Accueil > Droits > « La caravane APF France handicap est portée par une véritable dynamique »
Au Havre, samedi 11 mai, les participants ont notamment demandé l'arrêt de la prise en compte des ressources du conjoint dans le calcul de l'AAH. © DR

« La caravane APF France handicap est portée par une véritable dynamique »

Depuis le 7 mai, la Caravane APF France handicap En route pour nos droits ! sillonne la France pour porter les revendications des citoyen (ne)s handicapé(e)s. Trois questions à Patrice Tripoteau, le directeur général adjoint de l’association.

Faire Face : Comment se déroule cette caravane des droits ?

© Jérôme Deya

Patrice Tripoteau : La caravane est portée par une véritable dynamique. Elle se nourrit notamment de la légitimité des revendications : les adhérents d’APF France handicap se mobilisent pour faire respecter leurs droits, dont certains sont remis en cause.

Le soutien du grand public alimente aussi cette dynamique. Ainsi, dans chaque ville étape, de nombreuses personnes signent la lettre ouverte au président de la République.

De plus, la caravane offre l’occasion de poursuivre, ou d’engager, le dialogue avec des élus. Les maires du Mans, de Grenoble ou bien encore d’Annecy sont venus rencontrer nos adhérent.e.s. Tout comme Benoît Hamon, la tête de liste de Génération.s pour les élections européennes. Et un adjoint au maire de Clermont-Ferrand a annoncé, lors du passage de la caravane, le vote prochain d’une délibération imposant 100 % de logements accessibles dans les immeubles neufs.

AAH : supprimer la prise en compte des ressources du conjoint

F-F.fr : Quelles revendications portent la caravane ?

P.T. : La consultation qu’APF France handicap a menée en parallèle du grand débat a confirmé cinq grandes thématiques. Pouvoir exercer ses droits fondamentaux, se loger, bénéficier de ses propres ressources, être autonome et se déplacer. Chaque journée de la caravane est consacrée à l’une d’entre elles.

Samedi 11 mai, au Havre, c’étaient les ressources. APF France handicap demande au gouvernement de supprimer la prise en compte des ressources du conjoint dans la base de calcul du montant de l’allocation adulte handicapé (AAH). Mais aussi de créer le revenu individuel d’existence pour les personnes en situation de handicap qui ne peuvent pas ou plus travailler. Ce revenu d’existence serait distinct du projet de revenu universel d’activité.

Ce dimanche 12 mai, la journée est consacrée à l’autonomie. Nous réclamons l’élargissement du périmètre de la compensation aux activités domestiques et à l’aide à la parentalité. Nous voulons également la suppression de toutes les barrières d’âges. Et la création d’un risque autonomie pour toutes et tous, en mobilisant des financements supplémentaires de solidarité.

La conférence du handicap en ligne de mire

F-F.fr : Quelles réactions attendez-vous du gouvernement ?

P.T : Mardi 14 mai, nous allons rencontrer la conseillère santé et solidarités du président de la République. Un rendez-vous important. Emmanuel Macron doit clôturer la conférence nationale du handicap, début juillet. Son intervention est particulièrement attendue, après deux mois d’un grand débat. Les citoyens en situation de handicap y ont en effet exprimé leurs revendications.

Mais nous souhaitons aussi que le gouvernement inscrive dans la durée son action en faveur des personnes handicapées. Nous ne nous satisfaisons pas de l’augmentation de l’AAH, insuffisante et qui ne bénéficie pas à tous. Emmanuel Macron a trois ans devant lui pour améliorer réellement la vie des personnes en situation handicap.

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

Ulis : des parents demandent des tarifs de cantine équitables

Dans les Vosges, des parents ont obtenu que la ville d’Épinal baisse les tarifs de …

2 commentaire

  1. christian verniol

    Bonjour ,

    Mon épouse est lourdement handicapée et comme beaucoup son AAH est assujettie à mes revenus qui, pourtant, sont limites du seuil de pauvreté . Dans notre dpt , c’est aussi un de nos chevaux de bataille . Nous avons interpellé nos députés sur ce point . Ils nous ont retransmis la réponse de la ministre , elle est édifiante :  » C ‘est la solidarité entre couple »!!!!!!!

    Bien entendu , nous vous soutenons à fond dans vos démarches et vos revendications qui sont celles de tous les handicapés .

  2. Effectivement, c’est une revendication importante dont on ne parle pas .
    Et c’est tres important

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *