Accueil > Autonomie > Établissements et services > Moussaron : diffamation ou vérités dérangeantes ?
Sur le plateau de LCI, le 4 mars 2015, la présidente de Handi'gnez-vous avait dénoncé les conditions de prise en charge des enfants handicapés dans un établissement du Gers.

Moussaron : diffamation ou vérités dérangeantes ?

La présidente de Handi’gnez-vous a été mise en examen pour diffamation, le 15 septembre. Les responsables de l’IME Moussaron reprochent à Céline Boussié d’avoir tenu des propos diffamatoires. Elle se défend en rappelant que ces faits sont consignés dans un rapport de l’Agence régionale de santé.

L’affaire de l’IME Moussaron n’en finit pas de faire des vagues. Mardi 15 septembre, un juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Toulouse a mis en examen, pour diffamation, la présidente de Handi’gnez-vous, une association de soutien aux victimes et témoins de maltraitance. La Maison d’enfants de Moussaron, qui accueille des enfants en situation de handicap à Condom (Gers), avait porté plainte suite aux propos tenus par Céline Boussié sur deux médias.

Sur Europe 1, en février 2015, l’ex-salariée de cet institut médico-éducatif avait regretté que l’Agence régionale de santé (ARS) Midi-Pyrénées lui donne un agrément pour créer un Sessad, un service intervenant à domicile. « Un scandale », selon elle, puisque cette même agence avait constaté, au sein de cet établissement, en juillet 2013, des faits de « maltraitance institutionnelle », consignés dans un rapport.

Céline Boussié parle « de manque de soins, d’enfants attachés, enfermés »

« Je ne souhaite à aucun parent que des enfants en situation de handicap vivent ce calvaire, avait également dit, Céline Boussié, sur LCI, en mars 2015. Je parle de décès, de manque de soins, de camisole chimique, d’enfants attachés, enfermés. » Elle faisait de nouveau référence au rapport de l’ARS, « édifiant ». Elle n’avait toutefois pas donné le nom de cette structure, parlant simplement d’un « établissement médico-éducatif » dans le Gers.

« Peu importe que la personne physique ou morale soit nommément désignée ou non, précise l’avocate Murielle Cahen. Si suffisamment d’éléments dans les propos permettent d’identifier précisément une personne, l’atteinte est constituée. » Sous réserve, bien évidemment, que l’allégation soit soutenue de mauvaise foi.

« La majorité des enfants est contenue physiquement », avait constaté l’ARS

Ce que conteste Céline Boussié  : « Tout ce que je dis est consigné dans un rapport de l’ARS. » L’agence ne mentionne toutefois pas de décès. Mais elle stipule, page 17, que « la majorité des enfants est contenue physiquement sous des formes diverses (brassières de contention avec sangles, lits cages, box transparents fermés à clé) ». Elle dénonce également les locaux inadaptés et non conformes (page 21), les jeûnes nocturnes trop longs (page 24), etc. « L’audience [dont la date n’est pas encore fixée] me permettra au moins de pouvoir rappeler le contenu du rapport de l’ARS », souligne Céline Boussié. L’affaire Moussaron n’a, jusqu’à présent, débouché sur aucune sanction pénale. Franck Seuret

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

Soins de suite et de réadaptation : les inégalités territoriales perdurent

Les établissements de soins de suite et de réadaptation (SSR) ont augmenté leur capacité d’accueil …

4 commentaire

  1. Fertet-Boudriot Myriam

    Bonjour, Atteinte d’une maladie orpheline évolutive et très handicapante, je fais partie de l’A.P.F. J’ai dû cesser d’exercer un métier. Hospitalisée en urgence cet hiver (je ne peux citer ici le nom de l’hôpital), je n’ai dû ma survie qu’à la persévérance de ma famille (et aides familiales à m’apporter les médicaments de substitution indispensables à ma survie), et à l’aide d’amis m’ayant fait sortir de l’hopital après molestation (à huit clos : pas de preuve formelle).
    Je souhaite aider Madame BOUSSIE. Ne pouvez vous créer une pétition pour la soutenir ? L’accusation dont elle fait l’objet est infâme.
    Myriam FERTET-BOUDRIOT

    • Bonjour,Madame
      Je vous répond bien sur qu’il faudrait l’aider mais comment?De nos jours la justice bas de l’aile?Et une époque Gouvernementale compliqué,comment croire a ceux qui nous Gouverne depuis 2012 j’ai du mal a croire que cet article de l’APF est la pour l’aider,Mais serait t-il suffisant?Que faire avez vous une idée…

  2. Imaginons un peu le tableau,mais que dire qui as raison?
    Donc si il y à une suite?Attendons la fin puisque notre justice elle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *