Casse-tête, cérébrolésés et homos dans le même bateau

Publié le 20 novembre 2015 par Corinne Manoury

Faire progresser l’emploi des personnes en situation de handicap, c’est d’abord lutter contre les préjugés les entourant. France 3 Alsace a donc choisi une série humoristique pour promouvoir à sa façon la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées.

Casse-tête est l’histoire de deux couples de voisins, l’un homosexuel, l’autre composé de deux personnes cérébrolésées. Un handicap invisible, donc. Un vendredi soir, les seconds débarquent chez leurs voisines entièrement trempés. Une canalisation a explosé et leur appartement est dévasté. Les réparations vont durer tout le week-end.

Claudia et Caroline se proposent donc d’héberger François et Isabelle. Une cohabitation qui, malgré les bonnes volontés, va se révéler loin d’être évidente. Chacun ayant son petit lot de préjugés et de problèmes. « À part dans les films pornos, j’avais jamais vu de filles ensemble », lâche ainsi naïvement François. Avant de se reprendre. Depuis qu’il a une tumeur au cerveau, il débloque un peu. Claudia, elle, s’étonne d’entendre les ébats nocturnes du couple qu’elle héberge. « Pourquoi ?, demande sa compagne. Parce qu’ils sont handicapés ? »

Une mini-série hilarante donc dans laquelle François et Isabelle tiennent leurs propres rôles. Tous deux sont, en effet, cérébrolésés et vivent en couple. C’est d’ailleurs de leur rencontre avec le réalisateur Marc Jonas que Casse-tête est né. « J’ai alors réalisé qu’il y avait matière à faire un documentaire pour parler de ce handicap invisible et peu connu », explique-t-il au quotidien L’Alsace. Puis l’idée se mue en projet de sketches avec l’envie de parler du quotidien. Et aussi de confronter plusieurs univers : « Celui des valides et des handicapés, des homos et des hétéros, du rejet et de la tolérance, du rire et du grinçant », dit-il. Il travaille aujourd’hui à une saison 2 et envisage de décliner Casse-tête en websérie. Signalé par Corinne Manoury

À lire sur l’Alsace.fr et à revoir en replay sur France 3 Alsace

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *