Accueil > Ressources > Revenu universel d’activité : pour l’AAH, rien n’est encore tranché
Quelles sont les prestations qui seront intégrées dans le futur revenu universel d'activité ? La prime d'activité, le RSA et les APL, c'est sûr. Pour le reste, la discussion est ouverte.

Revenu universel d’activité : pour l’AAH, rien n’est encore tranché

Il semblait jusqu’alors acquis que l’AAH ferait partie du futur revenu universel d’activité. Mais le gouvernement assure que toutes les options restent ouvertes. Une concertation va s’ouvrir, début mai. 

Christelle Dubos : « Notre seul objectif, c’est de simplifier l’accès à notre système d’aide sociale. » © Mllekarma

« Faut-il intégrer au revenu universel d’activité l’allocation adulte handicapé (AAH) ? » Christelle Dubos, la secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités, posait la question dans le Journal du Dimanche, le 7 avril. Ou, pour être plus précis, voilà l’une de celles qui seront débattues, parmi d’autres, lors d’une « concertation citoyenne et institutionnelle » organisée début mai.

Cette concertation « posera toutes les questions, précise Christelle Dubos. Faut-il intégrer au revenu universel d’activité (RUA) l’allocation spécifique de solidarité ? L’AAH ? Le minimum vieillesse ? Un dispositif pour les moins de 25 ans ? »

Le revenu universel, c’était pour tous… en septembre dernier

Il y a quelques mois pourtant, le doute ne semblait pas de mise concernant l’AAH. « La concertation va être lancée en vue d’établir un nouveau système de minima pour rendre notre modèle plus lisible, plus équitable et plus incitatif à la reprise d’activité, expliquait à faire-face.fr, en septembre, le cabinet de Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées. Ce sont trois objectifs qui concernent bien entendu les personnes en situation de handicap. Et si les mots ont un sens, il est compliqué que le revenu soit universel s’il exclut un million de bénéficiaires du deuxième minima social de ce pays. » 

L’idée : fusionner le plus grand nombre de prestations

Le revenu universel d’activité, c’est cette allocation unique, promise par Emmanuel Macron. Il « fusionne[ra] le plus grand nombre possible de prestations », a expliqué le président de la République, le 13 septembre 2018, lors de sa présentation de sa stratégie contre la pauvreté. Reste donc à savoir quel sera son périmètre. Et à en croire les propos de Christelle Dubos, le sujet n’est pas encore tranché.

Mais l’AAH n’est pas un minimum social comme les autres

« L’aide personnalisée au logement, la prime d’activité et le RSA en feront partie, c’est acquis, précise le cabinet de Christelle Dubos, joint ce lundi 8 avril par faire-face.fr. Pour les autres prestations, le débat va s’ouvrir, sans tabou. Concernant l’AAH, nous savons que certaines associations n’y sont pas favorables car elle considèrent qu’il ne s’agit pas d’un minima social comme les autres. Nous allons les consulter. »

Une consultation des allocataires

« Mais nous demanderons aussi leur avis à des allocataires, directement, ajoute le cabinet. Nous verrons si cela peut être bénéfique ou pas pour les personnes en situation de handicap. Et comment cela peut s’articuler avec le retour à l’activité. Notre but n’est pas de faire des économies mais de rendre le système plus lisible, plus simple. » Le projet de loi devrait être déposé au Parlement en 2020.

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

Calcul de l’AAH : les frais professionnels réels, ce ne sera plus virtuel

Depuis fin 2010, les Caf ne prennent plus en compte les frais professionnels réels des …

16 commentaire

  1. Bonjour j’ai Aah c’est très dur de trouvé un travail. Je pense qu’on devrait avoir 1250€ par moi car il faut aussi dire que psychologue sa joue énormément

  2. L’aah ne doit pas être incluse dans le revenu universel d’activité c’est une allocation à part elle est attribuée en fonction d’un handicap et pas en fonction des revenus uniquement , on ne peut pas demander une contrepartie car de nombreux handicapés ne peuvent pas travailler ni en profiter pour fusionner les compléments de l’aah comme il avait été prévu par ce gouvernement sous prétexte de simplification qui était en fait par économie ce qui faisait perdre 179,31 euros aux plus handicapés heureusement ça a été refusé par l’assemblée voyant la supercherie

  3. Les revenus universels sont pour tout le monde. AAH est pour les personnes reconnus handicapés avec des preuves médicales à l’appui, rien avoir avec le reste.
    Les personnes reconnus handicapés vont ce faire encore baiser par le gouvernement Macron

  4. L aah en effet n est pas un minima social comme les autres. En effet l une personne handicape ne peut etre consideree comme une personne touchant le rsa puiqu elle de meure valide. des personnes handicapes ne pourront jamais travailler pas parce qu elle sont paresseuses mais tout simplement parce que leur etat de sante demeure icompatible avec toute actvite, ces personnes ont deja bien a faire avec leur malladie qu elle soit physique, moteur, psychique , visible ou invisible. Obliger une personne malade a travailler quel manque d humanisme, c est tout simplement rechercher a faire des economie sur le dos des plus fragiles !!!!!!! Donc non au revenu universel pour les personnes handicapees.

  5. Il ne faut pas inclure l’ AAH dans le Revenu Universel d’Activité ( RUA).

    Il ne faut non plus y inclure l’ APL ( à moins de fixer l’AAH à 1300 euros)

    Ce RUA est une escroquerie ! Il ne courvrira pas au même niveau les allocations (APL) qu’il englobera ( qui coutent un « pognon de dingue  » aux yeux du président).

    La ministre Cluzel l’a deja reconnu :  » il y a aura des perdants  »

    Contrairement à ce que le gouvernmenet prétend ; les personnes handicapées ne sont pas consultées.
    Les associations doivent se mobiliser !

    Signez la pétition en ligne (12.000 signatiares deja! ) :  » Non , l’allocation pour adulte handicapée ne doit pas être insluse dans le revenu universel d’activité prévu par le gouvernement » .

  6. ——————————————————————————-
    Encore une grosse arnaque de la part du gouvernement pour baisser les prestations sociales qui, comme chacun sait, « coûtent un pognon de dingue » !!! Merci Macron, une fois de plus…. Un foutage de gueule supplémentaire, mais on commence à en avoir l’habitude de la part de ces crapules patentées…
    Bien évidemment, il faut refuser, avec la plus grande fermeté que l’AAH soit incluse dans ce soit disant « revenu universel », qui d’ailleurs, il ne faut pas en douter un seul instant, n’aura strictement rien d’universel puisque sera conditionné à une multitudes de critères extrêmement restrictifs ! 🙁
    Il faut au contraire exiger à nouveau (car ça a malheureusement semble t-il disparu dans les oubliettes des associations…) que le handicap conserve son statut social très spécifique et soit compensé par un véritable « REVENU D’EXISTENCE » au niveau du SMIC, sans aucune espèce de contre-partie, et bien-sur « A VIE », pour toute personne dont le handicap permet l’accès à l’AAH actuelle !
    C’est simple, clair et net, et cela devrait être logiquement la première des préoccupation des associations !
    cqfd.

    Copello
    ————————————————————————

    • Vous avez tous raison, non la aah ne doit pas etre fusionner dans le revenu universel car cette manoeuvre a pour seul objectif de faire des economies sur les plus fragiles. Comment ce revenu universel sera t il calcule si il faut aligner celui ci sur le rsa ? En prenant en compte les revenus d epargne des personnes handicapes puisque l aah beneficie d une fiscalite plus avantageuse , en l alignant sur les criteres d attributions de l apl ou encore sur l incapacite d une personne handicapee a occuper un emploi, si celle ci se retrouve dans l impossibilitee d exercer une activite que va t il lui arriver ? Plus de revenu. Dans le pays des droits de l homme essayer de faire cela a des personnes dont la sante est defaillante est inacceptable. Un revenu minimum serait plus approprie. un tel projet est revoltant , ignoble. j espere que les associations representants les personnes handicapes parviendront a faire pencher la balance dans le bon sens celui de lla fraternite. Etre handicape n est pas un choix de vie mais que faire quand cela vous arrive . Gardons l aah avec ses specificites, non au revenu universel d activite§§§§§!!!!!

  7. L’AAH est une allocation dite  » d’autonomie  » et non un minima social comme les autres !!
    Handicapée en fauteuil roulant depuis presque 11 ans, je ne peux plus travailler non pas parce que je ne le veut pas mais parce que je NE PEUX PAS !!!
    Mon état de santé me le permet plus !!
    Ne sachant pas comment je vais être la veille pour le lendemain, je doute qu’un employeur puisse me faire un emploi du temps sur mesure ne sachant pas si je suis capable de me lever seule le matin, si je vais pouvoir tenir assise ne serait ce qu’une heure dans mon fauteuil roulant etc.. .
    La plus grande frustation d’une personne handicapée est de ne plus pouvoir travailler même si elle le souhaite !!
    Le gouvernement nous a déjà bien  » entourloupé(es) avec cette fausse augmentation de l’ahh et cette soi-disantefusion des  » compléments » à l’aah en supprimant 174 euros !!
    Dans le terme REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ, il y a REVENU ( = SALAIRE ) ET ACTIVITÉ (= TRAVAIL ) !!
    ÇA SE SAURAIT SI TOUTES LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ÉTAIENT PAYÉES POUR RESTER CHEZ ELLES !!
    Je suis totalement CONTRE le fait que l’aah soit inclus dedans !!
    Mais c’est vrai que pour CLUZEL, l’aah n’est ni plus ni moins, un RSA AMÉLIORÉ !!!!

  8. En effet il faut à tout pris empecher cette escroquerie de fusion de l’AAH avec le RUA, c’est une abhération totale.Je compte sur les associations et surtout nous meme pour faire entendre nos voix , le calvaire que nous vivons au quotidien pour la plupart d’entre nous à cause de la maladie est déja dur à supporter , si en plus il nous faut déclarer nos économies comme pour les valides touchant le rsa ou apl ce serait la fin de tout.Beaucoup de vigilance et surtout lire entre les lignes car ce gouvernement n’est certainement pas de notre coté.

    • Exactement eric vous avez tout compris ,l epargne sera prise en compte et nous perdrons notre aah .c est bien que vous ayez vu clair .c ext ce qui risque de se passer.les personnes handicapées dotées d un capital a la suite d un accident et qui percoivent l aah risquent de tout perdre

  9. Bonjour si je comprends bien fusionner le plus que possible les différents allocations auxquel ont a droit ok, Mais est ce qu’il faut aussi fusionner les PCH avec l’AAH auxquelle ont a droit sans le savoir ? je précise moi je suis épileptique et je ne touche aucune PCH alors que j’y ai aussi droit

  10. Pauvre France,même valide ont se fait plumer,essence pour aller travailler,et j’en passe…
    Résultat certains préfère l’assistanat car les avantages font qu’il y est plus intéressent de rester a la maison.
    Concernant l aah pour les invalides supérieur a 80 pour cent cela est une injustice de conditionner cette allocation au revenus du couple,mon épouse invalide a 280 euros de moins depuis septembre 2018,supprimé alf,et mva,je ne suis pourtant pas ministre j’ai un salaire de 1400 euros net!
    Merci a madame Buffet qui a soulevé ce traitement des personnes qui ne peuvent travailler.

  11. Je veux nous libre !!

    Ce RUA n’a qu’un seul objectif, nous rendre esclave où nous mettre à la rue !!!
    Dans mon cas, bénéficiaire du RSA socle, j’ai été en conflit avec pôle emploi qui voulait coûte que coûte me faire emprunter une voie que je ne voulais pas, rétrograde. Résultat, on m’a coupé le RSA pendant un an. Heureusement mes APL couvrait pratiquement mon loyer.
    Mais avec le RUA, je n’aurais comme choix que de fermer ma gueule ou bien ça sera la rue !!!
    Piège à con !!!

  12. Totalement contre dans revenu universel d’activité il y a une condition d’activité tous les handicapés ne peuvent pas forcément travailler certains en sont totalement inaptes qu’elles seront les conditions pour cette partie des handicapés ?
    Et est ce que Mr Macron et Mme Cluzel n’en profiterons pour accomplir ce qui a été refusé par l’Assemblée ( car ils ont compris que fusion ne voulait pas dire simplification mais uniquement économie ) soit fusionner le complément de ressources et la majoration de la vie autonome par mesure de simplification ou en profiter pour supprimer les 2 et l’allocation logement que deviendra t’elle il y a des économies à faire sur ces prestations et cette population discrète et silencieuse ne dérange pas trop le gouvernement , de plus ils n’ont aucune compassion ni un brin d’humanité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *