Accueil > Autonomie > Un gyropode Segway transformé en fauteuil roulant tout terrain
Les trois inventeurs de l'E-Rool, chacun en position sur un modèle. © Paramove

Un gyropode Segway transformé en fauteuil roulant tout terrain

Customiser un gyropode Segway pour en faire un fauteuil roulant capable de passer partout tout en étant financièrement avantageux. Voilà la prouesse réalisée par trois personnes à mobilité réduite.

Ils sont trois, originaires d’Alsace et à mobilité réduite. Pascal Grimm, Arnaud Niederst et Franck Koffel sont surtout bricoleurs et inventifs. En effet, ces amis se sont penchés sur une équation technique loin d’être facile à résoudre. Comment créer un fauteuil roulant pouvant affronter tous les terrains et surfaces, dont la neige et le sable, sans investir une fortune ?

Et ils ont trouvé la solution : utiliser un engin déjà existant, un gyropode, et l’adapter à ce cahier des charges.

Deux fois plus léger qu’un fauteuil motorisé

C’est ainsi que pour la deuxième fois, un gyropode Segway est modifié pour s’adapter aux personnes en situation de handicap. Pour rappel, le Segway dispose de deux roues, se pilote d’une main et pèse environ 50 kg (selon el modèle). Son système gyroscopique calcule en permanence son équilibre.

Parmi les modifications apportées par le trio alsacien, un siège bien sûr et l’ajout d’un pose guidon. Ou encore de roues d’un gros diamètre pour, par exemple, rouler sur une plage de sable.

Un Segway sur mesure

Pour commercialiser, leur handigyropode, appelé E-Rool, les super bricoleurs ont créé une association Paramove. À travers cette création, leur objectif ne consiste pas à s’enrichir mais à répondre aux besoins spécifiques d’utilisateurs comme eux.

Entre l’acquisition d’un Segway et sa transformation, il faut quand même compter entre 13 et 16 000 euros. Cher mais moins que les tarifs du marché pour un engin équivalent.

A propos de Olivier Clot-Faybesse

Lire aussi

Mobilité et handicap : limiter les freins

Mobilité : celle de pouvoir se déplacer quand on veut, où l’on veut. Une condition …

8 commentaire

  1. Bravo à vous j espère que vous ferez succès

  2. Bravo pour la proposition de produit.
    Attention au plagia car un produit identique existe depuis plus de 5 ans.
    Déplus des plans sont proposés en open source sur le net.

    • machine copiée sur une machine Italienne, depuis 8 ans sur le marché (le Going de Renzo Nosenzo). RIEN de nouveau là dedans, c’est de l’escroquerie intellectuelle. #handytech #renzonosenzo. Comme d’habitude les journaux ne font AUCUN travail de recherche et remplisse d l’espace, sans donner d’information.

      • Valérie Dichiappari

        Vos propos n’engagent que vous. Si cette innovation ressemble à une autre, cela ne signifie pas qu’elle n’est pas intéressante. C’est comme si on ne parlait pas de nouveaux aménagements de voiture pour les personnes en situation de handicap sous prétexte que d’autres qui leur ressemblent existent déjà ! Plus il y a de types d’équipements, à divers tarifs, plus les personnes ont le choix. C’est cela aussi donner des informations.

  3. Bravo à Faire Face et à son journaliste de mettre en avant une machine copiée sur une machine Italienne, depuis 8 ans sur le marché (le Going de Renzo Nosenzo). RIEN de nouveau là dedans, c’est de l’escroquerie intellectuelle. #handytech #renzonosenzo. Comme d’habitude les journaux ne font AUCUN travail de recherche et remplisse d l’espace, sans donner d’information. Lamentable. #faireface #wheelchair #going #gennymobiity. Ne venez plus jamais démarcher les « vrais entreprises » qui fabriquent et commercialisent depuis plus de 10 ans maintenant des transporteurs assis (type Segway) en leur demandant – comme vous nous demandez très souvent, d’acheter des encart dans Faire Face.
    Pierre Bardina CEO paraplégique de Nino Robotics

    • Valérie Dichiappari

      Mêmes remarques que pour votre commentaire plus récent. Quant aux encarts payants, la presse en a besoin si elle veut continuer à exister. Vous êtes moins virulent lorsque nous faisons « gratuitement » des articles sur vos produits, ce qui fait aussi partie de notre travail d’information : informer sur des nouveautés qui aident au quotidien les personnes en situation de handicap. https://www.faire-face.fr/2018/04/30/roue-motorisee-one-nino/

    • Votre fauteuil going est très bien, mais limité à un usage urbain, alors que celui ci est vraiment orienté pour les personnes qui veulent aller dans la nature. Malheureusement les constructeurs n’ont toujours pas compris que les personnes handicapées on les mêmes envies que les autres…
      Thierry Babin

  4. Bonjour
    Je pense que personne ici n’a rien inventé
    Améliorer un produit pour le rendre accessible aux PMR peut être mais placer une assise sur un segway n’est pas une invention …
    Mr Bardina importait un autre système équivalent avant de fabriquer non!? Si le rendre plus esthétique est une révolution pour vous alors on n’est pas sorti de l’auberge ! Il en va de même pour le Nino one… tout le monde s’inspire de produits existants…
    de plus qu’en est il de la nouvelle loi concernant l’interdiction des gyropodes..??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *