Accueil > Vie Sociale > Tourisme > Vacances : troquer son appart avec TaKahut
La plateforme d'échange d'appartements et maisons entre particuliers en situation de handicap TaKahut repose sur la gratuité.

Vacances : troquer son appart avec TaKahut

Échanger une semaine ou deux son logement avec celui d’une autre personne en situation de handicap. Voilà une bonne idée pour partir en vacances pas cher et avec la garantie de trouver sur place tout le matériel nécessaire. La plateforme web TaKahut met en relation les particuliers prêts à jouer le jeu.

Les vacances, vous en avez une énorme envie. Mais comment être sûr.e que le logement sera adapté ? Non seulement accessible mais disposant d’un lève-personne, d’un lit médicalisé ou à proximité de transports en commun ? Surtout, comment ne pas payer trop cher ?

Jean-Marie Marquet, nantais tétraplégique amoureux de voyages, a imaginé la solution : l’échange gratuit d’appartements et maisons entre personnes en situation de handicap. Il vient de lancer son site : TaKahut, comme « ta cahute » ou encore take a hut (prends une cabane).

Des critères de sélection précis

Chaque particulier volontaire poste une annonce pour proposer son logement, avec photographies et indications précises. Le moteur de recherche permet de sélectionner les offres selon certains critères : idéal pour personnes en fauteuil manuel ou électrique, avec chaise de douche ou baignoire équipée PMR…

On peut même mettre à disposition ses contacts médicaux : auxiliaire de vie, pharmacie, etc. « L’idéal sera de faire correspondre deux profils de mobilité similaire », commente Jean-Marie Marquet.

Le compte Facebook de TaKahut propose une vidéo de présentation.

Des vacances calées en même temps

L’annonce indique la période à laquelle la personne souhaite rendre son logement disponible. L’hôte et le convive doivent donc s’entendre sur un échange réciproque. Un Parisien voulant se mettre au vert une semaine en été doit trouver une proposition d’un habitant à la campagne souhaitant visiter Paris la même semaine.

Chacun prépare l’installation de l’hôte en faisant de la place dans certains placards et en établissant un document récapitulant toutes les informations nécessaires, de la localisation du disjoncteur aux horaires de bus. Les clés peuvent être remises via des voisins, amis…

Un concept déjà bien éprouvé entre personnes valides

« L’échange de maisons ou d’appartements pour des périodes de vacances n’est pas du tout un concept nouveau. Il existe depuis les années 1950. Il convient particulièrement aux personnes en situation de handicap confrontées à un faible pouvoir d’achat. Qui peut, juste avec son AAH, débourser 500 € à 800 € pour une semaine en location de vacances ? », souligne Jean-Marie Marquet.

Plusieurs plateformes web de réservation d’hôtels, chambres d’hôtes, locations de vacances et même logements de particuliers ciblaient déjà la clientèle handicapée, comme Wilengo ou Wheelcap, ce dernier également porté par Jean-Marie Marquet. Et les plateformes généralistes comme AirBnB accentuent leur offre. Mais toutes étaient pour l’instant sur de l’hébergement marchand.

Mise en ligne gratuite en 2019

Pour assurer les frais de TaKahut, il est prévu de rendre les annonces payantes. Mais en 2019, année de lancement, l’inscription sur le site est gratuite. La possibilité de souscrire une assurance spécifique sera aussi proposée ultérieurement. Dans l’immédiat, les participants doivent simplement demander à leur compagnie d’assurance une attestation d’assurance multirisque habitation avec clause de villégiature et l’avertir qu’ils vont se rendre à telle adresse ou telle adresse.

Reste que tout le monde ne vit pas dans un logement de charme ou sur un site touristique. « Dans ce cas, il est important de mettre en avant les possibilités de sorties et loisirs aux alentours, la tranquillité, même s’il faut se déplacer. Changer d’air, découvrir une autre ville, fait du bien. Avec un logement gratuit, on peut se le permettre. »

Plus tard, des échanges non réciproques

Pour le moment, quelques annonces figurent sur le site, dont deux à l’étranger. Jean-Marie Marquet espère développer l’offre à l’international. Et dans un deuxième temps, permettre des échanges non réciproques. Les prêteurs capitalisent alors des points leur permettant de se loger gratuitement à une autre période et un autre endroit, sur le modèle du site grand public Home Exchange. Une page Facebook permet de se tenir au courant de l’évolution du projet.

Vacances et handicap : des idées pour s’aérer

Vous avez envie de changer d’air. Mais les vacances se pensent à l’avance. Vos besoins liés à votre handicap et/ou la destination choisie peuvent en effet vous demander de la préparation. Donc de l’anticipation.

Le numéro spécial bons plans vacances et handicap de Faire Face est là pour vous aider. Pour vous permettre de clarifier vos envies, trouver la bonne destination, organiser votre voyage mais aussi pour vous faire découvrir des pistes auxquelles vous n’aviez pas pensé. Et vous pouvez le feuilleter gratuitement sur ce site ! L’occasion aussi pour vous de découvrir tous les numéros déjà parus.

A propos de Elise Descamps

Lire aussi

Thomas Cook France lance sa première brochure dédiée aux voyageurs handicapés

Pour la première fois, Thomas Cook France propose un catalogue avec une sélection d’hôtels-clubs accessibles …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *