Accueil > Vie Sociale > L’autre festival de Cannes, comme si vous y étiez
L'an passé, Bastion avait remporté le prix du jury du festival Entr'2 marches. Lorsqu'un homme au crâne rasé se rend chez le coiffeur... © DR

L’autre festival de Cannes, comme si vous y étiez

Entr’2 marches, le festival international du court-métrage sur le thème du handicap débute ce dimanche 21 mai à Cannes, et durera jusqu’au 26. Visionnez sur Faire-face.fr quelques-uns des trente-neuf courts-métrages sélectionnés.

C’est l’autre festival de Cannes. La huitième édition d’Entr’2 marches se tient dans la cité cannoise du 21 au 26 mai. Cette année, le festival international du court-métrage sur le thème du handicap a sélectionné trente-sept films parmi les quelque quatre-cents reçus. Des fictions, des documentaires, des clips… venus de cinquante pays. Tous seront diffusés dans la salle municipale au 45, rue Mirmont.

Palmarès dévoilé le 26 mai

Vous n’avez pas la chance de pouvoir vous rendre à Cannes pour assister au festival organisé par la délégation des Alpes-Maritimes de l’APF ? Qu’à cela ne tienne. Faire-face.fr vous propose de visionner en ligne quelques-uns des films sélectionnés.

Avec, en bonus, l’excellent Bastion de Ray Jacobs. Ce court-métrage avait obtenu le prix du jury en 2016. Le jury, présidé par la comédienne sourde Noémie Churlet, dévoilera son palmarès le 26 mai. Faire-face.fr ne manquera pas de vous tenir informés.  Franck Seuret

Bouche bée

Une mère bègue reçoit la visite de son fils. Elle l’accueille avec une grande émotion. Un film de Naël Bouzeboudja.

Brigade spéciale

Muté dans un nouveau commissariat, le jeune lieutenant Fouchet va devoir résoudre une enquête un peu spéciale. Un film de Sébastien Kubial.

La Colo

Les mésaventures d’une colonie de vacances de personnes en situation de handicap. Un film de Sébastien Kubial.

Différence dans la lumière

Une jeune femme est vue sous un éclairage différent par un œil photographique différent… Un film de Christian Rocher.

Duel sur les rives de la Mauldre

Diego est un pistolero solitaire. Lorsqu’il arrive en ville pour affronter en duel son ennemi de toujours, Joe Le Barge, il doit essuyer les regards méprisants des habitants. Seule Jane, jeune et belle domestique, semble accueillir sa venue avec bienveillance. Un film de Medhi Noblesse.

Et Bastion, le prix spécial du jury 2016

Un homme au crâne rasé entre dans un salon de coiffure pour se faire couper les cheveux. Un film de Ray Jacobs.

A propos de Franck Seuret

Franck Seuret
Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

AAH : des règles de cumul plus avantageuses pour les élus handicapés des grosses communes

Le gouvernement et les sénateurs se sont félicités de l’adoption d’une mesure visant à permettre …

Un commentaire

  1. Avatar

    Grand merci à FF pour ce cadeau en images: l’imagination des scénaristes, mise en scène, photographie et montage, un vrai plaisir. Et pas que le FR… Humour et drame, le quotidien en vacances et le loufoque (?) dans cette brigade de police. Je présume que dans la Q des films soumis il y en a d’autres qui illustrent des handicaps moins connus et/ou moins visibles.
    Pour « Bastion » j’ai un doute sur le message: un jeune de par un cancer+Chimio, a perdu sa tignasse et queue de cheval et veut le vivre comme s’il avait lui-même décidé de se déplumer, confiant qu’il gagnera le combat contre cette agression? Et la scène finale où le coiffeur par terre remue l’amas de cheveux… symbole de ? A revoir et quelle subtilité de la gestuelle et le peu de mots. Beau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial