Accueil > J'ai regardé pour vous > Pourquoi je vis : un téléfilm retrace le combat de Grégory Lemarchal contre la mucoviscidose
Mickaël Lumière interprète le rôle du jeune artiste avec un mimétisme troublant. © Julien Cauvin/Telfrance & Cie / TF1

Pourquoi je vis : un téléfilm retrace le combat de Grégory Lemarchal contre la mucoviscidose

Treize ans après sa disparition à l’âge de 23 ans,  “le petit prince de la chanson” est toujours dans les cœurs du grand public et de ceux qui luttent contre la mucoviscidose. Diffusé lundi 7 septembre sur TF1, le téléfilm Pourquoi je vis retrace le succès fulgurant de Grégory Lemarchal, révélé par la Star Academy en 2004, et son combat contre cette maladie.

La ressemblance est troublante. Pour celles et ceux qui gardent en mémoire l’interprétation de Grégory Lemarchal de SOS d’un terrien en détresse, les premières minutes du film Pourquoi je vis devraient les replonger directement en novembre 2004. Face caméra, Mickaël Lumière qui s’est glissé dans la peau du jeune chanteur entonne la chanson de Daniel Balavoine. « Pourquoi je vis, pourquoi je meurs ? Pourquoi je ris, pourquoi je pleure ? Voici le SOS d’un terrien en détresse… » Frissons. Sans nul doute l’un des moments les plus réussis de ce film qui se veut (au risque d’être un peu trop démonstratif) une reconstitution la plus fidèle possible de la courte vie de l’artiste.

Il a donné des ailes à des milliers de « Mucos »

Depuis son décès le 30 avril 2007, TF1 a consacré de nombreux hommages à Grégory Lemarchal. Un pas supplémentaire est franchi avec ce téléfilm retraçant sa lutte contre la mucoviscidose, porté par ses parents et sa sœur.  Et ce qui frappe surtout, c’est de se rappeler combien sa popularité  a contribué à faire connaître – limite révéler – cette maladie incurable au grand public.

La diffusion de Pourquoi je vis contribuera d’ailleurs à remettre un coup de projecteur sur la réalité des patients atteints de cette pathologie. Se rappeler aussi combien son parcours a donné des ailes à des milliers de « Mucos ». Et à de jeunes artistes en situation de handicap qui ont osé, à leur tour, s’inscrire à un télé-crochet.

C’était il y a 13 ans.Et je m’en souviens comme si c’était hier.Assise dans le canapé, mes parents avaient une…

Publiée par Pour une vie sans muco sur Jeudi 30 avril 2020

Treize ans après le décès de Grégory Lemarchal, l’espérance de vie des personnes atteintes de mucoviscidose est en augmentation constante. En 1980, elle était de huit ans. Or, actuellement, elle peut approcher les 50 ans pour les enfants qui naissent de nos jours. Par ailleurs, un nouveau traitement pouvant améliorer significativement la qualité de vie des patients vient d’être autorisé aux États-Unis.

Une maison d’accueil des jeunes atteints de mucoviscidose en 2021

En deuxième partie de soirée, après le téléfilm, un documentaire Grégory Lemarchal : Et maintenant ? évoquera le combat mené par sa famille au sein de l’Association Grégory Lemarchal. Parmi les projets, l’ouverture en 2021 d’une maison d’accueil des jeunes atteints de mucoviscidose.

* Pourquoi je vis, téléfilm en deux parties de 55 mn, à 21h05.

A propos de Claudine Colozzi

Claudine Colozzi
Journaliste société - culture, mettant en valeur des femmes et des hommes au parcours inspirant.

Lire aussi

Apprendre à t’aimer [M6] : un regard juste sur l’arrivée d’un enfant porteur de trisomie 21

 M6 diffuse ce soir un téléfilm mettant en scène un couple confronté à la trisomie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial