Accueil > Société > Le conseil scientifique Covid-19 recommande aux personnes à risque de « respecter un confinement strict et volontaire »
Dans un avis rendu public samedi 25 avril, mais émis le 20 avril, le conseil scientifique Covid-19 a indiqué ses recommandations pour la sortie progressive du confinement.

Le conseil scientifique Covid-19 recommande aux personnes à risque de « respecter un confinement strict et volontaire »

Que se passera-t-il après le 11 mai pour les personnes handicapées ? Ces dernières restent dans le flou après le discours d’Édouard Philippe. Il leur faudra attendre les annonces de Sophie Cluzel, d’ici la fin de la semaine au mieux. Quant au conseil scientifique Covid-19, il conseille aux personnes à risque de continuer à s’isoler après le déconfinement.

L’incertitude demeure. Le discours d’Édouard Philippe, devant l’Assemblée nationale ce mardi 28 avril, n’a pas permis aux personnes handicapées d’en savoir plus sur ce qui se passera dans les Ésat, les foyers ou les Ulis, le 11 mai.

Il était déjà acquis qu’aucune mesure de confinement obligatoire ne leur serait imposée, au-delà de cette date. Sophie Cluzel l’avait indiqué dans un entretien accordé à Faire-face, le 13 avril. Le premier ministre l’a également confirmé pour les personnes âgées. Sauf si le déconfinement est reporté pour toute la population. Ce qui pourrait arriver si les indicateurs sanitaires ne sont pas bons d’ici le 11 mai.

Des mesures variables d’un département à l’autre

Édouard Philipe a présenté son plan de déconfinement aux députés.

Tout juste sait-on désormais, en plus, que les mesures de déconfinement pourront varier d’un département à l’autre. En fonction, entre autres, de l’intensité de l’épidémie. Exemple : les collèges rouvriront leurs portes le 18 mai « seulement dans les départements où la circulation du virus est très faible », a précisé Édouard Philippe.

En sera-t-il de même pour les Ésat, par exemple ? Sans doute pas. L’hypothèse la plus plausible reste celle d’une ré-ouverture le 11 mai, avec un retour des usagers sur la base du volontariat. Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, espère pouvoir faire des annonces d’ici la fin de la semaine. 

En attendant ces réponses, les citoyens handicapés peuvent d’ores et déjà mûrir leur décision individuelle, en se basant sur les recommandations du Conseil scientifique Covid-19.

« Un risque individuel très élevé. »

Dans un avis rendu public samedi 25 avril, mais émis le 20 avril, il développe ses analyses sur la sortie progressive du confinement. Les 14 membres du conseil évoquent notamment « la population des personnes à risque de formes graves de covid-19 nécessitant une hospitalisation ou une prise en charge en réanimation ».

Cela concerne, écrivent-ils, les personnes de plus de 65 ans, des personnes porteuses d’affections de longue durée et 160 000 personnes handicapées vivant dans des structures d’hébergement collectif. Au total cette population est estimée à près de 18 millions de personnes. « Ces personnes sont exposées à un risque individuel très élevé de développer des formes graves. » 

Pour les affections longue durée, le conseil vise plus spécifiquement celles listées par le Haut conseil de la santé publique (HCSP) (maladies cardiovasculaires, diabète, pathologies respiratoires…). Sont également considérées à risque par le HSCP les personnes présentant une obésité avec un IMC supérieur à 30.

« Un choix éclairé personnel. »

Le conseil scientifique Covid-19 leur conseille de « respecter un confinement strict et volontaire, qui les protège de risques de contamination ». À chacun de prendre sa décision « sur la base d’un choix éclairé personnel ».

« Ce choix doit pouvoir être proposé aux personnes à risque qui travaillent », ajoute-t-il. Ce qui suppose qu’elles ne soient pas contraintes de retourner au travail si elles estiment que cela les mettrait en danger.

Les personnes à risque autorisées à ne pas travailler

C’est bien ce qu’envisage le gouvernement. Dans cet entretien accordé à faire-face.fr, Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées a confirmé que les personnes à risques, au sens de l’avis rendu par le Haut conseil de la santé publique, pourront bénéficier du chômage partiel ou d’un arrêt de travail, après le 11 mai.

Actualisation du 29 avril. Vous trouverez plus d’information sur la prolongation des arrêts de travail sur ce nouvel article de faire-face.fr, qui y est consacré.

Un confinement obligatoire mais « aménagé » seulement dans les Ehpad

Et dans les établissements ? Le conseil scientifique ne préconise « la poursuite d’un confinement aménagé » que dans les Ehpad, qui accueillent des personnes âgées. Dans les structures où vivent des personnes handicapées, c’est donc la doctrine du « confinement strict et volontaire » qui devrait s’appliquer, selon les scientifiques. À chaque résident de prendre sa décision, toujours « sur la base d’un choix éclairé personnel ».

A propos de Franck Seuret

Franck Seuret
Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

Emmanuel Macron reconduit Sophie Cluzel comme secrétaire d’État en charge du handicap

Sophie Cluzel conserve son secrétariat d’État chargé des personnes handicapées. Une reconduction logique pour ce …

124 commentaire

  1. Avatar

    Bonjour,
    Je suis trésorière d une association ou les personnes viennent se retrouver pour jouer aux boules, boire un verre. C est convivial. Je n’ai pas entendu quoi que ce soit pour les associations.

  2. Avatar

    les esat vont t’il ouvrire a partire du 11 mai ?

  3. Avatar

    Bonjour
    Maman d un petit garçon de 8 ans porteur de handicap
    L.hopital de jour me recommande de ne pas.le remettre à l ecole TDAH et maladie génétique
    Pourrais je bénéficier d un arrêt de travail pour garder mon enfant
    Je suis AESH
    Merci d avance pour votre reponse

  4. Avatar

    Bonsoir,
    Je viens de lire l’avis du Conseil Scientifique, je ne pense pas que la phrase que vous relevez y figure.
    Il me semble que votre titre ne reflète pas du tout l’avis du Conseil Scientifique concernant les personnes handicapées, du reste peu évoquées dans cet avis.
    Un correctif de votre part me semblerait utile.
    Bien cordialement.
    Gérard Dumont

    • Franck Seuret

      Vous avez raison, j’ai commis une erreur avec ce titre trop globalisant.
      Les personnes devant respecter « un confinement strict et volontaire » – page 15 de l’avis – sont les personnes à risque de développer une forme sévère de Covid-19 parmi lesquelles figurent de nombreuses personnes handicapées mais pas toutes, bien heureusement.
      Je viens de corriger. Merci pour votre lecture attentive.
      Franck Seuret

    • Avatar

      Bonjour je suis ash dans un ehpad je suis en arrêt depuis le début de confinement car pathologie cardiaque ainsi que mon fils de 5 ans. Nous faisons donc tout les 2 partis des personnes à risque. Quel sont mes possibilité de continuer à me protéger ? Puis je bénéficier du chômage partiel tout en étant considéré comme personnel soignant.

  5. Avatar

    Le choix éclairé. Le consentement délibére.. Un vaste débat pour les personnes porteuse de handicap mental qui sont la plupart du temps sous tutelle familiale ou d état.. Qui va prendre la décision ? Le tuteur(qui risque de ne pas se positionner en partant du principe du consentement éclairé..) ou la personnes defficientes intellectuelle qui ne pourront sûrement pas se positionner, ne voyant pour certaines pas toujours le danger..

  6. Avatar

    Commentaire écrit rapidement d ou toutes les fautes

  7. Avatar

    Bonjour
    Je suis actuellement en ALD pour des problèmes d’artheriopathie ischémique. Pourrais je bénéficier d’un certificat d’éviction ou d’un arrêt de travail ?
    Merci

  8. Avatar

    Bonjour,
    J’ai 56 ans je travaille pour une collectivité territoriale en milieu périscolaire et extra scolaire.
    Je fais de l’hypertension artérielle, je suis asthmatique et fais de l’obésité.
    J’aimerais savoir ce qui se passera pour moi après le 11 mai.

  9. Avatar

    Bonjour, je suis en ALD catégorie 2 pour une sclérose en plaques. en temps normal je travaille 12 h par semaine en grande distribution . Depuis le début du confinement je suis en garde enfant de moins de 16 ans . A partir du 11 mai, aurai je le droit au chômage partiel avec mon employeur en tant que personne à risque ? Merci de me répondre.

  10. Avatar

    Bonjour je suis un peut etre hors sujet j’ai ma tante handicapé chez moi depuis le début du confinement elle vi en esat nous voulons quel reste chez nous son centre et à plus de 300 klm son centre veux qu’elle rentre (mon avis perso une histoire de sou ) elle ne veut pa rentre de suite même si elle sait qu’il faudra quelle rentre forcément si elle et bien chez nous ai que sa nous pèse pas est ce que nous sommes obligés de la renvoyer je pense que non mais j’aimerais avoir des réponse jurique pour être dans mon droit si il nous rappelle avant le 11 mai merci j’espère avoir étais kler

    • Avatar

      Je suis confiné chez moi je vais être au chômage partiel à partir du 1 mai. Je suis arrêté jusqu’au 16 Mai inclu mon médecin veut voir comment les conditions seront réuni pour ma reprise du travail car oui je veux reprendre le travail il hors de question que je reste confiné jusqu’au mois de septembre hors de question. Mon médecin m’a mis à risque éventuel je suis séropositif au VIH indétectable inférieur à 40 copies et CD4 supérieur à 200 le barème légale émis par les scientifiques et le ministère de la santé!! Mes CD4 SONT A 498 aucuns antécédent de santé. Je suis en pleine forme médicale je ne suis pas immuno déprimé et totalement contrôlé par le milieu médicale Hospitalier et la médecine du travail par Mme Grabas médecin du travail qui me suits depuis 5 ans. Mon médecin traitant veut voir à partir du 11 comment évolue les règles sanitaires stricte en EPAHD ou je travaille depuis 30 ans avant ma reprise du travail et à ma visite à la médecine du travail. Quand pensez vous? Dans mon cas la médecine du travail m’a maintenu au postes dans le passé par les normes strictes sanitaires stricte en EPAHD que je connais parfaitement puisque j’ai été formé dans ce sens pendant 6 ans. Je travaille en cuisine.

  11. Avatar

    Bonjour je suis en télétravail depuis le début du confinement puisque mon conjoint est personne à risque (traitement immunosuppresseur). Je suis secrétaire médicale dans un cabinet privé de Rhumatologie et mes employeurs m’ont fait comprendre que ce serait bien que je revienne le 11 mai au déconfinement. Une 2ème vague étant annoncée, je ne voudrais pas prendre de risque pour mon mari et mes enfants. Mon mari est confiné depuis le 17 mars strict et les enfants ne retourneront pas à l’école. Ai-je le droit de demander à continuer le télétravail ? Est ce que je risque un licenciement dans le pire des cas ? et pour finir les grandes vacances d’été approchent à grand pas et nous venons d’apprendre que le centre de loisirs n’ouvrira certainement pas ses portes mais comment faire avec nos 2 enfants. Mes employeurs ne supporteront pas le fait que je sois obligée de rester à la maison pour garder mes enfants. Merci pour votre éclairement.

  12. Avatar

    Bonjour
    j’ai 57 ans, je suis en obésité massive; jusqu’à présent j’étais déclarée en chomage partiel car je suis aide-ménagère mais uniquement chez des actifs.
    Avec le télétravail ils vont pour la plupart rester chez eux; je veux bien reprendre le travail mais quelles exigences puis-je avoir vis-à-vis d’eux et de leurs enfants pour ma sécurité ? Sur quel(s) texte(s) m’appuyer ? Merci d’avoir pris le temps de me lire

  13. Avatar

    Bonjour ,
    j’ai plus 65 ans et j’ai de l’hypertension. Est-ce que je dans l’obligation de retourner au travail après le confinement?

  14. Avatar

    Bonjour,

    J’ai fait un AVC fin 2013, on m’a implanté une ombrelle dans le coeur, je suis sous traitement ald,
    Bisoprolol car je fais de l’arythmie, kardegic et statine.
    J’ai été arrêté jusqu’au 10 mai. J’ai 54 ans.
    Puis-je savoir ce qui m’ait recommandé après cette date dans le cadre de cette épidémie ?

  15. Avatar

    Bonsoir je suis personne à risque diabétique de type 2 j ai fais arrêt de travail de 24 mars au 24avril mais msa mon payer juste 247 euro par mois car je viens de commencer a travailler que le 02 mars et j ai fais que 80 h et il me reste pas de chômage et je suis perdu et j aïs 3 enfants malgré tous ça j ai retourner à travaillé il n y a pas moyenne d aide que je reste confiné pour ma sécurité et de ma famille car j ai pas le choix et je prend les risques merci de m aider de trouver un moyenne pour me sauver merci

  16. Avatar

    Merci de m aider

  17. Avatar

    Bonjour, je suis traité pour de l’hyper tension artérielle depuis plus de 30 ans, est-il recommandé sachant cela de reprendre le travail, je suis cuisinier dans une crèche.
    Merci

  18. Avatar

    Bonjour
    Je suis maman d’une jeune fille de 18ans atteinte de Mucoviscidose. Je travaille à la vente en boulangerie. L’hôpital de ma fille m’a établi un arrêt de travail au début du confinement mais j’ai eu les 3 jours de carence et je n’ai été payé qu à 59% du brut car ma fille est majeure. Elle habite à la maison, elle est scolarisée au lycée mais à priori à plus de 18 ans je ne risque plus de la contaminer. Que va t il se passer pour nous après le mai, va t il falloir que je retourne travailler au risque de la contaminer ?
    Merci

  19. Avatar

    Je suis en chomage partiel depuis le 17 mars (entreprise fermée à partir de cette date) et confinée. Mon entreprise rouvre le11 mars. J’ai fait une embolie pulmonaire en 2009 et suis donc en ALD. Je fais donc partie des personnes à risque. Que doisje faire pour faire valoir mon droit de non reprise pour cause d ALD?

      • Avatar

        Bonjour , je suis en confinement strict suis à un cancer metastatique pulmonaire . Et en aplasie . Je suis confiné avec mon fils de 12 ans . Je possède un certificat médical interdisant que ce dernier véhicule d’un parent a l’autre ( son père travaillant toujours chauffeur routier )
        Il en est de même pour l’après 11 mai , interdit de reprise de l’école , mais son père n’accepte aucun compromis .
        Il a un lien par mail. Mais c’est très conflictuel . Moi je refuse par tél car c’est un pervers narcissique et j’ai du couper tout appel depuis dec
        Comment je vais pouvoir faire pour faire valoir mes droits .

  20. Avatar

    Bonjour,
    Je fais partie des personnes à risque IMC>38.
    Dois-je remettre mon enfant à la micro crèche?
    Merci d’avance
    Cordialement,

  21. Avatar

    Bonjour,
    je fais de l’hypertension mais non « compliquée », je fais de l’asthme chronique mais non « sévère », suis-je une personne à risque? Merci

  22. Avatar

    Bonjour,

    Je suis Auxiliaire de vie scolaire dans un collège en zone prioritaire. J ai le syndrome de Lynch j ai eu un cancer des ovaires et 3 mois après cancer intestin je suis en ALD dois je reprendre le travail après le 11 mai ou est ce que je fais partie des personnes à risque? Je suis perdue

  23. Avatar

    Bonjour,
    Je suis agent dans le nettoyage hospitalier et je suis en arrêt maladie depuis le début.
    Je suis en état d’obésité à plus de 30 en Imc et fait de l apnée du sommeil.
    Quel sera la suite après le 11 mai pour moi.
    Merci d avance,
    Cordialement.

  24. Avatar

    Bonjour,
    Mon fils ayant 3 ans est en ALD depuis sa naissance car il avait une transposition des Gros vaisseaux ( malformation cardiaque). Personne ne nous répond quand on demande si il est à risques, on ne sait pas si il doit reprendre l’école ou non, si oui comment fait on? On ne peut pas rester avec un salaire en moins. Nous sommes complètement perdu, j’ai vraiment l’impression que tout le monde nous à laissé tombé ( gouvernement et personnel de santé !!!). En plus ma fille doit reprendre l’école sous peine de contaminer son frère. Merci d’avance

  25. Avatar

    Bonjour,
    Je suis agent territorial en autorisation d’absence spéciale car je travaille dans une école. Je dois reprendre la 11mai, j’ai été opérée du coeur il y a 8 ans , est ce que je fais partie des personnes à risque? Merci.

  26. Avatar

    Bonjour, je suis une personne vulnérable, j’étais en télétravail jusqu’à aujourd’hui. Comment me mettre en chômage partiel pour personne à risques. Merci

  27. Avatar

    je suis asthmatique donc a risque et fonctionnaire j ai un arrêt de travail jusqu au 17 mai est ce que je peut toujours pretendre a rester confiné ou dois je reprendre le travail merci cordialementadnordine

  28. Avatar

    Bonjour doit on travailler si on vit avec une personne à risque

  29. Avatar

    «  » Cela concerne, écrivent-ils, les personnes de plus de 65 ans, etc…Sont également considérées à risque par le HSCP les personnes présentant une obésité avec un IMC supérieur à 30. «  » donc les 3/4 du gouvernement doivent restés confinés !!!

  30. Avatar

    Bonjour,
    Merci pour votre article.
    Je suis moi-même personne à risque (mais en capacité de travailler : en tant que traductrice indépendante, je travaille de chez moi sans contact avec personne) et je ne souhaite pas remettre mes enfants à l’école, de peur qu’ils ne soient contaminés et qu’ils ne me contaminent. Quelles démarches faut-il faire ? Cela peut-il permettre à mon mari de bénéficier du chômage partiel (avec quel taux de rémunération) afin qu’il garde nos enfants (puisque moi je travaillerai…) ?
    Merci d’avance pour vos éclairages, car je ne trouve pas d’informations sur ce point précis.

  31. Avatar

    Les ecat vont ils rouvrir le 11 mai? et sur critère. la base du volontariats? Et comment je doit faire si je refus le volontariats dans l’ecat que je travaille à Annecy en Haute Savoie

  32. Avatar

    Bonjour,
    Je me permets de poser ma question ici, car les informations concernant les splénectomisés ne courent pas les rues ; ce sera donc sans doute aussi utile à d’autres.
    Je n’ai plus de rate depuis un accident survenu il y a quinze ans. Mon médecin traitant m’a mis en arrêt maladie depuis le début du confinement, car il a estimé que je faisais partie des personnes à risque de développer une forme grave du virus (il a parlé d’immunodépression acquise).
    J’aimerais savoir comment cela va se passer pour moi après le 11 mai, étant donné qu’en plus de cela, je fais un métier qui me met en contact avec beaucoup de monde. Est-ce que je vais continuer à bénéficier d’un arrêt de travail ? Devrai-je passer en chômage partiel ? Ou reprendre le travail malgré le risque ?
    Merci.

  33. Avatar

    Bonjour,
    Je suis en ALD, traitement ARAVA, PLAQUENIL, CORTISONE, VENTOLINE.
    Mon employeur me refuse le télétravail après le 11/05 malgré la demande de mon médecin traitant.
    Mon médecin traitant peut il me prescrire un arrêt de travail ou est ce encore automatique sur AMELI.
    Merci de votre réponse
    Bien à vous tous

  34. Avatar

    Bonjour
    Ma fille est considérée comme personne vulnérable car elle a 2 maladies chroniques(asthme et syndrome de Marshall).
    Le pédiatre pneumologue qui l’a suit nous a fait un certificat d’éviction de l’école pour donner à l’employeur,ce dernier a dit qu’il fallait un arrêt de travail,ma question est que faut il mettre sur l’arrêt de travail pour qu’il soit valable au niveau de l’employeur.
    Merci pour votre retour

    • Avatar

      Bonjour
      Ma fille est considérée comme personne vulnérable car elle a 2 maladies chroniques(asthme et syndrome de Marshall).
      Le pédiatre pneumologue qui l’a suit nous a fait un certificat d’éviction de l’école pour donner à l’employeur,ce dernier a dit qu’il fallait un arrêt de travail,ma question est que faut il mettre sur l’arrêt de travail pour qu’il soit valable au niveau de l’employeur.
      Merci pour votre retour

  35. Avatar

    Bonjour,

    Je vis avec une personne fragile (à risque).
    Mon employeur me demande de revenir sur le lieu de travail.
    Est- ce que je peux retourner sur mon lieu de travail ou bien dois – je rester confiné ?
    Merci pour votre retour

  36. Avatar

    Bonjour,
    Mon pére a le diabéte de Type 2 (ald) fait il parti des personnes considérées à risques à partir du 11 mai? fait il parti des personnes vulnerables autorisées à ne pas reprendre le travail le 11 mai? Je vous remercie d’avance

    • Avatar

      je rajoute que si je suis confuse c’est que parfois dans les listes des personnes à riques il y a écrit diabéte de type 2 sans autres critères et parfois il y a écrit « Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications »
      Merci encore

  37. Avatar

    Bonjour, mon père a du diabète de type 2 (ald) sera t-il toujours considéré personnes à risques à partir du 11 mai ? fera t-il parti des personnes vulnérables autorisées à ne pas retourner travailler à partir du 11 mai?
    Je suis confuse car parfois dans les listes de personnes vulnérables il y a écrit « diabète de type 2 » (sans autres critères) et parfois il est précisé « Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications » du coup je suis perdue.
    Je vous bien remercie d’avance

  38. Avatar

    bonjour je diabétique et je voudrez retravailler le 18/05 comment procédé…
    cordialememt.

  39. Avatar

    Bonjour, je suis une personne à risques. J’ai fait le choix de reprendre le travail (une partie en télétravail et une autre en présentiel). Pour le présentiel, mon employeur demande un certificat médical de mon médecin, est ce légal ?
    Je vous remercie pour votre réponse.

  40. Avatar

    Bonjour j ai 2 enfants diabétique 21 ans et 25 ils habitent chez moi je voulais savoir dois je travaillé le 11 mai? Je travaille dans une école primaire et maternelle en contact avec des enfants qui ne porteront pas de masques si je ne peut pas suis je en chômage partielle en maladie activité partielle qu elle demande dois je faire cordialement

  41. Avatar

    Bonjour je suis obèse stade deux et en télétravail jusqu’au 2 juin. Y aurait-il un moyen qui appuie ma demande de prolongation de télétravail ? Je travaille dans un service d’aide à domicile et il y a des passages de salariées qui sont amenées à aller chez des bénéficiaires COVID. Je crains le retour au bureau à cause de ça. Merci Cordialement

  42. Avatar

    Bonjour,

    Je suis en insuffisance rénale avec une clairance à 18, j’ai fait 2 embolies pulmonaire en octobre 2018 et octobre 2019. Suis je une personne vulnérable. J’ai un enfant de 15 ans qui doit reprendre les cours le 18 mai. Quelles sont les moyens de protection que je dois mettre pour me protéger.

  43. Avatar

    bonjour j ai de l asthme le ministère du du travail l a confirmé le 29 avril a votre journal que si on est une personne vulnérable qui était jusqu ici éligible a l arrêt maladie préventif a partir du 11 mai on est pas obligé de reprendre le travail est ce que mon employeur peut il me forcer a reprendre

  44. Avatar

    bonjour pourriez vous me répondre plus concrètement a ma question du 14 mai merci a l avance

  45. Avatar

    Bonjour j ai 56 ans je suis en sur poid asthmatique hypertension fibromyalgie sténose au cerveaux je suis agent d entretient j ai repris mon travail ai je le droit a des masques

  46. Avatar

    Bonjour, d’abord, merci de répondre à autant de commentaires.

    Je suis en arrêt de travail pour 2 semaines car j’habite avec une personne à risque et je dois continuer le confinement strict. Qu’en est-il des autorisations de sortie (courses par exemple) ; des contrôles potentiels de l’assurance maladie ? Rien n’est indiqué sur mon arrêt et les conditions sont bien différentes de d’habitude.

    Merci d’avance pour votre réponse !

  47. Avatar

    Bonjour,
    Je suis en télétravail depuis le début du confinement car j’ai insisté auprès de ma direction. Celle-ci voulait que je joigne le médecin du travail pour qu’il me mette inapte temporaire à mon poste.
    J’ai dis que j’étais en capacité de travailler… bref, j’ai été greffé d’un rein il y a 7 mois. Comme c’est ma soeur qui m’a donné son rein, j’ai un traitement anti rejet moindre par rapport aux autres greffés. Je me sens bien et j’avais repris mon poste d’éducatrice spécialisée depuis janvier 2020. Tout se passait très bien !
    Aujourd’hui je veux repartir travailler au Centre mais cela reste impossible pour mon employeur qui me donne toutes sortes de raisons à chaque fois que j’aborde mon souhait avec elle… mon médecin néphrologue m’a donné le feu vert pour repartir au travail. Que puis-je faire pour convaincre mon employeur à accepter mon retour sur le site ? Merci pour votre réponse.

  48. Avatar

    Bonjour, je me suis fait poser 3 stens il y a un an environ, suis je considérer comme personne a risque ?
    Je dois me rendre a une expertise dans un appartement de 60 M² avec plusieurs personnes, dont un travaillant dans une école, je trouve cela inquiétant pour le moment de s’exposant.
    Comment faire valoir que je suis a risque si toute fois je le suis, pour décaler cette expertise de quelques semaines ?
    merci de votre réponse , cordialement

  49. Avatar

    bonjour

    je suis une personne a risque et la securite social ma delivre un certificats isolement
    pouvez vous me dire si apres le 2 juin ce certificat sera toujours valable ??
    bien sur je dois fournir a mon employeur
    je vous en remercie
    christophe

  50. Avatar

    Bonjour,

    Je suis diabétique de type 1 depuis 21 ans, j’ai un garçon de 14 ans qui n’a pas repris les cours au vue de ma maladie, je suis en télétravail depuis le 18 mai et mon patron m’envoie un mail en m’indiquant qu’il fallait absolument que je revienne travailler au sein de l’entreprise qui en passant ne respecte pas toutes les mesures d’hygiènes imposées par l’état. Je lui explique que je préférerai continuer le travail au moins jusqu’au 10 juillet le temps que la crise sanitaire soit levée et qu’en plus j’ai mon garçon à garder, sachant que certaine personne de l’entreprise bénéficie encore du chômage partiel pour garde d’enfants, je ne comprends pas cette réaction et aimerai connaître mes droits vis-à-vis de cette situation.
    Merci d’avance.

  51. Avatar

    Bonsoir
    Je suis en ALD polyarthrite inflammatoire, j’ai été mis en arrêt maladie pendant le confinement
    maintenant je suis au chômage partielle, je travail en ESAT, j’ai peur que l’on me dise de reprendre alors que certaine personne, non à risque, ne travail toujours pas
    Quelle sont mes droits
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial