Accueil > Société > Des fiches faciles à comprendre pour mieux gérer le déconfinement
Intitulée "C'est moi qui choisis", une des deux fiches sur le déconfinement mises en ligne sur le site du secrétariat d'Etat chargé des personnes handicapées aide à décider.

Des fiches faciles à comprendre pour mieux gérer le déconfinement

Le déconfinement a commencé le 11 mai. Le Secrétariat d’État chargé des personnes handicapées met à disposition deux fiches dédiées aux personnes en difficulté de compréhension ou non lectrices. L‘association CoActis Santé, auteure de nombreuses autres fiches depuis de début de la crise sanitaire, les a réalisées.

Qu’est-ce qu’être confiné ? Déconfiné ? Qu’est-il permis de faire ? Proscrit ? Quels comportements sont à risque ? Pas si facile à saisir ! Alors pour les personnes en difficulté de compréhension ou non lectrices, des ressources adaptées s’imposent.

À cette fin, l’équipe du projet SantéBD, de l’association CoActis Santé – visant une information accessible à tous dans le domaine de la santé – a conçu deux fiches. Dessins, pictogrammes et textes en Falc (facile à lire et à comprendre) aident à clarifier pas à pas les interrogations et à préparer la période post-11 mai.

Le libre choix du déconfinement

Une fiche explique comment va se passer la vie après le déconfinement. L’autre fiche est un guide pour permettre à chacun d’évaluer s’il fait partie des personnes fragiles. En effet, pour celles-ci il est préférable de rester confinées.

Pour les autres, il faut choisir ses conditions de déconfinement. « Le gouvernement laisse la liberté aux gens, mais cela n’a rien de simple, commente Élisabeth Cataix-Nègre, chargée de mission communication adaptée chez APF France handicap et membre de l’équipe SantéBD. Pour choisir en toute liberté, il faut avoir bien compris. »

Des supports utiles aux personnels des établissements chargés d’expliquer le nouveau contexte aux usagers. Mais aussi aux proches et personnels de SAVS et Samsah accompagnant les personnes vivant à domicile. « Beaucoup de personnes en difficulté de compréhension ont passé le confinement chez leurs parents, poursuit Élisabeth Cataix-Nègre. Elles vont avoir peur de rentrer, ou bien auront hâte, mais non sans risque de mal appliquer les gestes barrières. »

Le travail d’une équipe pluridisciplinaire

Ces fiches constituent une commande du secrétariat d’État chargé des personnes handicapées. Y ont travaillé, autour de la dessinatrice Frédérique Mercier, une infirmière, une orthophoniste, une ergothérapeute, et une spécialiste de la déficience visuelle. Une équipe également en lien avec le Conseil national consultatif des personnes handicapées et Santé publique France. 

D’autres documents sur le coronavirus

Elles complètent une série de documents réalisés depuis le début du confinement par la même équipe au sujet du coronavirus, disponibles en ligne. D’autres ressources existent sur ce thème.  Ce blog APF France handicap recense des documents sur le coronavirus, en Falc ou sans texte.

Par ailleurs le collectif de recherche Psymas, composé de psychologues cliniciens, a lui réalisé un livret très complet. Il reprend et complète les fiches SantéBD. Des pages sont par exemple consacrées aux conditions d’accueil d’un professionnel chez soi, à la pharmacie ou aux trajets en bus.

Des ressources sur la fin de vie

Le projet santéBD, c’est aussi des dizaines de fiches, posters et vidéos dans les grands domaines de la santé. Trois nouveaux documents viennent d’être mis en ligne au sujet de la fin de vie : les soins palliatifs, les directives anticipées et la personne de confiance. Elles permettent d’aborder tranquillement et concrètement ces sujets graves avec des personnes ayant une déficience intellectuelle, une difficulté psychique ou de communication, ou séniles. « Chacun doit pouvoir exprimer son consentement et ses volontés, et bien sûr bénéficier de ces droits », explique Anne-Charlotte Dambre, directrice du projet SantéBD.

La fiche sur les directives anticipées détaille en 20 pages illustrées comment quiconque peut accomplir cette démarche.

A propos de Elise Descamps

Elise Descamps
Journaliste société, un pied dans le Grand Est, le cœur au plus près de ceux qu’elle interroge.

Lire aussi

Bilal Hamdad : quand la peinture évoque le handicap

Parce que la trisomie 21 est peu représentée en peinture, Barbès-Rochechouart, l’œuvre du peintre Bilal …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial