Travailleurs handicapés : avez-vous le droit à une retraite anticipée ?

Publié le 5 janvier 2017 par Franck Seuret
Article réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Pour partir en retraite anticipée pour handicap à 55 ans, un travailleur né en 1961 devra justifier de 32 ans d'assurance en étant en situation de handicap, dont 27 années en ayant cotisé.

Vous êtes travailleur handicapé ? Vous pouvez bénéficier d'un départ à la retraite anticipée lié au handicap. Conditions : justifier d'un taux d’incapacité de 50 % ou, pour les périodes antérieures à 2016, de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) et d'une durée d'assurance en étant handicapé, variable selon l’âge.

Partir en retraite avant l'âge légal, c'est possible... mais difficile. Vous devrez avoir été handicapé(e) durant une grande partie de votre vie professionnelle. Surtout, vous devrez pouvoir le prouver.

Quel est le principe de la retraite anticipée ?

Tout travailleur à intérêt à partir à la retraite à taux plein. Votre taux de liquidation sera alors fixé au maximum possible : 50 % de votre salaire annuel moyen, dans le régime général des salariés et le régime des salariés agricoles, qui rassemble près de huit salariés sur dix ;  75 % de votre dernier traitement indiciaire brut, si vous êtes fonctionnaire, etc.

D'autres facteurs rentrent toutefois en compte pour le calcul de votre pension de retraite dans un régime : votre durée d'assurance dans ce régime et la durée d'assurance exigée par celui-ci. La formule de calcul de la retraite de base est en effet la suivante :

Salaire annuel moyen X taux de liquidation X (durée d'assurance / durée d'assurance exigée)

Par exemple, dans le régime général, l'âge légal de départ à la retraite est de 62 ans. Pour bénéficier du taux plein, vous devez justifier d'un nombre minimum de trimestres d'assurance. Il dépend de l'année de naissance : 166 si vous êtes né(e) entre 1955 et 1957 ; 167, entre 1958 et 1960, etc.

Vous pouvez donc décider de travailler au-delà de 62 ans pour cumuler des trimestres et bénéficier d'une meilleure retraite. À 67 ans, le taux plein vous sera toutefois accordé quel que soit votre nombre de trimestres.

Mais en tant que travailleur handicapé, vous bénéficiez d'un traitement dérogatoire. Vous pourrez partir à la retraite à taux plein entre 55 et 59 ans, sous réserve de remplir une triple condition.

Quelles conditions pour une retraite anticipée ?

Vous devez :

1 - Justifier d’une durée totale d’assurance (voir tableau ci-dessous) au titre de périodes travaillées, de périodes assimilées (par exemple : arrêt maladie, congé de maternité, chômage indemnisé, etc.) ou de droit à majoration de durée d’assurance (par exemple : majoration maximale de 8 trimestres par enfant). Cette durée est variable selon l'année de naissance et l'âge de départ souhaité ;

2 - Justifier pendant cette durée d’assurance (n trimestres, par exemple) d’un certain nombre de trimestres cotisés (n trimestres – 20 trimestres). Une personne handicapée ayant passé p

La suite est réservée aux abonnés du magazine. Déjà abonné ? Se connecter