Santé : le renoncement aux soins, la règle pour les personnes handicapées

Publié le 25 novembre 2019 par Sophie Massieu

France Assos Santé, qui représente les usagers, vient de publier une enquête montrant que près de quatre personnes handicapées sur cinq ont déjà dû renoncer à un soin. Principalement à cause de difficultés financières.

77 %. C’est le nombre de personnes handicapées affirmant avoir déjà dû renoncer à un soin ou le reporter. La raison ? Restes à charge trop importants ou faute de pouvoir avancer les frais. 67 % des personnes vivant avec une maladie chronique ont vécu des situations similaires contre 45 % des Français dans leur ensemble.

Conséquence : 79 % des personnes handicapées ont ressenti des effets sur leur santé à cause de ces reports : une anxiété, une aggravation des symptômes…

Voilà les principaux enseignements de l’enquête BVA menée pour France Assos Santé en ligne auprès d’un échantillon représentatif de 1 002 personnes.

Des dépassements d’honoraires généralisés

Près de sept Français sur dix, soit 67 %, sont confrontés parfois à des dépassements d’honoraires. 75 % en Île-de-France. L’enquête pointe donc aussi des inégalités territoriales. En effet, les personnes en milieu rural voient notamment leurs délais d’obtention de rendez-vous très rallongés.

Outre les conséquences individuelles, l’impossible accès aux soins, faute de médecins à une distance raisonnable ou du fait de coûts trop élevés, contribue à engorger les services d’urgence. 17 % des répondants disent s’y être rendus dans les vingt-quatre derniers mois. Un chiffre qui monte à 24 % pour les malades chroniques et à 31 % pour les personnes handicapées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *