Accueil > Droits > Madame, comment jugez-vous votre vie avec votre handicap ?
Le 8 mars 2019, Journée internationale des femmes, APF France handicap diffusera son plaidoyer sur les femmes handicapées. Objectif : défendre leurs droits auprès des pouvoirs publics, notamment.

Madame, comment jugez-vous votre vie avec votre handicap ?

Vie de famille, professionnelle, indépendance financière, difficultés rencontrées, discrimination. Sur ces sujets et d’autres, APF France handicap invite les femmes en situation de handicap à s’exprimer de façon anonyme. Jusqu’au 1er mars, elles peuvent répondre à un questionnaire en ligne. 

Vous avez des choses à dire. Sur vous et votre quotidien de femme en situation de handicap. Vous voulez partager votre expérience sur l’impact que celui-ci a sur votre vie. APF France handicap vous en donne la possibilité. L’association vient de mettre en ligne un questionnaire anonyme intitulé “Être femme et en situation de handicap : quelles réalités au quotidien ?”. Avec de nombreux domaines abordés.

Votre handicap rend-il votre vie plus difficile ?

Son objectif : voir si le fait d’être une femme avec un handicap, quel qu’il soit, rend votre vie plus difficile. Par exemple, s’il a été source de discrimination lors de vos études et/ou formation mais aussi dans l’emploi. Un domaine où, selon le dernier rapport du Défenseur des droits, les femmes handicapées sont particulièrement victimes de préjugés.

Autre sujet abordé, celui de l’accès aux soins. Un champ particulièrement sensible à cause du manque de structures et matériels adaptés aux patientes.

Vous vivez en couple ? Le questionnaire vous invite alors à estimer votre indépendance financière. Il s’agit, en effet, de savoir si la prise en compte des revenus de votre conjoint impacte vos propres ressources. En diminuant votre AAH, par exemple. Ou encore mesurer votre ressenti vis-à-vis de l’aide que vous apporte un proche.

Vos réponses, un plaidoyer

Vos réponses seront exploitées de manière anonyme. Elles serviront, notamment, à nourrir le plaidoyer d’APF France handicap sur les femmes en situation de handicap. Il sera publié sur le site de l’association le 8 mars prochain, date de la Journée internationale des femmes. En lien avec le projet associatif 2018-2023 intitulé « Pouvoir d’agir, pouvoir choisir », ce plaidoyer a pour but de défendre leurs droits auprès des pouvoirs publics, notamment.

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

Élections européennes : qu’attendez-vous pour votre santé ?

Pénurie des médicaments, indemnisation des victimes en cas d’accidents médicamenteux, les Français veulent que l’Europe prennent les choses en main en matière de santé. Une enquête réalisée pour France Assos Santé par l’institut CSA dévoile leurs principales attentes.

12 commentaire

  1. Bonjour,
    Je vis très mal mon handicap car je reste entre 4 murs, de plus l’AAH est calculée sur le salaire de mon mari. Je ne touche que 634.00 euros, pourtant je ne partage pas mon handicap avec lui ni avec personne d’autre. J’ai envoyé une pétition avec 250 témoignages à M. Emmanuel Macron mais celle-ci n’a eu aucun impact, ni même une réponse de sa part. Nous sommes des laissés pour compte. Beaucoup d’endroits ne sont pas adaptés aux handicapés et c’est déplorable

    • Bonjour oui je suis bien d’accord avec vous c’est pour cela que je reste moi célibataire. Moi je suis née handicapée.
      Pourquoi pas faire une loie contre ça ?
      Amicalement Valérie

  2. La situation de handicap est très dur vis à vis des gens qui n’ont pas changé leur opinion, je suis handicapée reconnue à 80 pour cent d’invalidité ma pension et le complément est dérisoire je suis à peine à 800€ par mois, nous avions des APL nous avons dû déménagé le propriétaire à vendu mes beaux parents nous loue une maison donc pas le droit aux APL de ça fait ils m’ont retiré 106€ de maintien de vie autonomie c’est lamentable. Aute point vous allez chez le médecin vous payez les 1€ par consultation vous prenez des medicaments à vie 0,50 cts€ par boîte de médicament vous prenez une mutuelle car on a pas le choix en cas d’hospitalisation, frais dentaire et lunette est ce que c’est normal non, nous n’avons rien demandé on voudrai pouvoir se lever le matin et aller travailler. En France nous sommes des laisse pour compte et il y a en beaucoup à dire sur les aménagements.

  3. Bonjour
    Le plus gros retard de la France, concerne l’access et ceci quelques soit le Accessibilité des trains et bus l’option escalade est nécessaire (pour les bus et car les rampes des bus accessible pmr sont souvent défaillantes)
    Malvoyante certaines stations sont quasi inaccessible
    A vrai dire rien de spécifique aux femmes (mis à part les moqueries que l’on n’oser Peut-être pas faire à un homme)

  4. toute la vie on subit des discreminations des parents d’enfant handicapé qui ne veulent pas que ce soit moi handicapée physique qui s’occupe de leur enfant, des directeurs d’etablissement qui vous disent en vous voyant on a oublié de vous rappeller, le poste est pris !!! des l’enfance aussi un enfant avec qui je jouais depuis des mois; sa mere ayant appris ma polio, il a interdiction de jouer avec moi…la betise a t elle des limites?
    des obstacles à l’autonomie ?on en rencontre tous les jours. bizarement depuis que je suis en fauteuil électrique on veut toujours me laisser passer…avec mes cannes je galerais 10 fois plus(on ne peut rien porter, des que vous posez une canne ,elle tombe et là on m’ignorait.C’est ce que je supporte le moins ce sont les gens qui font mine de ne pas vous voir pour ne pas vous proposer de passer alors que je refuse toujours puisque je suis assise maintenant.Pauvre société:une maman m’a confié qu’on lui a dit: »quand on a un enfant comme ça on le montre pas. »Il a rien demandé le petit et elle non plus…

  5. Bonjour ! Moi je vis pas trop mal mon handicap…Handicapée depuis toujours suite a une myelite des 4 membres je suis en fauteuil electrique ainsi que mon mari. Nous habitons une ville tres bien adaptée et nous avons beaucoup de loisirs. Je suis d une nature joviale et optimiste et la seule chose qui me pénalise c est nos revenus qui sont que l’AAH meme s il est a taux plein, on a pas le droit a l erreur avec 860 euros x2 par mois le moindre euro est compté .
    Moi ce que je déplore c est ces dépassements d honoraires pour des interventions chirurgicales (500 euros) non pris en charge par ma mutuelle, on a le 100 % il devrait suffire a nous soigner.

  6. fibromyalgique depuis 11 ans, maladie non reconnue, handicap invisible : situation intolérable. Ca ne se voit pas, on ne nous croit pas, on est dans l’errance médicale, nous n’avons plus de vie sociale, ni familiale tant les symptômes sont handicapants. Nous sommes dans ce cas pour 2 à 3 millions de malades mais nous sommes invisibles et il y a beaucoup de tentatives de suicide tellement nous sommes à bout !!!

  7. Dromard marie France

    Bonjour
    Non seulement on ne vous aide pas mais en plus on profite de vous
    Lamentable !
    Aujourd’hui j’en arrive à souhaiter cela à mes pieds ennemis !
    Et c’est comme ça mais il y a un moment où il faut bien se défendre

  8. Bonjour,

    Je rejoins à ces commentaires, difficulté à s’insérer en raison de mon handicap psychomoteur. C’est à dire une lenteur excessive qui génére de la fatigue en travaillant sur plusieurs compétences. De ce constat, et les problèmes des autres personnes. J’ai travaillé personnellement sur un projet de société pour améliorer l’insertion des personnes éloignées de l’emploi. En créant de nouveaux métiers dans le développement durable et risques majeurs en prenant en compte le handicap. De ce fait, j’ai mis en ligne deux pétitions à mesopinions.com n°18630 et 56703. Cela concerne l’emploi et sur le thème de la discrimination.

  9. Bonjour

    Je recherche un service en gynécologie pour femme en situation de handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *