Accueil > Société > Quelles personnes handicapées ont le droit de ne pas porter le masque ?
Le décret du 29 octobre précise que « les obligations de port du masque (…) ne s’appliquent pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical ».

Quelles personnes handicapées ont le droit de ne pas porter le masque ?

Des dérogations au port du masque sont possibles, sur justificatif médical, pour les adultes comme pour les enfants, notamment handicapés. Partout en France. Et même dans les écoles.

La saison est aux masques. Dans les établissements recevant du public et les transports publics, partout en France, dès 11 ans. Dans la rue, à partir du même âge, dans une grande partie du pays. Mais la réglementation et les protocoles sanitaires prévoient des dérogations. Notamment pour les personnes en situation de handicap.

Un décret valable dans toute la France

Le décret du 29 octobre précise ainsi que « les obligations de port du masque (…) ne s’appliquent pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus ».

Votre état de santé (problèmes respiratoires, etc.) ou vos troubles (autisme, etc.) vous empêchent de porter le masque ? Vous devez donc demander à votre médecin un certificat médical en attestant, à produire en cas de contrôle ou à l’entrée des magasins, par exemple.

À l’école sans masque

Et à l’école ? Le dernier protocole sanitaire du ministère de l’Éducation nationale, en date du 2 novembre, est clair : masque obligatoire à partir de 6 ans. Mais « l’avis du médecin référent détermine les conditions du port du masque pour les élèves présentant des pathologies ». En clair, si votre médecin traitant certifie que votre enfant n’est pas en capacité de porter un masque, alors l’équipe éducative ne peut le lui l’imposer.

Dans tous les cas, le port du masque est recommandé, puisqu’il a pour fonction de se protéger soi-même et de protéger les autres du Covid-19. Mais entre deux maux, certains n’auront d’autre possibilité que de choisir le moindre.

A propos de Franck Seuret

Franck Seuret
Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

Bilal Hamdad : quand la peinture évoque le handicap

Parce que la trisomie 21 est peu représentée en peinture, Barbès-Rochechouart, l’œuvre du peintre Bilal …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial