Accueil > Arrêt sur la toile > Sclérose en plaques : diagnostiqué, il n’est plus le bienvenu au travail
Le jeune homme témoigne des brimades subies dans son entreprise suite à son diagnostic de Sep.

Sclérose en plaques : diagnostiqué, il n’est plus le bienvenu au travail

Après son diagnostic de sclérose en plaques (Sep), il a subi mauvaise volonté et brimades de son employeur. Ce dernier préférerait le voir en arrêt qu’en mi-temps thérapeutique. Éric témoigne dans L’Obs.

Le récit commence à la première personne du singulier. Dans L’Obs, un jeune homme de 27 ans, nommé Éric, raconte son combat depuis qu’il a appris, il y a un an, qu’il avait la sclérose en plaques (Sep). « D’une manière plutôt inattendue, c’est sur le plan professionnel que ça a été le plus compliqué. »

Au début, ses supérieurs lui assurent qu’ils ne le lâcheront pas. Mais quand vient le mi-temps thérapeutique, aucun poste de travail adapté ne lui est garanti. Les indications de la médecine du travail ne sont pas prises en compte.

En dépression pas à cause de sa maladie mais de ses employeurs

Ses collègues le soutiennent mais il raconte brimades et insultes de la part de ses supérieurs. « On me disait que ce mi-temps ne servait à rien, qu’il valait mieux que je reste en arrêt maladie si c’était pour leur occasionner autant de soucis. »

En dépression aujourd’hui, « ce n’est pas à cause de ma sclérose en plaques mais bien à cause de mes employeurs ». Alors son récit passe à la première personne du pluriel. « Nous, malades, n’avons pas à être poussés vers des déclarations d’inaptitudes à l’exercice d’une activité professionnelle alors que nous pouvons pourtant toujours travailler. » Et que la volonté est là. « Personnellement, je suis bien plus motivé à l’idée de travailler qu’auparavant mais ça, personne ne l’a saisi. » Signalé par Élise Descamps

À lire sur Le Plus de l’Obs

A propos de Elise Descamps

Elise Descamps
Journaliste société, un pied dans le Grand Est, le cœur au plus près de ceux qu’elle interroge.

Lire aussi

Une web série sur l’accessibilité du jeu vidéo avec Philousports

Yeux bleus, moue malicieuse voire taquine. Personnage iconoclaste et sympathique, Philousports est au cœur d’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial