Accueil > J'ai regardé pour vous > [ TF1] : 5 raisons de regarder Au-dessus des nuages sur l’histoire de Dorine Bourneton
Alice Taglioni a su avec beaucoup de justesse se mettre dans la peau de Dorine Bourneton. © Julien Cauvin/TF1

[ TF1] : 5 raisons de regarder Au-dessus des nuages sur l’histoire de Dorine Bourneton

Diffusé ce soir à 21h05 sur TF1, Au-dessus des nuages retrace le parcours de Dorine Bourneton, première femme paraplégique au monde, pilote de voltige aérienne. Si la trame du scénario prend quelques libertés avec son histoire, il met l’accent sur les difficultés d’être une femme en situation de handicap. Faire-Face.fr vous dit pourquoi il faut regarder ce téléfilm.

1. Au-dessus des nuages raconte le parcours d’une femme battante

Dorine Bourneton n’est pas une inconnue. Pilote, écrivaine, conférencière, elle est à l’origine de l’arrêté ministériel signé en novembre 2003 ouvrant aux personnes handicapées l’accès à la licence de pilote professionnel.

Deux ans après la série documentaire diffusée sur France 5, Dorine, d’un ciel à l’autre, où se mêlaient ses passions pour l’aviation et le voyage, ce téléfilm est librement inspiré de son autobiographie publiée en 2015. Au-dessus des nuages, réalisé par Jérôme Cornuau, retrace son parcours exemplaire : sa reconstruction après l’accident, ses efforts pour surmonter le traumatisme et les préjugés.

2. Alice Taglioni est très crédible dans le rôle de Dorine Bourneton

Pour incarner cette femme déterminée, fougueuse, mais aussi retenue et par moments en proie au doute, le choix d’Alice Taglioni se révèle judicieux. Dorine Bourneton, elle-même, ne tarit pas d’éloges sur le travail de la comédienne. Plusieurs scènes très émouvantes, montrent combien elle a dû se battre pour ne pas se laisser enfermer dans les stéréotypes.

3. Le téléfilm n’élude pas les difficultés d’être une femme en situation de handicap

Plus que ses combats pour défendre la place des personnes en situation dans le milieu de l’aéronautique, Au-delà des nuages préfère valoriser des luttes plus intimes. S’affirmer en tant que femme. Conquérir son autonomie. Accéder à une vie de couple. Être reconnue comme une mère responsable de son enfant.

Autant de combats restant à conquérir aujourd’hui encore. Certaines scènes ont été aménagées pour coller à la trame de la fiction. Mais Dorine Bourneton assure qu’elles permettent aux téléspectateurs de « revivre les émotions qu’elle a pu ressentir ».

4. Il délivre des messages autour du handicap en prime time

En plus de raconter un parcours de vie exemplaire, le téléfilm distille quelques éléments sur les difficultés vécues par les personnes en situation de handicap. Comment construire sa vie quand à 16 ans, un accident vous ferme les portes de vos rêves d’adolescente ?  Qui vous confie un travail quand vous êtes sans diplômes et en fauteuil roulant ? Comment trouver un appartement accessible ? Beaucoup devraient se reconnaître dans les obstacles et préjugés que Dorine a dû surmonter.

5. Il donne envie de danser dans le ciel

Si vous n’avez jamais fait votre baptême de l’air,  impossible de ne pas avoir envie de vivre cette expérience après avoir vu Au-dessus des nuages ! On ne transmet bien que ce que l’on aime passionnément. Dorine Bourneton en est la parfaite illustration. Le sentiment de liberté que lui procure la voltige aérienne est très communicatif. D’ailleurs, la dernière scène du film révèle une très jolie surprise.

A propos de Claudine Colozzi

Claudine Colozzi
Journaliste société - culture, mettant en valeur des femmes et des hommes au parcours inspirant.

Lire aussi

Bilal Hamdad : quand la peinture évoque le handicap

Parce que la trisomie 21 est peu représentée en peinture, Barbès-Rochechouart, l’œuvre du peintre Bilal …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial