Accueil > Emploi > SEEPH 2018 : en finir avec la double discrimination des femmes dans l’emploi
Lucie Jarrige, doctorante en chimie, championne de handi escalade est l'égérie de cette nouvelle édition de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées.

SEEPH 2018 : en finir avec la double discrimination des femmes dans l’emploi

C’est aujourd’hui, lundi 19 novembre, que débute la 22e Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH). Avec un focus particulier, cette année, sur les femmes, doublement pénalisées. Un évènement qui se déroule dans un contexte de fort chômage : en 2018, plus de 510 000 personnes en situation de handicap pointent à Pôle emploi.

Caroline est journaliste. En 2001, elle est victime d’une rupture d’anévrisme. Fin 2002, elle en a fini avec la rééducation et se remet en quête d’un travail. Son ancien employeur ayant mis la clé sous la porte. Elle envoie son CV à une radio spécialisée qui la contacte rapidement pour lui proposer… un stage !

« J’ai travaillé deux à trois mois sans être payée et traitée comme une moins que rien. J’ai fini par m’en aller », explique-t-elle. Un autre employeur lui confie un travail conséquent pour une somme dérisoire. Elle fait ensuite une formation qu’elle qualifie de bidon et qui ne débouchera jamais sur un emploi chez France Télévision, comme promis…

Caroline a fini par retrouver un CDI à temps partiel. En parallèle, elle a développé une activité de travailleur indépendant. Mais elle tenait à témoigner ce lundi 19 novembre, au cours de la conférence inaugurale de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH), de la double discrimination que subissent les femmes en situation de handicap.

Stéréotypes et préjugés renforcés à l’encontre des femmes

L’emploi des femmes handicapées est en effet la thématique centrale de cette 22e édition de la SEEPH, qui a lieu du 19 au 25 novembre. Deux rapports successifs – L’un de l’association Femmes pour le dire, Femmes pour agir (FDFA) en 2014, puis “L’accès à l’emploi des femmes en situation de handicap” du Défenseur des droits en 2016 – ont pointé les difficultés supplémentaires auxquelles étaient confrontées les femmes que les stéréotypes et préjugés conduisaient souvent, par exemple, à considérer leur travail comme une occupation plutôt qu’un métier ou une carrière.

Des données genrées et des témoignages pour sortir de l’invisibilité

Des constats cependant difficiles à étayer en l’absence de statistiques pour distinguer les femmes des hommes. C’est donc sur leur obtention qu’ont porté les premières revendications de Ladapt et de FDFA, associées sur cette thématique. Les deux associations viennent d’avoir gain de cause. Sophie Cluzel a annoncé, le 14 novembre, que les statistiques et autres données concernant les personnes handicapées seraient bientôt genrées.

Ladapt et FDFA lancent à présent, à l’occasion de la SEEPH, la campagne #TousCitoyennes. Elles y invitent les femmes à venir faire part de leur expérience. Des témoignages qui viendront alimenter un livre blanc destiné à sensibiliser les politiques et aider les entreprises. Mesdames, à vos plumes et claviers.

 

Emploi accompagné et apprentissage, autres thématiques de la SEEPH

Quelque 150 événements vont se déployer dans toute la France à l’invitation de Ladapt, de l’Agefiph et du FIPHFP, partenaires de cette semaine pour l’emploi. Outre les femmes et l’emploi, deux autres thématiques sont à l’honneur de cette 22e édition.

D’abord, l’emploi accompagné, dix mois après les appels d’offre pour déployer ce dispositif. Ensuite, l’alternance et l’apprentissage, comme une première marche pour un accès durable à l’emploi des jeunes et moins jeunes en situation de handicap.

Le chômage des personnes handicapées reste particulièrement préoccupant : plus de 510 000 pointent à Pôle emploi, soit 9 % des chômeurs reconnus travailleurs handicapés, selon les derniers chiffres de l’Agefiph.

A propos de Corinne Manoury

Lire aussi

Référent en CFA : « La loi va permettre de démystifier le handicap. »

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel a créé l’obligation de nommer …

3 commentaire

  1. je chercher un travailleur pour mon handicap ou une fromasion pour caisse dans les magasin merci

  2. aménagement du poste de travail ou réorganisation ou reclassement … : La prévention de la désinsertion professionnelle est une nécessité à la fois sociale et économique : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=475 … …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *