Accueil > Arrêt sur la toile > Jeux paralympiques 2016 : nos athlètes sont à Rio

Jeux paralympiques 2016 : nos athlètes sont à Rio

Les épreuves débutant le 7 septembre, la délégation française pour les Jeux paralympiques de Rio a pris, dans la bonne humeur, ses quartiers à Rio. Histoire de donner le temps à ses athlètes de s’acclimater et de préparer des Jeux d’été qui dureront jusqu’au 18 septembre.

Ils sont 126 sportifs en situation de handicap. Soit 42 femmes et 84 hommes âgés de 16 à 55 ans qui vont représenter la France pendant les Jeux paralympiques de Rio de Janeiro du 7 au 18 septembre. Ces athlètes se mesureront à ceux du monde entier dans 17 des 22 sports en lice lors de ces Jeux paralympiques d’été, les 15e du nom.

Depuis dimanche dernier, la délégation, quasi au complet, est arrivée à Rio. Un moment important et particulièrement attendu par les athlètes français. Ils le montrent d’ailleurs avec humour, notamment sur les réseaux sociaux dont Twitter, avec nombre d’images de leurs voyage et arrivée au Brésil.

Humour et décontraction n'ont pas pour autant empêché les athlètes de s'entraîner dans la chaleur brésilienne (tennis fauteuil )© Michael Jeremiasz
Humour et décontraction n’ont pas pour autant empêché les athlètes de s’entraîner dans la chaleur brésilienne (ici en tennis fauteuil ) © Michael Jeremiasz

Concert improvisé au village olympique

Le porte-drapeau français, Michaël Jeremiasz, et ses compères ont également partagé en vidéo leur joie d’être à Rio lors d’un concert improvisé dans le village olympique (clip à voir en milieu de page). Un porte-drapeau qui semble particulièrement pressé de voir ces Jeux débuter. « Le sport, ça m’a permis de me reconstruire et d’éprouver du plaisir », a ainsi confié Michaël Jérémiasz, joueur de tennis fauteuil de 34 ans, victime d’un accident de ski qui l’a laissé paraplégique à 18 ans. Signalé par O. Clot-Faybesse

À lire sur le Huffingtonpost.fr

A propos de Olivier Clot-Faybesse

Olivier Clot-Faybesse
Journaliste aides techniques, sciences, santé et recherche.

Lire aussi

Fin de vie : « La demande exceptionnelle d’Alain Cocq nous imposait une réponse exceptionnelle. »

Faute de pouvoir bénéficier d’une assistance médicale active pour mourir, Alain Cocq, atteint d’une maladie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial