Accueil > Droits > Discrimination > Interdit d’avion, il s’estime discriminé
Seules quelques compagnies imposent une limite de poids pour les fauteuils roulants. Aer Lingus se distingue avec un seuil très bas de 120 kg.

Interdit d’avion, il s’estime discriminé

Le fauteuil électrique de Bastien Dal Lago pèse 60 kilos de plus que le poids maximum fixé par la compagnie Aer Lingus à bord de ses avions. Il n’a donc pas pu embarquer. Mais une telle restriction semble contraire à la réglementation européenne.

Pas bien costauds les avions d’Aer Lingus ! La compagnie irlandaise a refusé d’embarquer le fauteuil roulant d’un passager tétraplégique au motif qu’il était trop lourd. Les 180 kilos de l’engin électrique dépassaient le poids limite autorisé en soute : 120 kg. À cause de ces 60 kilos en trop, Bastien Dal Lago a dû renoncer à prendre place à bord du Toulouse-Dublin, programmé ce jeudi 23 août.

Le Gersois de 31 ans avait pourtant réservé son vol début juillet en précisant bien qu’il avait besoin d’assistance pour monter à bord. Et conformément à la procédure imposée, contacté la compagnie quelques jours avant le départ.

Deux alternatives ubuesques

Aer Lingus lui a alors proposé deux solutions. Envoyer son fauteuil électrique par avion cargo. Mais impossible pour Bastien Dal Lago de s’en séparer. Démonter le fauteuil de manière à ce que la partie la plus lourde pèse au plus 120 kg. Une solution qu’il jugeait trop risquée. « Je ne souhaite pas en rester là  », a-t-il confié à France 3 Occitanie, s’estimant victime de discrimination.

La surenchère d’Aer Lingus

Certes, de nombreuses compagnies fixent des dimensions maximales aux fauteuils. Il faut, en effet, qu’ils puissent passer par une des portes de la soute. Elles varient donc selon le type d’avion. Les voyageurs sont donc priés de leur communiquer ces informations. `

Plus rares sont celles qui imposent une limite de poids. 150 kg généralement, comme c’est le cas pour Vueling, Luxair ou bien encore Ryanair. Aer Lingus se distingue avec ce seuil très bas de 120 kg.

Le règlement européen à la rescousse

Dans tous les cas, n’importe quelle restriction de poids paraît illégale. Selon le règlement du parlement européen concernant les droits des personnes handicapées en avion, l’assistance que les transporteurs aériens sont tenus de leur apporter inclut bien « le transport d’au maximum deux pièces d’équipement de mobilité (…), y compris un fauteuil roulant électrique ».

Pas de limite de poids pour les fauteuils

Et les lignes directrices interprétatives sur l’application de ce règlement, de la Commission européenne, apportent une précision importante. « Les limites de poids ne s’appliquent pas (…) à l’équipement de mobilité [et donc au fauteuil roulant ] (tout en respectant (…) les restrictions applicables liées à la taille et certification de l’aéronef). » Certes, ce document n’a pas la valeur juridique d’un règlement. Mais c’est un argument… de poids.

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

École et handicap : les oubliés des fêtes et sorties de fin d’année

Fanions, ballons, joie dans le bus… les fêtes d’école et sorties scolaires sont d’ordinaire un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *