Accueil > C'est mon histoire > « Femme en situation de handicap, j’ai été victime de manipulateurs sur les réseaux sociaux. »
Céline Lenfant : « On est une proie facile lorsqu'on est une femme en situation de handicap souffrant de son isolement. On est en recherche de contacts et les hommes en profitent. »

« Femme en situation de handicap, j’ai été victime de manipulateurs sur les réseaux sociaux. »

Céline a supprimé son compte Facebook et son profil sur des sites de rencontres suite à plusieurs expériences malheureuses avec des hommes ayant voulu profiter de son handicap et de son isolement. La dernière l’a conduite au bord du suicide.

Les réseaux sociaux, c’est fini pour Céline. « Je suis écœurée », soupire cette Toulonnaise paraplégique. À 45 ans, elle cherche toujours l’amour. Mais plus sur Facebook ni les sites de rencontres. « J’ai y fait trop de mauvaises rencontres. »

« J’étais devenue la personne à abattre. »

Comme avec cet homme, « adorable au début » avant de dévoiler son vrai visage. « Il s’est servi de tout ce que je lui avait confié pour me faire mal, se souvient-elle. Du jour au lendemain, j’étais devenue la personne à abattre. C’était horrible. » Cette épisode traumatisant la conduira au bord du suicide. 

« Comme un chat jouerait avec la souris. »

« On est une proie facile lorsqu’on est une femme en situation de handicap souffrant de son isolement. On est en recherche de contacts et les hommes en profitent », confie-t-elle. Il y a les curieux malsains, qui veulent « savoir comment cela se passe sexuellement ». Les manipulateurs, qui « jouent avec vous comme un chat jouerait avec la souris ». Et la liste est loin d’être exhaustive.

« Vous perdez confiance. »

« Le problème, quand vous rencontrez des personnes comme ça, c’est que vous perdez confiance en vous mais aussi dans les personnes. Vous vous repliez sur vous-même. C’est un cercle vicieux. Je m’y suis brûlé les ailes et maintenant je suis très méfiante. »

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

Franck Dhote : « Je n’avais pas envie de fonder une entreprise seul. »

Hier, lieutenant-colonel et skieur en fauteuil de haut niveau. Aujourd’hui, dirigeant d’entreprise. Franck Dhote, 46 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *