PCH revue à la baisse au programme du Magazine de la santé

Publié le 9 décembre 2015 par Valérie Dichiappari
Sarah Salmona a vu ses heures d'aide humaine divisées par quatre et a dû retourner vivre chez ses parents.

La diminution de la prestation de compensation du handicap (PCH) de certaines personnes handicapées était au sommaire du Magazine de la santé sur France 5 mardi 8 décembre. Avec un exemple, celui du Sarah Salmona.

Avant, Sarah Salmona était autonome. Elle vivait seule et bénéficiait de huit heures d’aides humaines dans le cadre de sa prestation de compensation du handicap (PCH). Professeur de français, cette femme myopathe de 30 ans a dû retourner vivre ses chez parents. En cause ? Des heures d’aide humaine presque divisées par quatre : 2 h et 22 minutes aujourd’hui. « Un véritable retour en arrière pour moi », témoigne-t-elle.

compensationEn France, environ 225 000 personnes en situation de handicap bénéficient de la PCH. « Le fait national, c’est la pression budgétaire que rencontrent les conseils départementaux sur le PCH, le RSA ou encore l’Apa », insiste Malika Boukekeur, conseillère nationale compensation et autonomie à l’Association des Paralysés de France (APF). L’APF qui a d’ailleurs lancé un baromètre de la compensation pour permettre à chaque personne concernée d’évaluer son niveau d’aide à travers un questionnaire en ligne. Pour y répondre, rien de plus simple : www.compensationhandicap.fr Signalé par Valérie Di Chiappari 

À revoir sur le magazine de la santé.fr (entre 9’45 min et 14’41 min)

Comment 6 commentaires

Effectivement la PCH est à la baisse et s’est lamentable !
Pour mon fils, polyhandicapé, la MDPH a décidé de m’accorder 8h à la place des 14h en argumentant le fait que je suis veuve depuis le 15 juillet 2015 !
Le gouvernement serre la vis et bien sûr en tapant sur les plus fragiles ! pas étonnant que le FN PROGRESSE.

M.PIN

Désolée mais je ne vois pourquoi la pch de votre fils a diminué car vous êtes veuve. Cela devrait être le contraire puisque vous êtes seule maintenant a aider votre fils alors qu’avant votre mari pouvait aussi l’aider.

Bonjour,

Je conteste cette baisse de PCH : les handicapés n’ont pas les mêmes possibilités pour travailler aussi longtemps que les autres personnes (perso, mise en inv. 2° cat à 40 ans, mobilité réduite, splénectomie et maladie neuro-musculaire familiale en recherche au CHR de Lille) ; ça n’a rien à voir avec le RSA non plus car si j’avais pu, j’aurais repris n’importe quel travail!
Chantal Dacquin-Bruge
Villa Dauphine
40 Rue de Jemmapes
Appt B05
59800 LILLE
0619165712

En 2005, on m’a proposé la PCH à la place de l’ACTP, (allocation compensatrice tierce personne), j’ai refusé et j’ai toujours l’ACTP, j’espère qu’ils ne feront pas la même chose, car tout est bon pour changer les lois, faire perdre les droits acquis et réduire les
prestations ,
Si toutefois quelqu’un avait la gentillesse de me dire SI…!!!! l’ACTP
baissera aussi ?????
Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de Confidentialité de Google et l'application des Conditions d'Utilisation.