Accueil > Arrêt sur la toile > Aide humaine et couple : la MDPH de Nancy attaquée

Aide humaine et couple : la MDPH de Nancy attaquée

Les MDPH peuvent-elles réduire considérablement le nombre d’heures d’aide humaine accordées à une personne handicapée au motif qu’elle vit désormais dans un appartement adapté et avec un compagnon ? Voici le cœur des débats qui se sont tenus lundi 2 novembre au Tribunal correctionnel de Nancy, comme le rapporte le journaliste Christophe Gobin dans L’Est républicain

Laurence Lemaître, une tétraplégique nancéienne de 34 ans, a attaqué la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour « délaissement d’une personne incapable de se protéger », un délit puni de peines pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison et 75 000 € d’amende. En octobre 2014, son aide humaine était passée de 22 à 9 heures par jour suite à son déménagement.

« Auparavant, elle vivait seule dans un logement totalement inadapté pour une personne à mobilité réduite. Elle avait besoin de quelqu’un en permanence pour passer d’une pièce à l’autre ou sortir de chez elle. Or, maintenant elle bénéficie d’un F3 totalement adapté et vit avec un compagnon. Une équipe composée d’un médecin, d’un ergothérapeute et d’une assistante sociale a donc estimé que 9 heures d’aide suffisaient », explique l’avocat de la MDPH, Me Bruno Zillig, cité dans l’article. L’avocat de la partie adverse estime lui que la MDPH se décharge de ses obligations sur le compagnon de Laurence Lemaître « et il est totalement épuisé par la situation ».

La plaignante avait obtenu gain de cause en février dernier devant le tribunal du contentieux de l’incapacité. Mais la MDPH ne s’était pas présentée à l’audience, qu’elle avait oubliée, et a fait appel devant la Cour nationale de l’incapacité, qui pourrait mettre jusqu’à deux ans à livrer sa décision. Elle a donc décidé d’intenter une autre action en justice. Le tribunal rendra son jugement le 16 novembre. Signalé par É. Descamps

À lire sur L’EstRépublicain.fr

A propos de Elise Descamps

Elise Descamps
Journaliste société, un pied dans le Grand Est, le cœur au plus près de ceux qu’elle interroge.

Lire aussi

Une web série sur l’accessibilité du jeu vidéo avec Philousports

Yeux bleus, moue malicieuse voire taquine. Personnage iconoclaste et sympathique, Philousports est au cœur d’une …

5 commentaire

  1. Avatar

    Dans le formulaire Cerfa N°51299-01 il n’ya rien de marqué..

    en espérant que l’afp ne censure

  2. Avatar

    Je vie la même chose dois je porter plainte?

  3. Avatar

    bonjour pour ma grande fille de 3Oans également
    il n’y a pas de place en médicalisé externe dans la région à 70ans je m’occupe donc de ma fille atteinte d’un handicap neurologique…..en fait dans sa tête c’est une enfant de trois ans.autiste épileptique…..avec la pch attribuée en 2010sans explication et décidée par la mdph seule ma fille se retrouve a ce jour surendettée a cause d’un trop perçu sur cinq ans…elle doit rendre 8900euros pour une erreur d’orientation de la mdph……a ce jour sur ma demande cette fois çi elle perçoit l’aide aux aidant…..ainsi plus aucun frais d’employeur et d’impôts……combien en France sont dans cette situations ???une enquète serait révélatrice d’un grand scandale……les handicapés qui perçoivent la pch sont des employeurs qui rentrent dans les statistique pour faire baisser le chomage….cela est il les consignes de l’état????je pose la question

  4. Avatar

    Le 23 octobre sur handicap.fr, un article détaillait cette affaire. Vs y trouvez beaucoup de commentaires dont des témoignages sur des situations comparables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial