Accompagnement sexuel : une « situation aussi ubuesque que surréaliste »

Publié le 13 septembre 2016 par Elise Descamps

L’Association pour la promotion de l’accompagnement sexuel (Appas) organise cette semaine en Alsace sa quatrième formation. Le Huffington Post accorde une tribune à son président Marcel Nuss.

« L’Appas fait tranquillement du proxénétisme bénévole dans une société qui se voile allègrement la face. » Le constat sans détour n’est pas porté par des opposants à l’Association pour la promotion de l’accompagnement sexuel en question. Son président lui-même, Marcel Nuss, l’affirme sur son blog hébergé par le Huffington Post, dans un billet fustigeant « l’hypocrisie française ».

À la veille de la quatrième formation pour futur(e)s accompagnant(e)s à la vie affective, intime, sensuelle et/ou sexuelle des personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie, prévue du 15 au 18 septembre, il assume. « Tout cela se pratique toujours dans la plus totale illégalité » et pourtant « en toute transparence »Une « situation aussi ubuesque que surréaliste » à laquelle s’ajoute la pénalisation des clients, en vigueur depuis avril, et que Marcel Nuss condamne.

Trente-six stagiaires formés en dix-huit mois

« Il me semble impensable, impossible même, qu’une exception à la loi sur le proxénétisme ne voit pas le jour, tôt ou tard, dans une Europe où un grand nombre de pays ont déjà légalisé, parfois depuis plus de trente ans, un type d’accompagnement très spécifique qui est, certes, une forme de prostitution mais dont les bienfaits ne sont plus à démontrer », exhorte-t-il.

L’association, au fonctionnement totalement bénévole, est selon lui de plus en plus débordée par l’ampleur des attentes et des besoins : sur 400 demandes d’accompagnement sexuel reçues, 20 % « ont pu obtenir une réponse positive ». En dix-huit mois, trente-six stagiaires ont été formés. Signalé par Élise Descamps

À lire sur Le Huffington Post

Comment 1 commentaire

Merci à Elise Descamps et la rédaction de FF, d’avoir relayé cette tribune de Marcel Nuss. Homme de combat pour une cause juste, avec prise de risque dans la clarté absolue sur l’action de l’Appas et du pourquoi. C’est grâce à une réunion à la Bourse du Travail-Paris que j’ai pris conscience de l’importance de l’accompagnement sexuel: animé par VdC (en tant que journaliste)avec des témoignages concrets d’une maman, d’un jeune tétraplégique, d’un sociologue (E.Fassin?), d’un pasteur et même une élue de la ville de Paris. Découvert aussi ce film « The Sessions », relatant l’histoire vraie de Mark O’Brien, poète enfermé dans un poumon d’acier. Le DVD existe: à voir pour comprendre.Présente aussi cette assoc Chose, qui, liée à APF, n’a pas poursuivi ses actions, s’inclinant devant le véto des ministres de la Santé successives. Belle hypocrisie de ces dernières. J’espère au moins que dans les instituts médico-sociaux une meilleure compréhension s’est installée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de Confidentialité de Google et l'application des Conditions d'Utilisation.