Accueil > Société > Uppiz, une plateforme pour faciliter l’accès aux loisirs
Uppiz entend lever les freins aux loisirs pour les personnes handicapées, notamment par la mise en relation avec des accompagnants.

Uppiz, une plateforme pour faciliter l’accès aux loisirs

Envie de sports d’hiver, d’un voyage à l’étranger ou simplement d’aller voir votre famille ? Uppiz recense les activités et hébergements accessibles. Mais aussi, les professionnels disponibles sur place ou à côté de chez vous pour vous accompagner.

Élizabeth est ravie. Elle n’avait aucune envie d’accompagner son fils, Mickaël, et sa petite amie, Caro, au festival de métal Xtrem à Albi, en août prochain. Mickaël et Caro aiment ce type de musique. Mais pour se rendre au festival, ils ont besoin d’être accompagnés car ils sont tous les deux en fauteuil roulant.

Au foyer que fréquente Mickaël, une éducatrice a donc glissé à Élizabeth le nom d’une nouvelle plateforme, lancée en juin 2019 : Uppiz. Connectée, elle est entrée en contact avec un autre Mickaël, moniteur éducateur habitant les Landes, comme elle. Deux rencontres ont déjà eu lieu. Lors d’une prochaine réunion, l’accompagnant, demandera au jeune couple de choisir l’hôtel. Et presque tout sera calé.

Trouver le bon accompagnant

« C’est bien pour les parents. Ils vont se débrouiller, confie Élizabeth. Et puis, on est rassurés de savoir que c’est un professionnel qui les accompagne. » Le référencement de professionnels constitue en effet le point fort d’Uppiz, dont l’objectif est de faciliter l’accès aux loisirs et au tourisme. Des aides médico-psychologiques, accompagnants éducatifs et sociaux, éducateurs ou professionnels du sport et de l’animation. D’ailleurs, Uppiz entend arriver rapidement à 100 ou 150 accompagnants.

Sur la plateforme, chacun expose son profil, son expérience, les services qu’il propose – lever, toilette, déplacement, repas, etc. -, sa mobilité et ses champs d’action : tourisme, sport ou événements familiaux. « L’idée est de trouver l’accompagnant qui convient. Qu’un jeune en recherche d’un séjour sportif puisse privilégier quelqu’un de son âge, avec qui il aura des affinités », explique Éric Mugneret, directeur général d’Uppiz.

Construire son projet de voyage

Les tarifs sont fixés par les professionnels eux-mêmes, généralement à l’heure, mais avec possibilité de forfait s’il s’agit d’un séjour. « Nous filtrons juste les candidatures, précise Éric Mugneret. Avec un curriculum vitae, un entretien téléphonique et l’obligation d’avoir une assurance en responsabilité civile pour couvrir les personnes accompagnées. »

Pour l’hébergement accessible, Uppiz s’est appuyé sur la base de l’association Tourisme & handicaps. Et pour les loisirs, sur les associations qui en propose. Une carte de France permet à chaque recherche de n’afficher que l’hébergement, les activités ou les professionnels, ou bien de combiner les trois. Et pour mieux construire son projet, il est possible de mettre en “favori” chacune des fiches visitées.

S’inspirer des expériences des autres

À terme, il devrait être possible de construire son carnet de voyage et de se voir proposer des aides au financement. L’un des projets de la plateforme est en effet de recruter une assistante sociale. Les récits de voyage devraient également se multiplier, de manière à inspirer les futurs voyageurs.

A propos de Corinne Manoury

Corinne Manoury
Journaliste action sociale, handicap et nouvelles technologies.

Lire aussi

Carole Deschamps : « Le handicap de Marcel nous pousse à chercher l’EXTRAordinaire dans l’ordinaire. »

Carole Deschamps est la maman de deux jeunes garçons :  Marcel et Basile. L’aîné, Marcel,  …

2 commentaire

  1. Avatar

    Bonjour, et pour les personnes qui souffrent de handicap psychologique ? Je suis bipolaire. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial