Vincent et les autres : s’affirmer malgré le handicap

Publié le 13 octobre 2020 par Claudine Colozzi
Pour Vincent, se faire tatouer c'est aussi chercher le regard de l'autre. © Aligal Production

Diffusé sur France 3 Bretagne, le documentaire Vincent et les autres réalisé par Philippe Lucas est le portrait d’un jeune homme atteint d’infirmité motrice cérébrale. Vincent a accepté d’être filmé pour montrer combien le handicap n’entrave pas ses projets. Le trentenaire entend mener sa vie comme il l’entend.

« Qu’est-ce qu’un handicapé, celui qui te fait croire que tu es normal ? » Cette phrase de la psychanalyste Simone Sausse, le réalisateur Philippe Lucas a choisi de la mettre en ouverture du documentaire qu’il consacre à Vincent, un trentenaire atteint d’infirmité motrice cérébrale (IMC). Dans Vincent et les autres, il le suit pendant toute une année pour comprendre comment le handicap a forgé sa personnalité si singulière.

Attirer le regard des autres

À sa naissance, les médecins ont dit à ses parents que Vincent ne pourrait jamais marcher ou même parler. Mais aujourd’hui le jeune Breton accomplit tout cela. Malgré les difficultés quotidiennes, il cohabite avec ce corps fragile qu’il a choisi de magnifier par le tatouage. Une manière de s’affirmer et d’attirer le regard des autres. Sa thérapie en quelque sorte.

Dans un article paru dans le Télégramme, Philippe Lucas explique qu’il « ne voulait pas faire un énième film sur le handicap, mais plutôt comprendre le choix de vie d’un jeune adulte et les solutions qu’il trouve par rapport au handicap ». Ainsi, il montre un jeune homme original, tenace et sûr de la manière dont il veut mener sa vie.

Une belle surprise clôt d’ailleurs le documentaire. Vincent et sa compagne Mélina découvrent le sexe de leur futur bébé. Le sourire qui éclaire le visage du jeune homme est un magnifique pied de nez à la vie.

Disponible en replay sur le site de France 3 Bretagne.

Vincent et les autres est projeté dans le cadre du Mois du film documentaire (une dizaine de dates en Bretagne en novembre, suivies de rencontres).

Comment 2 commentaires

Bonjour ! merci pour votre bel article sur ce film que j’ai eu beaucoup de plaisir à réaliser avec Vincent et son entourage.
Juste un peu dommage de « spoiler » la surprise de fin…
Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de Confidentialité de Google et l'application des Conditions d'Utilisation.