Accueil > Autonomie > Une aide plus élevée pour faire garder son enfant handicapé
Le complément de libre choix du mode de garde est une aide financière versée pour compenser partiellement le coût de la garde d'un enfant de moins de 6 ans.

Une aide plus élevée pour faire garder son enfant handicapé

Depuis le 1er novembre, le montant du complément de libre choix du mode de garde est 30 % plus élevé pour les parents bénéficiaires de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé.

Pas facile de trouver une assistante maternelle pour son enfant handicapé. De nombreux parents en font l’expérience. Pour les y aider, le gouvernement a revalorisé de 30 % le montant du complément de libre choix du mode de garde (CMG) pour les bénéficiaires de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH).

La mesure s’applique aux gardes réalisées depuis le 1er novembre 2019. Le parlement l’avait adopté dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale, en décembre 2018.

Pour les enfants de moins de six ans

Le CMG est une aide financière. Il vise à compenser partiellement le coût de la garde d’un enfant de moins de six ans. Par une assistante maternelle, à son propre domicile ou en micro-crèche. Son montant varie en fonction de différents facteurs. Dont l’âge de l’enfant : il diminue de moitié à partir de trois ans.

Un couple gagnant entre 20 755 € et 46 123 € par an touche aujourd’hui 295 € par mois. S’il n’a qu’un enfant à charge de moins de trois ans et qu’il va chez une assistante maternelle. Mais si cet enfant est handicapé et ouvre droit à l’AEEH, alors ils perçoivent 384 €. Attention : c’est le revenu net catégoriel de l’année n-2 qui est pris en compte (2017 pour 2019).

Pas de baisse avant l’entrée à l’école à 3 ans

De plus, le droit au CMG à taux plein va être prolongé. Le montant de l’aide ne diminuera pas entre le troisième anniversaire de l’enfant et son entrée à l’école. Cette mesure, en vigueur le 1er janvier 2020, vaut pour tous et pas seulement pour les gamins handicapés. Une bonne nouvelle pour ceux nés entre le 1er janvier et début septembre, et qui font donc leur rentrée scolaire à trois ans passés.

Des tarifs supérieurs mais mieux couverts

« S’occuper d’un enfant handicapé peut réclamer plus d’attention et donc de temps à l’assistante maternelle », explique Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées. En application de la convention collective du secteur, ses tarifs peuvent être supérieurs à ceux qu’elle demande pour l’accueil d’un enfant sans handicap.

La valorisation de la CMG va « donc permettre à ces familles de mieux couvrir des restes à charge qui sont supérieurs à ceux des autres parents », précise le ministère des Solidarités. Et il devrait aussi, par ricochet, entraîner le développement de l’offre.

A propos de Franck Seuret

Lire aussi

Comité interministériel du handicap : du réchauffé, peu de nouveautés

Le comité interministériel du handicap s’est résumé, mardi 3 décembre, à une compilation de mesures …

2 commentaire

  1. Le montant du complement de libre choix du mode de garde sera 30 % plus eleve pour les parents beneficiaires de l’allocation d’education de l’enfant handicape. A partir de novembre 2019 seulement.

  2. Bonsoir j aurai aimer savoir si il y avait des retard de virement pour la pch merci de vos reponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *