Accueil > Vie Sociale > Tous HanScène : focus sur le handicap invisible
Humour, sport, vie quotidienne, art et essais... Tous HanScène, le concours vidéo étudiants a livré son 7e palmarès. © Tous HanScène

Tous HanScène : focus sur le handicap invisible

Le jury du festival vidéo étudiant Tous HanScène consacré au handicap a livré son palmarès fin mars. Parmi les lauréats de cette 7e édition, le court-métrage À vue d’œil de la Burgundy school of business, école supérieure de commerce de Dijon-Bourgogne. Un Grand Prix du Cinéma qui braque les projecteurs sur le handicap invisible.

Cela pourrait être le jeu des douze erreurs. Ou un cauchemar de scripte… Dans À vue d’œil, deux jeunes gens parlent de cinéma dans un café. Ils sont attablés, le comptoir derrière eux, avec une machine à café étincelante, les toilettes à droite, d’autres tables à gauche…

À vue d’œil souhaite montrer ce qui ne se voit pas.  

La conversation s’engage sur Top Gun, que le jeune homme à lunettes a mis en fond sonore tandis qu’il mangeait la veille. La jeune femme l’a regardé aussi. Elle aime le cinéma dans son ensemble. Mais avoue un faible pour un autre film : Nos étoiles contraires. Sorti en 2014, le film raconte l’amour entre deux ados qui se sont rencontrés dans un groupe de soutien pour malades du cancer.

Douze changements dans le décor

« C’est vrai, c’est un film émouvant. Et pour une fois, ça parle de handicap de manière naturelle », poursuit le jeune homme. Il déplore que le sujet soit souvent abordé sans subtilité. Mais tandis que leurs échanges se poursuivent, la caméra se promène. Et l’on retrouve alors bientôt la jeune femme avec une sonde d’assistance respiratoire. Le jeune homme, lui, a troqué entre deux plans ses lunettes de vue pour d’autres, noires.

80 % de handicaps invisibles

« Qu’avez-vous remarqué ? », demande le film à l’issue de cette scène. Parce qu’au-delà de ceux qui nous ont sauté aux yeux, il y a eu d’autres changements dans le décor. Douze en tout, que le spectateur aura perçu ou pas. Pour le prouver, les auteurs du film alors en font le making-of, remplaçant un balai par une canne, etc.

Message de ce Grand Prix du Cinéma ? « 80 % des handicaps ne se voient pas directement ». Une bonne raison d’être plus attentifs aux autres.

Un concours en faveur de l’inclusion
Cette 7e édition de Tous HanScène a récompensé quinze équipes ou centres de formation. Une compétition dont le but est de sensibiliser à l’inclusion des jeunes en situation de handicap dans les études et la vie quotidienne.

Pour découvrir l’ensemble du palmarès.

A propos de Corinne Manoury

Lire aussi

Yes we van #2 : une plongée au cœur de l’handivoyage

L’association En Van Simones organise la 2e édition de Yes We Van, un salon sur …

2 commentaire

  1. Bonjour, moi aussi je souffre d’un handicap invisible consécutif à on AVC hémorragique t elui-ci me gâche la je car il est vsel et neurologique. C’est une hemianopsie latérale homonyme gauche perte du champs visuel gauche dans les 2 yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *