Accueil > Ressources > AAH en couple : l’humoriste Nicole Ferroni salue les députés qui ont voté contre l’avis du gouvernement
Nicole Ferroni : « Contre toute attente, quatre des trente-cinq marcheurs ont rejoint dans leur vote tous les groupes de l'opposition dans le camp du pour. »

AAH en couple : l’humoriste Nicole Ferroni salue les députés qui ont voté contre l’avis du gouvernement

Les députés ont adopté, jeudi 13 février, une proposition de loi faisant de l’AAH une allocation ne dépendant plus des ressources du conjoint. Contre l’avis du gouvernement. Sur France Inter, ce mercredi 19 février, la chroniqueuse Nicole Ferroni rend hommage, avec humour, aux députés qui ont fait le choix de l’humanité.

Nicole Ferroni a de la suite dans les idées. Il y a trois mois, l’humoriste dénonçait, sur France Inter, le prix de l’amour pour les personnes handicapées. La prise en compte des revenus du conjoint ou de la conjointe pour le calcul de l’allocation adulte handicap les rend en effet dépendantes de lui ou d’elle.

« Pour rendre aux personnes handicapées le choix de l’amour. »

Ce mercredi matin, 19 février, la chroniqueuse a donc salué, sur cette même radio, l’adoption, par l’Assemblée nationale, de la proposition de loi visant à supprimer ce mode de calcul. « Pour rendre aux personnes handicapées le choix de l’amour, d’être concubin, deux culs dans un même bain, sans entamer l’autonomie ou leur dignité », souligne Nicole Ferroni.

Le texte avait peu de chances d’être adopté

Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, avait expliqué qu’elle était défavorable à la proposition. Et comme les élus de la République en marche, les marcheurs, majoritaires, soutiennent le gouvernement, ce texte avait peu de chances de survivre au débat parlementaire.

Mais « contre toute attente, quatre des trente-cinq marcheurs ont rejoint dans leur vote tous les groupes de l’opposition dans le camp du pour. Contre l’avis du gouvernement ». Est-ce « l’esprit de la Saint-Valentin ? », suggère Nicole Ferroni. Ou « peut-être l’ont-ils fait, juste pour ne pas être ceux qui manquent  d’humanité, en obéissant à leur ministre plutôt qu’à leur bon sens. »

L’Assemblée nationale n’est qu’une première étape

L’adoption par l’Assemblée nationale n’est qu’une première étape, comme Faire-face.fr l’a expliqué. La proposition de loi doit désormais passer devant le Sénat. Ce qui suppose qu’un groupe la reprenne à son compte pour l’inscrire à l’ordre du jour. Et elle devra alors absolument être adoptée, par les sénateurs, sans aucun changement pour que la loi devienne effective. Sinon, il reviendra en seconde lecture à l’Assemblée nationale. Et, là, les députés LREM sauront faire entendre la voix du gouvernement.

A propos de Franck Seuret

Franck Seuret
Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

La revalorisation des pensions d’invalidité, c’est pour octobre

La Caisse nationale d’assurance maladie assure que « la revalorisation des pensions d’invalidité sera mise en …

8 commentaire

  1. Avatar

    Je m’adresse à Monsieur Franck SEURET, je ne sais pas si il aura ou lira ce message, je lui écrit comme une personne perdu qui lance un S.O.S en lançant une bouteille à la mer pour demander de l’aide.

    Ma situation tragique est bien trop longue et compliqué pour moi pour l’expliquer dans ce message de détresse.

    Ma femme et moi même somme aah a 80 %, et avons deux enfants âgés de 8 et 13 ans, nous vivons à l’île de la Réunion depuis Octobre 2016.

    Je vous demande de taper sur le net ‘ GOUZOU MARCHANT DE SOMMEIL ‘ c’est un article dans le journal JIR ( journal de la Réunion ) du 23 Mars 2018 en première page qui demontre la face caché de notre ancien propriétaire qui est ‘ JACE ‘ artiste peintre connu mondialement.

    Il y a eu un premier jugement et un deuxième en appel que nous avons totalement perdu et nous devons payer les frais de justice. Dans cette affaire c’était le pot de fer contre le pot de terre et notre avocat n’a pas été à la hauteur du dossier.

    Nous avons dû faire une gŕeve de la faim dans le hall du CHU DE ST Pierre pendant 6 jours avec nos enfants pour nous défendre contre notre propriétaire ( JACE ).

    J’ai contacté plusieurs avocats pour faire une assignation de juge de fond mais aucuns me donne de nouvelles ou veulent me défendre.

    Ma femme est tres malade et nous sommes suivi par un psychiatre ( CMP )..je dois sans doute me faire opérer d’une pericardite constrictive .

    Je n’ai plus d’avocat car il ne défendait pas nos intérêts comme je le souhaitai..mon histoire est tres compliqué ..

    J’ai toute les pièces fondées de ce que j’avance…

    S.O.S AIDEZ NOUS MONSIEUR SEURET !!

  2. Avatar

    Merci à vous de faire bouger enfin les choses.pour ma part j ai fais mon renouvellement sinplifier d’Ahh en juillet 2018.mon dossier à été reçu on va dire en janvier 2019 à la Mdph Martinique.la on m’a demandé un nouveau certificat de moins dossier et 6mois.pas de retour de enregistrement appeler en mars 2019 on me redemandé un certificatruc medical.rien les mois passent rien juillet 2019 je déménage j appele pour fournir ma nouvelle adresse on me demande d envoyer un justificatif de domicile plus un nouveau certificat medical.je renvois rien à la boîte.septembre j appele on le dit qu’il va être vu et sera envoyé pour être accepté ou pas.janvier 2020 je rappelle on me dit il vient de partir il faut attendre maintenant je demande combien de temps on me répond 10mois.
    Et pendant ce temps je fais quoi
    Depuis décembre 2019 que mon ahh à pris fin.que je fais mon dossier en juillet 2019.la seul réponse mais ne vous inquiétez pas vous aurez le rappel à partir de janvier 2019 au moment où on a enregistré quoi marque reçu sur votre dossier.donc vous perdrez que à mois d’ahh.wow mais faut entendre encore 10mois soit au total si je me basse comme eux janvier 2019 déjà à janvier 2020 12mois plus 10mois
    Je dois attendre 21 mois pour avoir le renouvellement de mon ahh.
    Et depuis je n ai plus de statut nul part.plus de carte rien.
    Alors déjà vivre tout les jours avec un handicap qui pour mon cas n est pas visible mais est insupportable douleureux qui déjà m isole et bien la je ne suis plus rien.et tout ce que mon Ahh quoi là reconaissant de mon handicap surtout et les facilité que cela me permettent dans la vie de tout les jour bus file d’attente etc.envolé et on vous dit oui mais va falloir attendre même si cela fait déjà 1ans vous nêtes plus à 10mois près .
    Non c’est sur une colere vous envahi de les insultes mais a quoi bon .ces personnes on pas nos handicap alors ce n’est pas leur souci.
    Alors merci à vous qui avec votrès notoriété arrive à nous faire entendre
    Sofie

  3. Avatar

    Nous croisons les doigts pour que cela passe au Sénat !

    • Avatar

      À cause de ma maladie incurable j’ai perdu mon emploi et mon salaire. Je me suis vu attribuer une pension d’invalidité de 340€!!
      Je demande pourquoi une somme si basse ?
      La CPAM me répond que c’est indexé sur les revenus du mari.
      Le mari voyant cela a demandé le divorce. Je me retrouve SDF avec 340€. Impossible d’obtenir un logement. Je vis dans ma voiture.
      Les restons du cœur veulent bien me donner à manger mais il me faut une adresse. Etc…
      L’enfer continue. La CPAM ne veut pas entendre parler de ma procédure de divorce…
      Ça fait des années que je galère et c’est pas fini !!

  4. Avatar

    60 ans handicapé 80%..malmené toute ma vie…suis sous seuil de pauvreté dû à la situation actuelle.. refus a.a.h.. lié revenus du couple .(.neurologie/épilepsies./ depuis l adolescanse).sous suivit médical ..me,suis retrouvé à la rue à 30 ans ..avant de’rencontrer ma compagne (50 kg/ sur des,cartons)..avec’des marginaux… l un d eux eux( un cadre de 40 ans/ m,a déclaré  » je ne me.vois’plus, dans les vitrines des magasins/je n existe plus!!)..très..perturbé..le,soir au : »squatt ».. j en ai tiré cette phrase ( même sur mes murs les glaces, ne me renvoient plus ma face..pourtant j’attends demain, peut-être un jour, quelqun..!!)..(la,lumière/ l,espoir.)..avec une guitare, j’ai créé la,chanson/ ma cage aux barreaux de solitude (ode/ poesie)…que j’ai deja’ interprèté à la,finale régionale de la chanson française (Picardie).. ou j’ai été amené..par un concours local..( le titre de,vainqueur m a été accordé..de par la,sensibilisation (du public/ et membres jury)..

  5. Avatar

    Un handicap c’est personnel. C’est intime. Je ne vois pas en quoi le conjoint est-il concerné dans le handicap. Cela créee une incompréhension totale au sein du couple plus qu’une entente. Je suis complètement dépendante de mon mari et mon handicap alors? Je suis handicapée à 80% et Lle système actuel ne valorise pas les personnes handicapées, il les marginalise et les fragilise. C’est un système injuste. A quand une justice humaine? j’espère que le sénat nous entendra et adoptera la loi de l’individualisation de l’aah.

  6. Avatar

    Ce n’est pas de l’humour mais simplement une triste réalité vécue, à cause du fait qu’actuellement, l’AAh n’est pas individuelle dès lors que l’on vit avec quelqu’un.C’est une vraie injustice, qui peut mener au drame :
    Handicapé, j’ai été séduit par une infirmière quand j’étais à l’hôpital. Elle s’occupait de tout. Comment ne pas croire alors au bonheur ? Mais une fois sorti de l’hôpital, la vie en commun est devenu terrifiante.
    Si j’écris ici, c’est que, par chance, je suis toujours vivant. Je n’avais plus aucune ressource; c’est là que l’enfer a débuté au quotidien. Je devais quémander tout. Mes comptes dont elle s’occupait ont été vidés. Une course alimentaire, une lettre à poster, c’était selon son bon vouloir. Pas de sorties pour moi, pas de week end : elle disait que comme j’étais handicapé, ce n’était pas possible pour moi. Un jour mon médecin s’est aperçu que je prenais un médicament qu’il ne m’avait pas prescrit. Elle était infirmière et s’occupait de mes médicaments. Interrogée, elle disait que c’était pour mon bien…. J’ai découvert que son ancien compagnon avait été trouvé mort chez elle, à 48 ans, d’un arrêt cardiaque. Il était aussi handicapé… La cerise sur le gâteau ? Un jour, je suis rentré en fin de journée à la maison après un séjour à l’hôpital, avec le VSL, l’infirmière avait disparue. la maison était vide de tout, même le savon, couteaux fourchettes, draps etc… L’eau, l’électricité, coupés.
    Je n’ai du mon salut qu’à la gendarmerie qui m’a fait dormir à l’hôtel, aux services sociaux de ma commune, qui m’ont pris en charge dès le lendemain, à mon médecin qui m’a fait arrêter les médicaments et écrit au conseil de l’ordre, ainsi qu’à la solidarité de la communauté de commune et du secours populaire…
    Quel avocat voudrait s’occuper d’un cas pareil pour que justice soit rendu possible ?
    Voilà où peut conduire la dépendance financière par rapport à un(e) conjoint(e) malveillante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial