Accueil > Arrêt sur la toile > Sclérose en plaques : vers un diagnostic par test sanguin ?
Neurones marqués en vert dans une sclérose latérale amyotrophique. © Inserm et H. El Oussini

Sclérose en plaques : vers un diagnostic par test sanguin ?

Maladie neuro-immunitaire, la sclérose en plaques pourrait bien prochainement se diagnostiquer via une simple prise de sang. C’est, en effet, ce que présagent les résultats d’une récente étude scientifique.

Invalidante mais pas toujours facile à identifier selon sa forme et/ou son degré de sévérité. Voilà ce qui caractérise la sclérose en plaques (Sep). La raison principale tient au fait qu’il n’existe pas de tests spécifiques pour détecter cette maladie auto-immune. Contrairement à une maladie virale ou bactérienne.

De plus, comme toute pathologie touchant le système nerveux central, son diagnostic requiert une procédure invasive, et donc douloureuse. En effet, le seul moyen à ce jour de confirmer l’inflammation liée à une Sep est une ponction lombaire. C’est-à-dire un prélèvement du liquide céphalorachidien directement dans la moelle épinière.

Découverte de deux composés dans le sang impliqués dans la sclérose en plaques

Mais il se pourrait bien que la situation évolue puisque des travaux récents marquent une avancée potentielle. Ils démontrent la possibilité de déterminer si un patient est bien atteint d’une Sep ou pas en analysant simplement son sang. Plus précisément en recherchant si la concentration de deux biomarqueurs naturels, la sphingosine et la dihydrosphingosine, baisse. Car observer chez une personne une moindre concentration dans le plasma de ces deux molécules traduirait la survenue de la maladie.

La promesse de tests de détection de la Sep indolores et peu invasifs nécessite d’être confirmée. Mais déjà, la connaissance du rôle de ces biomarqueurs devrait contribuer au développement de nouveaux médicaments. Signalé par O. Clot-Faybesse

À lire sur Top Santé.com

A propos de Olivier Clot-Faybesse

Lire aussi

Maltraitances : alarme sur les dysfonctionnements de notre système de santé

Selon la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNDCH), le système de santé français …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *