Accueil > J'ai regardé pour vous > Michaël Jérémiasz : « Les personnes handicapées sont une des minorités les plus discriminées en France. » 
L'association Comme les autes organise des  séjours sportifs pour des personnes handicapées suite à un accident de la vie. © ADENIUM TV FRANCE

Michaël Jérémiasz : « Les personnes handicapées sont une des minorités les plus discriminées en France. » 

Cinq personnes valides et cinq personnes en fauteuil partent une semaine en Corse. À l’invitation de Michaël Jérémiasz, quadruple médaillé paralympique en tennis, et de son association Comme les autres. Parmi les invités, l’animateur Frédéric Lopez, producteur de ce documentaire diffusé ce soir sur France 2 et parrain de l’association. Faire-Face.fr a joint le sportif confiné à Londres pour parler de ce film de 125 mn positif et énergique.

Faire-Face.fr : D’habitude c’est Frédéric Lopez qui emmène ses invités en “terre inconnue”. Dans Comme les autres, vous l’embarquez dans une aventure inédite. Comment avez-vous eu cette idée ?

Michaël Jérémiasz : Frédéric Lopez et moi, nous nous sommes rencontrés en 2016, lors du tournage de l’émission Mille et une vies. On s’est tout de suite très bien entendus. Je lui ai demandé d’être le parrain de notre association. Nous organisons des  séjours sportifs pour des personnes handicapées suite à un accident de la vie. J’ai proposé à Frédéric de participer à l’un de ces séjours et lui a proposé de faire un film.

Michaël Jérémiasz (à droite), Frédéric Lopez (au centre) sur le tournage. © ADENIUM TV FRANCE

F-F.fr : Ce documentaire est diffusé en prime time. Une bonne nouvelle à l’heure où les personnes handicapées sont encore largement invisibilisées ?

Michaël Jérémiasz : Nous sommes une des minorités les plus discriminées en France ! Ce film montre combien il est important de continuer de changer le regard sur le handicap. J’espère que les personnes qui le verront comprendront que savoir vivre ensemble s’appuie sur du bon sens. La mixité est la base de nos séjours : participants valides et participants en fauteuil partagent tout pendant cinq jours. 

Le sport ouvre un champ des possibles incroyable

F-F.fr : Les séjours que vous organisez sont à forte dominante sportive et à sensations fortes. Pourquoi est-ce si important ? Parce que vous êtes sportif de haut niveau ?

Michaël Jérémiasz : Évidemment, tout est parti de ma propre expérience, de mon propre rebond après mon accident. Le sport ouvre un champ des possibles incroyable. Quand on se retrouve handicapé suite à un accident de la vie, on pense que plus rien ne sera possible.

Et c’est souvent la réalité vu les progrès que la cité a encore à faire en matière d’accessibilité et de reconnaissance des droits des personnes handicapées. Réinvestir des territoires sportifs contribue à reprendre confiance en soi. Et normalement, le reste suit… 

F-F.fr : Mais une semaine c’est court. Que se passe-t-il quand tout le monde rentre chez soi ?

Michaël Jérémiasz : L’accompagnement social de l’association continue. Et les liens qui se sont noués perdurent. Après le tournage, nous avons créé un groupe whatsapp pour échanger. Ce qui se passe pendant ces cinq jours est tellement fort qu’on ne peut en rester là. Pour beaucoup, ce séjour sportif a été un point de départ de leur reconstruction. En ce moment, chacun est chez lui du fait du confinement, ce qui est carrément la double peine pour les personnes handicapées. Parce que pour bon nombre d’entre nous, être isolé chez soi est déjà une réalité quotidienne qui renforce l’exclusion sociale.

À voir sur France 2 à 21h05 puis en replay. En deuxième partie de soirée, à 23h10, rediffusion du documentaire de Mathieu Firmin Lève-toi et Marche 2, déjà chroniqué en 2019.

Comme les autres, l’accompagnement social boosté par le sport

Créée en 2011 par Michaël Jérémiasz, Carolyn Jérémiasz-Aldridge, son épouse et Jonathan Jérémiasz,  son frère et co-directeur de l’association, Comme les autres propose un accompagnement social dynamisé par le sport et les sensations fortes aux personnes devenues handicapées à la suite d’un accident. Leur accompagnement consiste en un suivi personnalisé par un travailleur social et la participation à des activités collectives en mixité handicapés-valides. Depuis sa création, l’association a organisé 94 séjours-aventure sportifs. 

A propos de Claudine Colozzi

Claudine Colozzi
Journaliste société - culture, mettant en valeur des femmes et des hommes au parcours inspirant.

Lire aussi

[ TF1] : 5 raisons de regarder Au-dessus des nuages sur l’histoire de Dorine Bourneton

Diffusé ce soir à 21h05 sur TF1, Au-dessus des nuages retrace le parcours de Dorine …

3 commentaire

  1. Avatar

    Bonjour ,

    très beau reportage j en ai pleuré ayant eu une maman handicape a vie .
    j avoue j ai très mal vécu le fait de ne pas partagé beaucoup plus d’ activitésje trouve cela géniale .

    Merci .un grand bravo a tous.

  2. Avatar

    SUPERBE DOCUMENTAIRE, très émouvant ! Bien sûr qu’on pleure avec eux….mon cœur vibrait avec le leur, imaginant leurs sensations..
    eh oui, que cela fasse réfléchir toutes les têtes pensantes.. ! et tous ceux qui les regardent d’un drôle d’œil..

    Les réactions de bonheur procurées en si peu de temps sont juste fantastiques.. et tout cela grâce à votre parfaite compréhension, à l’écoute qu’apporte Mr Jérémiasz ( évidemment..il a vécu ces étapes .. ) … à l »humour qu il transmet dans ses propos pour dédramatiser..et la façon qu’il a de les détendre, de les mettre à l’aise malgré leurs craintes bien évidentes, pour certains ..

    J’aurais aimé que mon fils ait ces possibilités quand il a eu son accident, il aurait évolué beaucoup plus vite.. Sportif, il n’a jamais voulu reprendre le sport alors qu’il etait doué..
    Mais il y a plus de vingt ans…et on ne lui laissait rien espérer. Il a passé bien des étapes de désespérance…

    J’ai reçu bien peu de soutien quand j’ai voulu positiver.. et il a fallu que je me batte..
    Heureusement que je n’ai rien lâché, je lui ai quand même fait entrevoir un avenir plus clair… j’avais raison. Même si le handicap est bien là… l’humour, l’envie d’entreprendre, d’aimer, … sont revenus..
    Gardez tous courage !!
    Merci pour eux, mr JEREMIASZ et votre équipe, et merci à Fred que j’adore, d’avoir réalisé ce reportage où il s’est beaucoup impliqué encore, il est tellement VRAI, sincère, sensible….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial