Accueil > Santé > Polyarthrite rhumatoïde : l’espoir d’un traitement prometteur
Cartilage articulaire cible de la polyarthrite rhumatoïde
Surface articulaire des os mobiles : l'inflammation causée par la polyarthrite rhumatoïde détruit progressivement les articulations.© Inserm- D.Chappard

Polyarthrite rhumatoïde : l’espoir d’un traitement prometteur

Testé cliniquement dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, le baricitinib vient de faire la preuve de son bénéfice. C’est ce qu’explique le rhumatologue Marie-Christophe Boissier. Il espère l’arrivée de cette molécule en France d’ici deux ans.

Marie-Christophe Boissier est aussi directeur de l'unité Inserm "Physiopathologie, cibles et thérapies de la polyarthrite rhumatoïde" © Inserm/Mehrak/Hans Lucas
Marie-Christophe Boissier est aussi directeur de l’unité Inserm « Physiopathologie, cibles et thérapies de la polyarthrite rhumatoïde ». © Inserm/Mehrak/Hans Lucas

Une nouvelle molécule vient raviver l’espoir dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, maladie auto-immune invalidante qui s’attaque aux articulations. Dans un entretien donné à Paris Match mardi 17 janvier, le professeur Marie-Christophe Boissier, chef du service de l’Hôpital Avicenne (Bobigny) souligne l’efficacité du baricitinib. En particulier pour soulager les nombreux malades (30 %) résistant à tous les traitements. Mais à quoi sont dus ces bons résultats ?

Le baricitinib, une « arme » contre la destruction des articulations

Au fait que ce composé empêche la production des substances inflammatoires destructrices des articulations.  Il y parvient en bloquant certaines enzymes situées à l’intérieur même des cellules auto-immunes. Un mode d’action se révélant des plus efficaces comme le souligne le médecin : « Une récente étude, conduite sur 684 malades, a montré que les patients traités ont bénéficié d’une amélioration importante de l’inflammation articulaire, des douleurs et du handicap. La progression de la destruction de l’articulation touchée a été fortement ralentie. »

S’administrant par voie orale (comprimés), le baricitinib a des effets secondaires comparables à ceux induits par les traitements conventionnels. Dernière bonne nouvelle, des études sont en cours pour savoir si l’on peut donner ce traitement prometteur dès le stade précoce de la maladie et non pas comme une alternative en cas d’échec des thérapies actuelles. Réponse « probablement dans les deux ans qui viennent. »

Aujourd’hui, moins d’un tiers des malades vraiment soulagés

Pour rappel, la polyarthrite rhumatoïde touche en France environ 200 000 personnes, le plus souvent des femmes. La maladie se manifeste par un enraidissement et un gonflement très douloureux des articulations. Les inflammations chroniques les déforment et les détruisent progressivement. Les articulations des mains et des poignets étant le plus fréquemment touchées, la polyarthrite rhumatoïde peut se révéler avec le temps très handicapante.

Les molécules utilisées à ce jour agissent toutes sur le système immunitaire afin de juguler l’inflammation. Mais leurs bénéfices diffèrent. Ainsi, le méthotrexate, le plus communément utilisé, donne souvent des résultats insuffisants. Il oblige à l’associer à une biothérapie ciblée à base d’anti-TNF. Cet agent bloque les substances toxiques (appelées cytokines), responsables de la destruction des articulations. Malheureusement, une telle association n’est satisfaisante que chez 30 % des malades. Environ 40 % ne sont qu’incomplètement soulagés alors que le dernier tiers ne voit aucune amélioration de sa condition. O. Clot-Faybesse

A propos de Olivier Clot-Faybesse

Lire aussi

Des stars mobilisées pour la campagne « Un baiser d’adieu à la Sep »

À l’occasion de la Journée mondiale de la sclérose en plaques (Sep) le 30 mai …

4 commentaire

  1. bonjour je voudrais savoir si c’est héritière car mon père avait de la polyarthrite deux frère et ma soeur que faire car j’ai des douleur articulaire de temps en tant

  2. Svp ce traitement la baricitinib sera commercialisé quand en France merci
    J ai une PR depuis 2 ans

  3. Bonsoir . Concernant la PR , J’en souffre depuis 13 ans …………..Et en 2010 , j’ai eu un traitement homéopathique Qui m’a permis de reprendre mon travail de tailleur de pierre ………….Du granit ………. Bien sûr , ça n’occulte pas la maladie !!!!!! Mais , c’est plus efficace que le Méthotrexate , mais pas remboursé ………..Voilà mon témoignage ………. Là , je suis en rémission ……………Courage à celles et ceux qui me liront ………….

  4. Bonjour je voulais savoir ce que vous prenez comme homéopathie merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *