Accueil > Emploi > APF France handicap s’emploie à lutter contre le chômage des personnes handicapées
Plus de 4 000 personnes, dont 90 % en situation de handicap, travaillent dans les quelque 50 entreprises adaptées et établissements et services d'aide par le travail (Ésat) d'APF Entreprises.

APF France handicap s’emploie à lutter contre le chômage des personnes handicapées

APF France handicap redoute que la crise sanitaire et économique ne pénalise lourdement les travailleurs handicapés. Elle se félicite que le gouvernement ait accédé à sa demande de prolonger le dispositif d’aide à l’embauche. Et elle mobilise son réseau pour trouver de nouvelles solutions.

Gare aux turbulences ! En pleine semaine pour l’emploi des personnes handicapées, APF France handicap s’inquiète des conséquences de la crise sanitaire et économique sur ces travailleurs. « Les premiers indicateurs disponibles ne sont pas bons », commente Carole Salères, conseillère nationale emploi de l’association.

Le chômage de longue durée à la hausse

Et de pointer une diminution des maintiens en emploi et du nombre de placements par Cap Emploi. Mais aussi une augmentation significative du chômage de longue durée des demandeurs d’emploi handicapés. Tout comme de l’ancienneté moyenne d’inscription au chômage, alors que les chiffres étaient déjà mauvais en amont de la crise sanitaire.

« De plus, pour eux, le rebond risque d’être plus tardif, ajoute Carole Salères. En temps de crise, les actions spécifiques en faveur du handicap sont rarement une priorité. Et les entreprises vont certainement réinternaliser certaines activités qu’elles sous-traitaient jusqu’alors aux Ésat et aux entreprises adaptées. »

Jusqu’à 4 000 € de prime à l’embauche

APF France handicap exhorte donc le gouvernement à soutenir encore davantage les travailleurs handicapés. Et elle a été entendue sur au moins un point, lors du Comité interministériel du handicap, le 16 novembre. Jean Castex a annoncé que le dispositif de prime à l’embauche – jusqu’à 4 000 maximum – qui devait s’arrêter fin février, sera prolongé jusqu’au 31 juin.

Et le doublement de l’enveloppe consacré à l’emploi accompagné, qui va atteindre 30 millions d’euros en 2021 ? « Cela va dans le bon sens. Mais nous sommes vigilants sur la capacité de montée en charge, pointe Carole Salères. L’emploi accompagné reste aujourd’hui davantage un dispositif médico-social qu’une mesure emploi. Il faut continuer à le rendre plus agile. »

À domicile pour aménager le poste de télétravail

De son côté, l’association mobilise son réseau. À commencer par ses plateformes emploi, qui accompagnent durablement des travailleurs en situation de handicap et leurs employeurs. « Certaines ont fait évoluer leurs modalités d’intervention suite à la crise, en allant directement au domicile des personnes en télétravail pour l’installation et l’aménagement de leur poste », pointe Carole Salères.

Une nouvelle filière hygiène et protection

Et APF Entreprises, qui regroupe une cinquantaine d’entreprises adaptées et Ésat, est également sur le pont. Depuis le début de la crise, elle s’est engagée dans le projet Résilience, un groupement d’ampleur nationale afin d’assurer en urgence la fabrication de millions de masques lavables. Le point de départ d’une nouvelle filière hygiène et protection, qui propose une offre de plus en plus large.

Par ailleurs, APF entreprises a identifié des secteurs porteurs, autour des axes du plan de relance France 2030 : le reconditionnement, de matériel électronique notamment ; la mobilité douce, avec la maintenance ou l’assemblage de vélos électriques ; la gestion de données numériques confidentielles ; ou bien encore encore la mode éthique.

Favoriser les entreprises à impact positif

Enfin, APF France handicap milite pour que les enseignements de la crise permettent d’imaginer, demain, une société plus juste. Avec le Mouvement Impact France, elle propose, entre autres, la mise en place d’un fonds de relance doté d’un milliard d’euros pour encourager le développement des entreprises à impact social et environnemental positif. Positif, entre autres, pour l’emploi des personnes en situation de handicap.

A propos de Franck Seuret

Franck Seuret
Journaliste éco-social et documentariste. Spécialiste de la politique sociale du handicap.

Lire aussi

SEEPH 2020 – De l’apprentissage accompagné aux CFA inclusifs

On connaît l’emploi accompagné qui commence à prendre de l’ampleur. Moins les dispositifs d’apprentissage accompagné …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial