Accueil > Société > Plan de relance : les personnes handicapées à la marge
Jean Castex a présenté un plan de relance qui priorise les investissements de long terme et le soutien aux entreprises.

Plan de relance : les personnes handicapées à la marge

Jusqu’à 4 000 € pour l’embauche d’un travailleur handicapé : c’est la seule mesure ciblée handicap du plan de relance. Par ailleurs, le soutien financier direct aux foyers les plus modestes représente moins de 1 % des 100 milliards débloqués. 

Pas de bonne surprise pour les personnes handicapées. Pas de mauvaise non plus, tant les confidences distillées ces derniers jours ne laissaient plus planer grand doute sur les orientations du plan de relance de 100 milliards d’euros sur deux ans du gouvernement.

100 millions d’euros pour l’embauche de travailleurs handicapés

France Relance, présenté par Jean Castex jeudi 3 septembre midi, ne contient qu’une seule mesure concernant spécifiquement les Français en situation de handicap. Les employeurs recrutant, d’ici le 28 février 2021, un travailleur reconnu handicapé toucheront une prime. Jusqu’à 4 000 € pour un contrat d’au moins un an à temps plein. Ce montant variera en fonction du temps de travail et de la durée du contrat.

Le Premier ministre l’avait déjà fait savoir en clôture des universités d’été du Conseil national consultatif des personnes handicapées, le 26 août. Coût de la mesure : 100 millions d’euros.

Des crédits pour la mise en accessibilité des services numériques

De plus, l’embauche de travailleurs handicapés fait partie des critères qui seront pris en compte pour le soutien financier aux projets industriels. Au même titre que les réduction des émissions de CO2, l’achat local…

Et le renforcement de l’accessibilité des services publics numériques sera éligible à l’enveloppe dédiée aux projets de transformation numérique de l’État et des collectivités.

Enfin, les citoyens handicapés pourront bénéficier, au même titre que les autres, du renforcement des crédits consacrés à la formation. Ou bien encore du développement des transports en commun qui devraient être accessibles à tous.

Priorité aux hôpitaux et aux Ehpad

En revanche, le plan pour l’investissement dans les secteurs sanitaire et médico-social ne concerne qu’à la marge les personnes handicapées. Les six milliards d’euros seront essentiellement consacrés à l’équipement et à la rénovation des hôpitaux et des Ehpad. Il est vrai que ceux-ci sont bien plus mal en point que les établissements et services du secteur handicap.

Objectif croissance et emploi

Le gouvernement a clairement fait le choix d’une politique de l’offre. Après avoir soutenu les ménages en finançant le chômage partiel au plus fort de la crise sanitaire, il privilégie désormais l’investissement de long terme et le soutien aux entreprises. En espérant in fine créer de la croissance et des emplois.

« Le gouvernement a fait l’impasse sur les plus pauvres. »

Le plan ne contient donc pas de coup de pouce financier aux ménages les plus modestes. La seule mesure conséquente (533 M€) est la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire.

« Le gouvernement a une nouvelle fois fait l’impasse sur les plus pauvres, pourtant premières victimes de la crise sanitaire », déplore ainsi le collectif Alerte. Et de pointer que « moins de 1 % des 100 milliards débloqués dans le cadre de ce plan est dédié aux plus précaires ».

100 millions d’euros pour les entreprises adaptées

Les entreprises adaptées étaient fixées sur leur sort depuis mi-août. Elles bénéficient d’un plan de soutien de 100 millions d’euros, indépendant du plan de relance. L’objectif est double.

D’abord « consolider » ces quelque 800 entreprises, qui emploient majoritairement des travailleurs handicapés parmi leurs 32 000 salariés. L’enveloppe couvrira une part des pertes d’exploitation générées par la crise. Mas aussi les surcoûts liés au maintien d’activité durant la période du confinement. De plus, le plan doit les aider à investir dans de nouveaux projets. Pour préparer demain.

A propos de Franck Seuret

Franck Seuret
Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

Apprendre à t’aimer [M6] : un regard juste sur l’arrivée d’un enfant porteur de trisomie 21

 M6 diffuse ce soir un téléfilm mettant en scène un couple confronté à la trisomie …

2 commentaire

  1. Avatar

    Ils ont décidé de dire aux handi Para et Tétra « lève-toi et marche fainéant illettré réfractaire ou tu ne seras qu’un Rien : traverse la rue et tu vas trouver du boulot ».

    • Avatar

      bravo pour votre commentaire les handicapés seront toujours pris pour des moins que rien mais nous avons un cerveaux des idées une sensibilitée que personne ne peux avoir merci encore pour votre comentaire bonne jounée a vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial