Accueil > Société > Les Monocyclettes : des vêtements adaptés aux femmes ayant subi une mastectomie
Avec ses vêtements, Angélique Lecomte veut briser le tabou qui entoure l'ablation du sein. © Les Monocyclettes

Les Monocyclettes : des vêtements adaptés aux femmes ayant subi une mastectomie

Angélique Lecomte a créé Les Monocyclettes, une marque de vêtements asymétriques pour les femmes qui, suite à l’ablation d’un sein, n’ont pas eu recours à la reconstruction mammaire. Elle-même concernée, elle veut les aider à se réapproprier leur corps et leur féminité.

70 % des femmes atteintes d’un cancer du sein choisissent de ne pas faire de reconstruction mammaire après l’intervention chirurgicale. Peur de la lourdeur d’une nouvelle hospitalisation et de nouvelles douleurs ? Manque d’énergie ? Volonté d’assumer leur asymétrie ?

Les Monocyclettes, les nouvelles amazones

« Pour beaucoup de femmes, cette terrible épreuve leur a permis de relativiser et elles s’habituent à leur nouveau corps », constate Angélique Lecomte, créatrice des Monocyclettes, une marque de vêtements adaptés pour les nouvelles amazones.

Confrontée elle-aussi à ce choix, cette Vauclusienne de 38 ans a décidé de briser le tabou qui entoure l’ablation du sein.  « Enlever un sein ne revient pas à perdre sa féminité, insiste-t-elle. La féminité, c’est bien plus que ça ! C’est un état d’esprit, une attitude, un regard, un sourire, une façon d’être… »

Des vêtements jolis et confortables 

Suite à une campagne de financement participatif, Angélique Lecomte a récolté plus de 4 000 € lui permettant de travailler à la collection printemps-été des Monocyclettes. De jolis vêtements asymétriques, féminins, confortables et Oeko-tex. Ce label garantit en effet des vêtements sans substances nuisibles pour la santé. Objectif : respecter les peaux fragilisées par la chirurgie et les traitements.

Mais aussi des tatouages éphémères pour recouvrir la cicatrice et des soutiens-gorge avec un seul bonnet. Une mode qui s’adapte aux contraintes liées aux nouvelles proportions du corps. Et qui offre la possibilité aux femmes de porter une prothèse… ou pas.

 

 

 

A propos de Claudine Colozzi

Claudine Colozzi
Journaliste société - culture, mettant en valeur des femmes et des hommes au parcours inspirant.

Lire aussi

Emmanuel Macron reconduit Sophie Cluzel comme secrétaire d’État en charge du handicap

Sophie Cluzel conserve son secrétariat d’État chargé des personnes handicapées. Une reconduction logique pour ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial