses parviennent à passer entre nous à travers son regard et, surtout, son magnifique sourire. Quand Alizée vous sourit, vous savez que, quoi qu’il arrive, votre journée sera belle.

FF : Comment envisagez-vous votre travail d’auxiliaire de vie ?

I.L. : C’est bien plus qu’un métier ! Je l’ai découvert un peu par hasard. Après avoir travaillé comme couturière puis dans la restauration avec mon mari, j’ai postulé dans une maison de retraite. Au bout de sept ans, j’aspirais à autre chose car on me mettait trop d’interdits avec les personnes âgées. Je n’ai pas envie de poser des barrières dans la relation. C’est dans ma personnalité, je n’y peux rien ! Je choisis de m’investir affectivement auprès des personnes à qui je viens en aide. On entre dans l’intimité des familles. Elles nous font confiance. Cela m’apporte énormément. « Que ferais-je sans vous ? », m’a dit,  il y a peu de temps, une dame atteinte de sclérose en plaques dont je suis très proche. Je peux en dire autant. Propos recueillis par Claudine Colozzi

Diffusion à 18h50 sur France 3 jusqu’au 23 octobre 2015. À revoir sur France TV Pluzz. Nouvelle diffusion sur France 5 du 26 octobre au 18 décembre 2015 à 15h30 après l’émission Allô Docteurs. Vous pouvez visionner les deux premières saisons sur la web tv de Adhap Services.

Une campagne de communication utile
Depuis trois ans, le réseau Adhap Services, leader des entreprises de maintien à domicile, mène une grande campagne nationale d’information à travers sa série télé : Objectif InDépendance. 35 spots, 35 histoires glanées dans toute la France mettant à l’honneur les personnes en perte d’autonomie, leur famille et les professionnels leur venant en aide. Alors que l’examen du projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement a essuyé de nombreux reports, cette sensibilisation du grand public à la perte d’autonomie et à la dépendance se révèle plus que pertinente. C.C

 

A propos de Claudine Colozzi

Lire aussi

Autisme : le combat d’une mère pour retrouver ses enfants

Diffusé sur Public Sénat samedi 6 avril à 21h, le documentaire Rachel, l’autisme à l’épreuve …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *