Accueil > Santé > Accidents de la route : trop de piétons en fauteuil roulant fauchés par des voitures aux États-Unis
Les résultats d'une étude de chercheurs américains montrent qu'il est nécessaire de rendre la voirie plus accessible aux personnes handicapées afin de limiter le nombre d'accidents mortels.

Accidents de la route : trop de piétons en fauteuil roulant fauchés par des voitures aux États-Unis

Aux États-Unis, les personnes en fauteuil roulant sont trois fois plus exposées au risque de collision mortelle avec des véhicules que les autres piétons dans des accidents de la route.

Se déplacer en fauteuil roulant dans la rue n’est pas sans danger. Selon un récent article scientifique publié dans le British Medical Journal, les personnes en fauteuil roulant ont trois fois plus de risques de mourir dans une collision avec un véhicule que les autres usagers de la voie publique. Aux États-Unis, où cette étude a été menée, quelque 5 000 piétons décèdent chaque année, suite à un accident de la route. 1,5 % d’entre eux sont en fauteuil roulant. Et ces chiffres sont sans doute sous-estimés car les victimes se déplaçant en scooters électriques adaptés ne sont pas toutes comptabilisées dans ces effectifs.

Une voirie mal adaptée aux personnes en fauteuil roulant

Près de la moitié des accidents mortels impliquant une personne en fauteuil roulant surviennent au niveau d’intersections. Dans des endroits mal aménagés pour les piétons, souvent. Sans passage clouté, par exemple, dans 20 % des cas. De nombreux rapports de police indiquent que les conducteurs n’avaient pas laissé la priorité aux personnes handicapées. Ces dernières n’étaient pas assez visibles dans 15 % des accidents.

Prendre en compte l’accessibilité pour limiter les accidents de la route

« Nos conclusions montrent qu’il est nécessaire que les autorités compétentes intègrent les aménagements nécessaires aux personnes handicapées dans les infrastructures », soulignent les chercheurs de l’Université de Georgetown (États-Unis). Et ce qui vaut pour les États-Unis vaut certainement aussi pour la France. Franck Seuret

A propos de Franck Seuret

Franck Seuret
Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

Le travail, ce n’est plus la santé pour les personnes handicapées

Une enquête Agefiph-Ifop, montre que les travailleurs handicapés partagent les aspirations de l’ensemble de la …

2 commentaire

  1. Avatar

    « il est nécessaire que les autorités compétentes intègrent les aménagements nécessaires aux personnes handicapées dans les infrastructures »
    c’est mon point de vue également
    ces aménagements devraient être intégrés, quasiment en priorité, à toute projet de nouvelle structure

    • Avatar

      Oui, enfin, en l’occurrence, on parle des rues, routes et trottoirs… S’il faut attendre la création de nouvelles rues pour faire quelque chose, les accidents liés à l’inaccessibilité ont encore de beaux jours devant eux… Quand on doit rouler sur le bord de la route faute de trottoirs accessibles (ou parce qu’il y a des voitures garées dessus!), quand on doit traverser hors des passages cloutés parce que les « bateaux » (trottoirs surbaissés) se trouvent ailleurs, quand on doit descendre du bus ailleurs que là où c’est prévu parce que le trottoir est trop étroit ou parce qu’une voiture est mal garée, on risque souvent sa peau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial